Francolin écaillé

Pternistis squamatus - Scaly Francolin

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Pternistis

  • Espèce
    :

    squamatus

Descripteur

Cassin, 1857

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 377 à 515 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec est brun sombre avec une mandibule inférieure rouge-orange. Les iris sont bruns, les pattes et les pieds rouge-orange. Les sexes sont assez semblables mais la femelle est plus petite et ne possède pas d'éperons alors que le mâle en a un ou deux. Les adultes présentent un plumage assez uniformément brun-chamois ou gris-brun, avec une teinte plus sombre sur les parties supérieures. Les côtés de la tête et la partie centrale du dessous sont plus pâles, virant au chamois très clair sur la gorge. Vu de près, les parties supérieures paraissent barrées et vermiculées de noir. Les ornements les plus visibles sont toutefois situés sur les parties inférieures, les liserés sombres des plumes créant un effet d'écailles sur cette région. Les rémiges sont presque entièrement grises, excepté les filets internes des secondaires qui sont tachés de noir.

Selon les régions, la tonalité du plumage est assez différente. En général, les oiseaux des populations occidentales ont un dessus brun très rouge avec des marques rouges et chamois très intenses ainsi que des parties inférieures très pâles tandis que les oiseaux qui vivent dans la partie est de l'aire sont plus ternes et plus sombres. Des formes intermédiaires existent.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Pternistis squamatus squamatus (se Nigeria to DRCongo)
  • Pternistis squamatus schuetti (e DRCongo to Uganda, c Kenya, and Ethiopia)
  • Pternistis squamatus maranensis (s Kenya, n Tanzania)
  • Pternistis squamatus usambarae (ne Tanzania)
  • Pternistis squamatus uzungwensis (se Tanzania)
  • Pternistis squamatus doni (Vipya Plateau. Malawi.)

Noms étrangers

  • Scaly Francolin,
  • Francolín Escamoso,
  • Francolim-escamoso,
  • Schuppenfrankolin,
  • Geschubde Frankolijn,
  • Francolino squamato,
  • Fjällig frankolin,
  • Skyggefrankolin,
  • frankolínec šupinatý,
  • frankolín šupinkatý,
  • Skælfrankolin,
  • suomufrankoliini,
  • francolí escatós,
  • szponiastonóg łuskowany,
  • Чешуйчатый турач,
  • ウロコシャコ,
  • 鳞斑鹧鸪,
  • 鱗斑鷓鴣,

Voix chant et cris

Le cri d'avertissement est un "ke-rak" aigu et nasal qui est répété une douzaine de fois et qui augmente en volume. Il est aussi parfois décrit comme un "kwi-kau-ra" rapide, guttural et répétitif qui alterne avec un sifflement grinçant 'hu-hu hu-hurr". La femelle crie de façon plus aiguë et plus nasale que son partenaire. Les groupes familiaux peuvent émettre un "quarek-quarek" guttural et gardent le contact en produisant des gloussements bas. Le cri d'alarme est un "karek-kak-kak".

Habitat

Les francolins écaillés apprécient particulièrement les forêts d'arbres à feuilles permanentes. Dans ce genre d'habitat, ils fréquentent plutôt les lisières avec des sous-bois denses à des altitudes comprises entre 800 et 3000 mètres. Localement, on les trouve également dans de vieilles friches agricoles pourvues en petits arbrisseaux, dans des plantations et dans des parcelles en cours de régénération dont le sous-bois est assez fourni.

Comportement traits de caractère

Bien que généralement timide et discret, le francolin écaillé peut être confiant en de rares circonstances. On peut l'entendre chanter avec insistance à l'aube et au crépuscule. Cet oiseau passe très peu de temps dans les espaces ouverts, préférant les sous-bois obscurs proches des points d'eau. Toutefois, en de rares occasions, il vient chercher sa nourriture dans les clairières et le long des chemins. Les francolins écaillés vivent habituellement en couples ou en groupes familiaux. Quand ils sont alarmés, ils répugnent à s'envoler, choisissant d'abord de s'accroupir avant de se mettre à courir jusqu'à la végétation si un visiteur approche de trop près. Ils vont alors se percher dans un arbre bien caché. Quand il chante en solo, le francolin écaillé grimpe généralement sur une termitière. En concert avec d'autres oiseaux, il préfère le faire à partir d'un perchoir situé dans un arbre.

Alimentation mode et régime

On connaît peu de choses. Comme la plupart des francolins, le francolin écaillé a sans doute un régime mixte composé de végétaux et d'insectes. Pendant la saison de nidification, il consomme vraisemblablement des termites.

Reproduction nidification

Le francolin écaillé est probablement monogame. Son nid est un simple grattage sous une touffe d'herbes. L'endroit ainsi déblayé est garni d'herbes et de plumes. On a également trouvé un nid sur une termitière terrestre. La ponte comprend entre 3 et 8 œufs de couleur chamois, souvent avec une nuance rosâtre. La date de dépôt des œufs varie considérablement selon les régions car l'aire de distribution est très étendue d'ouest en est. On ne peut pas dire qu'il y ait véritablement de saison mais la période qui va d'octobre à mars est la plus couramment choisie au Cameroun. Au Zaïre, les francolins écaillés se reproduisent généralement entre janvier et juin.

Distribution

Les francolins écaillés sont originaires de l'Afrique Equatoriale. Leur aire de distribution, vaste mais morcelée, part du centre du Nigeria jusqu'à l'extrême ouest et l'extrême nord du Zaïre en passant par le Cameroun. Elle se poursuit à l'est vers l'Ouganda, le centre du Kenya, l'ouest de la Tanzanie, le Rwanda et le Burundi voisins. Au sud, elle se termine au niveau du nord du Malawi. On peut observer des populations isolées au sud du Zaïre, au centre du Soudan et dans les montagnes du sud de l'Ethiopie. Le francolin écaillé est souvent traité comme une espèce monotypique mais quelques ouvrages reconnaissent un grand nombre de sous-espèces : usambarae, doni, schuetti, uzungwensis, tetraoninus, zappeyi, dowashanus, maranensis, kapitensis, keniensis et chyuluensis.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le francolin écaillé est localement très commun. Cependant, la destruction de son habitat et la chasse ont provoqué un déclin assez dramatique dans certaines régions. Du coup, son aire de répartition est très fragmenté, ce qui peut entraîner de grosses difficultés dans la reproduction. En dépit de ces problèmes, l'espèce continue à être classée par l'IUCN comme ne posant pas de problème majeur.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/12/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net