Ganga tacheté

Pterocles senegallus - Spotted Sandgrouse

Systématique
  • Ordre
    :

    Pterocliformes

  • Famille
    :

    Pteroclidés

  • Genre
    :

    Pterocles

  • Espèce
    :

    senegallus

Descripteur

Linnaeus, 1771

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : 53 à 65 cm.
  • Poids
    : 235 à 340 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les mâles adultes possèdent une tête ocre-jaune avec un large sourcil gris et un capuchon brun-rose visible uniquement lorsqu'ils sont situés à proximité. Le corps et la queue présentent une teinte isabelle-sable avec des marbrures grises sur les scapulaires. La partie supérieure de la poitrine et le cou sont gris. Les plumes brunes des grandes et des moyennes couvertures qui vont avec les scapulaires ont une bordure chamois-jaune, ce qui provoque un effet évident de mouchetage pâle à distance et donne au dos une teinte générale olive. La partie centrale noire du ventre tranche avec les flancs isabelle, mais ce contraste n'est vraiment évident que lorsque l'oiseau est en vol ou à faible distance. Les femelles diffèrent du mâle par le fait que seule la partie inférieure de la face est jaune pâle à ôcre. Le dessous est plus pâle, le dessus plus rose, avec des rayures sombres évidentes sur le capuchon et sur la nuque, des marques noires éparpillées sur l'ensemble de la poitrine, du manteau, du dos, du croupion, de la queue et des couvertures alaires, qui deviennent plus vives sur les cotés de la poitrine, les scapulaires , les grandes et les moyennes couvertures. Les juvéniles ressemblent aux femelles. Ils ont une poitrine blanche avec des barres et des rayures sur les parties inférieures. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, ils acquièrent le plumage adulte, mais avec des couleurs plus ternes et plus pâles.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Spotted Sandgrouse,
  • Ganga Moteada,
  • Ganga-malhada,
  • Tropfenflughuhn,
  • sivatagi pusztaityúk,
  • Сенегальский рябок,
  • 斑沙鸡,
  • Sahelzandhoen,
  • Grandule del Senegal,
  • Ökenflyghöna,
  • Prikksandhøne,
  • stepówka rudogardła,
  • stepiar plavobruchý,
  • stepokur saharský,
  • Plettet Sandhøne,
  • täplähietakyyhky,
  • ,
  • セネガルサケイ,

Habitat

Les gangas tachetés vivent dans les déserts, y compris ceux qui bénéficient de précipitations rares ou irrégulères. Ils fréquentent également les zones arides, les collines basses et les plaines caillouteuses. Il ne semble pas utiliser les terres arables adjacentes comme peuvent le faire les gangas catas et les gangas à ventre brun. Il évite également les terrains très accidentés et les zones montagneuses. Le ganga tacheté est endémique de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Il est résident au Maroc, en Algérie, Lybie et Egypte. En Asie, on le trouve en Israël et dans le Sinaï , en Arabie Saoudite , Irak , Iran et dans le sud du Pakistan où il hiverne.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de reproduction, c'est un espèce très grégaire qui vit en bandes importantes de plus de 100 individus dans le sous-continent indien. A Oman, les rassemblements peuvent compter exceptionnellement jusqu'à 5000 oiseaux. Il s'agit normalement d'une catégorie sédentaire, elle peut cependant faire preuve de nomadisme, spécialement pendant la saison sèche.

Alimentation mode et régime

Cet oiseau majoritairement végétarien se nourrit de petites graines dures. Il marque une certaine préférence pour celles de l'Euphorbia guyoniana qui est une plante vigoureuse formée de grosses touffes d'un vert jaunâtre poussant dans le sable des ergs. Au Maroc, il montre un goût particulièrement prononcé pour les asphodèles, plantes sahariennes qui poussent entre les roches. En Irak, il consomme des graines cultivées tels que l'orge et les lentilles, ou l'Emex spinosa qu'il picore dans les champs, les lieux sablonneux ou le bord des routes. Le ganga tacheté ne se nourrit pas exclusivement de végétaux. On rapporte qu'en Inde, il s'alimente également avec des insectes. Régulièrement, il ingurgite du sable et des petits caillous pour faciliter son transit. Il recherche sa nourriture le matin et en fin d'après-midi. Il visite les points d'eau pour se désaltérer entre 6 heures et demi et 10 heures le matin. 15 secondes suffisent habituellement à cet oiseau pour se réhydrater. En cas de fortes chaleurs, le ganga tacheté retourne de nouveau à la source en début de soirée. Certains auteurs ont constaté que mâles et femelles arrivaient sur les sites d'abreuvage en groupes séparés. Les oiseaux qui recherchent leur nourriture se perchent souvent en groupes atteignant parfois 50 membres.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de mars au mois de juin, néanmoins la période peut s'étendre jusqu'au début août dans certaines régions. Le nid est un simple grattage ou une dépression naturelle dans le sol. Il peut également s'agir soit d'une empreinte de sabot, soit d'un creux à l'abri d'une rocaille ou à proximité d'un trou d'eau dans un désert de pierres avec une très maigre végétation. Dans ce type de régions, la densité est de 8 couples au kilomètre carré, ailleurs, dans d'autres habitats, la répartition est plus inégale. La femelle pond habituellement 2 ou 3 oeufs chamois-crème, de forme élliptique et tachetés de rouge-brun pâle ou de gris-pourpre. Les oeufs sont déposés à 24 ou 28 heures d'intervalle et couvés pendant une période qui varie de 27 à 31 jours. Les deux parents couvent alternativement mais le mâle assure la partie nocturne, entre 19 heures et 10 heures du matin. C'est encore ce dernier qui se charge du ravitaillement de la couvée en eau. Pour le reste, les deux parents s'occupent ensemble de l'éducation des jeunes. Les petits sont capables de se nourrir en toute autonomie quelques jours seulement après l'éclosion. On ne connaît pas la date exacte à laquelle ils prennent leur envol, mais on présume qu'il intervient généralement aux alentours d'un mois. Rarement plus de deux oisillons quittent le nid, cependant on assiste probablement à deux couvées par saison, les années où les précipitations sont favorables.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/09/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net