Ganga à gorge jaune

Pterocles gutturalis - Yellow-throated Sandgrouse

Systématique
  • Ordre
    :

    Pterocliformes

  • Famille
    :

    Pteroclidés

  • Genre
    :

    Pterocles

  • Espèce
    :

    gutturalis

Descripteur

Smith, A, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 285 à 400 g
Distribution

Distribution

Description identification

Queue cunéiforme, iris brun foncé avec un anneau occulaire gris, bec gris-bleuâtre pâle, tarses chamois-roux : hormis ces parties communes, les deux partenaires sont profondement différents. Chez le mâle adulte, le capuchon et la nuque sont jaune-grisâtre, devenant chamois-olive foncé sur les côtés du cou et l'arrière de la tête. Les lores sont noires, le menton, la gorge la face et le sourcil sont chamois-crême, ce dernier étant finement surligné de noir. La gorge est bordée d'une évidente bande noire qui remonte jusquu'aux côtés du cou. La poitrine présente une teinte gris terne avec des bordures chamois-olive sur l'extrémité des plumes. Le reste du dessous est chatain-brun, vermiculé de noir sur les flancs. Les couvertures sous-caudales ont des bordures rousses. Le manteau, les scapulaires et les tertiaires sont gris terne lavés de jaunâtre. Le dos, le croupion et le dessus de la queue affichent une coloration olive-grisâtre. La queue noire est largement barré de chamois-blanc à la pointe. Les primaires et les secondaires sont brun-noirâtre. Les couvertures alaires sont gris-pâle, largement bordés d'argile et dilués de jaunâtre sur les grandes couvertures.

Chez la femelle adulte, la calotte et la nuque sont brun-noirâtre, devenant plus foncé sur l'arrière de la tête. La face, le menton, la gorge et le sourcil sont chamois crême et les lores noires. Le haut de la poitrine est ôcre pâle barré de brun foncé, virant au chatain densément barré de brun sur le reste des parties inférieures jusqu'au dessous de la queue qui est brun-verdâtre avec des franges noires. Le manteau, le dos, le croupion et le dessus de la queue sont mouchetés et barrés de brun-noirâtre et de chamois-olive. La queue noire possède une large barre terminale chamois-blanc. Les plumes de vol et les couvertures alaires sont brun-noirâtre avec des terminaisons chamois-blancs au niveau des primaires. Les grandes couvertures sont plus grises. Les juveniles ressemblent beaucoup aux femelles, cependant le marquage des parties inférieures est plus discret. Les bordures des primaires sont plus largement teintées de chamois-olive.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Pterocles gutturalis saturatior (Ethiopia to n Zambia)
  • Pterocles gutturalis gutturalis (s Zambia to South Africa)

Noms étrangers

  • Yellow-throated Sandgrouse,
  • Ganga Gorgigualda,
  • Cortiçol-de-garganta-amarela,
  • Gelbkehl-Flughuhn,
  • sárgatorkú pusztaityúk,
  • Geelkeelzandhoen,
  • Grandule golagialla,
  • Gulstrupig flyghöna,
  • Gulstrupesandhøne,
  • stepiar žltohrdlý,
  • stepokur žlutohrdlý,
  • Gulstrubet Sandhøne,
  • afrikanhietakyyhky,
  • Geelkeelsandpatrys,
  • ganga golagroga,
  • stepówka żółtogardła,
  • Желтогорлый рябок,
  • キノドサケイ,
  • 黄喉沙鸡,
  • 黃喉沙雞,

Voix chant et cris

Ganga à gorge jaune
♂ adulte

Habitat

Le ganga à gorge jaune effectue un choix d'habitat particulièrement inhabituel comparé à celui réalisé par les autres espèces. Il fréquente en effet les étendues d'herbes rases, les sols de type 'black cotton' qui sont de couleur sombre et contiennent une forte quantité d'argile, dans des régions inondables, à proximité de cours d'eau ou de marécages. Il utilise également les surfaces cultivées et les champs en jachères, de même que les surfaces récemment brulées. On peut le trouver jusqu'à 2000 mètres d'altitude.

Il est local en Afrique Orientale et Méridionale, de l'ouest et du centre de l'Ethiopie en direction du sud à travers le Kenya, la Tanzanie et la Zambie, l'extrême sud-est de l'Angola, le Nord de la Namibie, le sud-ouest du Zimbabwe et du Botswana jusqu'au Nord de l'Afrique du sud, dans les province du Cap et du Nord-Ouest.

Comportement traits de caractère

Les populations de l'Est de l'Afrique sont plutôt sédentaires alors que celles de l'Afrique méridionale sont sont migratrices partielles. Ces dernières nichent en effet dans le sud de la Zambie, ou elles sont présentes d'Avril à Décembre et au Nord de du Botswana où leurs mouvements sont déjà plus limités. Elles prenent leurs quartiers d'hiver au Zimbabawe, au sud-Est du Botswana au Transvaal et dans le nord de la province du Cap.

Alimentation mode et régime

Les gangas à gorge jaune sont végétariens et se nourrrissent de graines cultivées et d'herbes, particulièrement celles dont la principale caractéristique consiste à avoir un développement précoce et à produire plusieurs poussses successives dans l'année. Suivant ce critère, les léguminosées et les graminées telles que les achyrantes, les amarantes, les crotalaria et les bidens sont sélectionnées en priorité. Les gangas à gorge jaunes se désaltèrent le matin, parvenant aux points d'eau entre 7 et 10 heures en larges bandes pouvant compter de 10 à 50 individus. En cas de fortes chaleurs, ils reviennent en milieu ou en fin d'après midi, heure à laquelle ils peuvent partager le bord des mares avec des compagnies de gangas de Burchell ou de gangas à ventre brun.

Reproduction nidification

Les couples nichent en solitaires sur des surfaces plates et sans arbres mais pourvues de nombreuses mauvaises herbes. Occasionnellement, certains couples voisins peuvent n'être éloignés que d'une quarantaine de mètres. Le nid est une petite dépression naturelle ou un grattage de forme circulaire, parfois même une simple empreinte de sabot produite sur le sol. Il est souvent partiellement dissimulé par de l'herbe ou une touffe de chaume. La femelle pond 2 ou 3 oeufs qu'elle dépose à deux jours d'intervalle. Les deux adultes se relaient pour couver pendant une période qui varie de 25 à 27 jours. Le mâle couve pendant la période nocturne et cède sa place sur le nid au petit mâtin. C'est également à lui que revient l'entière responsabilité du ravitaillement en eau de la couvée. Les jeunes sont capables de s'envoler au bout de 4 semaines, lorsqu'ils ont atteint la moitié de leur taille d'adulte. La période de nidification intervient pendant la saison sèche, soit du mois d'Avril au mois d'Octobre, avec un pic en Juin-juillet. Cependant, compte tenu de la très grande superficie de l' aire de distribution , des variations assez importantes peuvent intervenir , la période de pointe étant plus tardive au fur et à mesure que l'on change de latitude en direction du sud. La prédation et les labours sont les principales causes des pertes subies par les couvées dans le sud de l'Afrique.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 15/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net