Garrulaxe à queue rouge

Trochalopteron milnei - Red-tailed Laughingthrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Trochalopteron

  • Espèce
    :

    milnei

Descripteur

David, 1874

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 66 à 93 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce garrulaxe de moyenne taille au plumage gris-ocre terne possède un capuchon châtain-roux éclatant, une face noirâtre, des couvertures auriculaires blanchâtres ainsi que des couvertures alaires et une queue rouge cramoisi.
Chez les individus de la race nominale, la zone qui va du capuchon à la nuque est châtain-roux éclatant, tranchant abruptement avec le gris taché d'ocre du côté du cou et avec les grosses écailles sombres du manteau et du dos. Le croupion et les sus-caudales sont d'une couleur ocre plus uniforme et plus sombre. Les ailes ont une très large bordure cramoisie sur les rémiges, les rectrices ont une teinte gris cramoisi plus terne.
La face, des lores jusqu'au dessus de l'œil et jusqu'au haut de la moustache, est noirâtre. Elle contraste fortement avec le blanc des oreillons. Le menton et la partie noire de la gorge supérieure met en valeur le gris écaillé du bas de la gorge et l'olive grisâtre uni du reste des parties inférieures.
Les iris varient du rouge cramoisi au brun foncé ou au noisette. La peau orbitale est grise. Le bec est noir. Les pattes sont noires ou gris violacé foncé. Les 2 sexes sont identiques. Les juvéniles sont comme les adultes.
La race sharpei est semblable à la nominale, mais ses couvertures auriculaires sont argentées. La race sinianum a un capuchon d'un brun légèrement plus pâle, des oreillons plus argentés et une gorge plus noire. Les parties inférieures et la poitrine sont plus grises. La race vitryi est comme la dernière nommée, mais la poitrine est plus écaillée de noir. Les populations du centre de l'Annam et du Laos voisin ont une gorge et une poitrine plus claire avec des écailles plus prononcées.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Trochalopteron milnei sharpei (n Myanmar and s China to nw Thailand and n Indochina)
  • Trochalopteron milnei vitryi (s Laos)
  • Trochalopteron milnei sinianum (se China. except nw Fujian.)
  • Trochalopteron milnei milnei (nw Fujian)

Noms étrangers

  • Red-tailed Laughingthrush,
  • Charlatán colirrojo,
  • Zaragateiro-de-cauda-vermelha,
  • Rotschwanzhäherling,
  • vörösfarkú álszajkó,
  • Roodstaartlijstergaai,
  • Garrulo sghignazzante codarossa,
  • Rödstjärtad fnittertrast,
  • Rødhalelattertrost,
  • timáliovec červenochvostý,
  • sojkovec karmínovoocasý,
  • Rødhalet Skadedrossel,
  • punanaurutimali,
  • xerraire cua-rogenc,
  • krasnosójkowiec krasnosterny,
  • Краснохвостая кустарница,
  • アカオガビチョウ,
  • 红尾噪鹛,
  • นกกะรางหางแดง,
  • 赤尾噪鶥,

Voix chant et cris

Garrulaxe à queue rouge
adulte

Les garrulaxes à queue rouge émettent des sifflements clairs et puissants organisés en phrases : "uuu-weeeeo", "eeoo-wee" ou des "uuuwi" plus brefs, tous montant au départ. On peut également entendre des "uuuu-hiu-hiu" ou des "uuuu-hiu-hiu-hiu" avec des introduction ascendantes plus rapides et des séries qui se terminent par des petits rires.

Habitat

Les garrulaxes à queue rouge fréquentent les sous-bois des forêts qui ont des feuilles larges et permanentes, y compris les étendues arides et dégradées. On les trouve également dans les boisements secondaires denses, dans les massifs et les forêts de bambous, dans les fourrés de canne, les broussailles et les herbes qui sont proches des lisières. Ces oiseaux vivent entre 610 et 2 500 mètres d'altitude, principalement au-dessus de 900 mètres. En Thaïlande, on peut les observer dans les broussailles. Au Laos, leur présence est restreinte aux forêts de colline, y compris dans celles où les Fokénias sont dominants mais pas dans les parcelles isolées.

Comportement traits de caractère

Les garrulaxes à queue rouge recherchent leur nourriture en couples ou en petites bandes qui regroupent de 2 à 4 individus. Ils forment rarement de plus grands rassemblements. On peut les observer entre 2 et 5 mètres au-dessus du sol, parfois plus bas et même sur le plancher des forêts. Ils aiment bien se dissimuler dans la végétation dense.
Ces oiseaux sont sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les garrulaxes à queue rouge se nourrissent d'insectes et principalement de coléoptères, mais aussi de mille-pattes de la famille des chilopodes. Ils consomment également des baies et des fruits des sauraujas de la famille des théacées (parents des camélias et des théiers).

Reproduction nidification

La saison de nidification a lieu du mois d'avril au mois de juin. Le nid est construit par les 2 adultes, c'est une coupe fragile construite avec des feuilles de bambou et des herbes. Il est garni avec des racines. Il est placé à 1 mètre au-dessus du sol dans un buisson ou contre la branche latérale d'un arbre.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs, de couleur blanche avec des marques clairsemées et des mouchetures rouge foncé, brun rougeâtre ou noirâtre. Ils ont parfois un arrière-fond violacé. En captivité, l'incubation dure 17 ou 18 jours. Les petits restent au nid pendant 14 à 16 jours. Ils sont ravitaillés par les 2 parents.

Distribution

Les garrulaxes à queue rouge sont originaires du sud-est du continent asiatique. Leur aire de distribution est extrêmement fragmentée et couvre la Chine Méridionale, une partie du Myanmar, de la Thaïlande , du Laos et du Vietnam. il y a officiellement 4 sous-espèces reconnues : T. m. sharpei (nord et est du Myanmar, nord-ouest de la Thaïlande, nord et centre du Laos, nord-ouest du Vietnam, Chine du Sud (Yunnan et Guangxi) - T. m. sinianum (sud-est de la Chine, sud-est du Sichuan, Guizhou, Guangxi, Hunnan, Guangdong) - T. m. milnei, la race nominale (nord-ouest du Fujian, dans la Chine du Sud-Est) - T. m. vitryi (sud du Laos, sur le plateau de Bolovens). Les populations qui vivent dans les montagnes du centre de l'Annam et celles du Laos adjacent appartiennent à une race indécrite ou peut-être à la race vitryi.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Toutefois, la race nominale est peu commune et son aire de distribution paraît restreinte. Elle peut être observée dans la réserve naturelle de Diding mais elle est rare partout ailleurs. Au Laos, cette espèce est historiquement présente sur le plateau de Bolovens au-dessus de 800 mètres d'altitude. On peut aussi la trouve localement dans certaines zones protégées du Laos et du Vietnam.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/10/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net