Geai à gorge argentée

Cyanolyca argentigula - Silvery-throated Jay

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Cyanolyca

  • Espèce
    :

    argentigula

Descripteur

Lawrence, 1875

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 65 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le geai à gorge argentée présente un bec de corpulence moyenne et une queue longue, étagée à l'extrémité. Le front et les lores portent une discrète huppe formée de très courtes plumes rigides. Chez la race Albior, le front, les lores, la région malaire et les couvertures auriculaires sont noirs. La gorge et la partie supérieure de la poitrine affichent une teinte blanc argenté brillant, avec une légère nuance violet en plumage frais. L'évidente bande blanche présente sur le devant du capuchon se prolonge sur le masque en formant un étroit sourcil nuancé de violet en plumage frais. Le noir de la tête se poursuit jusqu'au manteau, à la partie inférieure de la poitrine et aux côtés du cou, mais vire au bleu-pourpre foncé sur le reste du plumage. Les ailes et la queue sont plus claires, d'un bleu plus éclatant avec un reflet verdâtre sous certaines formes d'éclairage. Le dessous des ailes et de la queue est noir. Le bec et les pattes sont également noirs. L'iris est rouge foncé.
Les sexes sont identiques. Les juvéniles sont plus ternes que les adultes, avec quelques zones noir grisâtre sur la tête. La calotte est bleu fuligineux et ne possède ni bande blanche sur le devant ni sourcil. L'iris est en principe plus terne.
Malgré la faible superficie de son aire de distribution, on reconnaît officiellement deux sous-espèces : C.a. argentigula, la race type, vit dans l'est du Costa Rica et l'ouest du Panama. Le blanc de la gorge, du devant du capuchon et du sourcil sont fortement nuancés de violet. C. a. albior, décrit précédemment, vit dans le centre du Costa Rica. Il a la gorge, le devant de la calotte et le sourcil beaucoup plus blancs.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Cyanolyca argentigula argentigula (s Costa Rica to w Panama)
  • Cyanolyca argentigula albior (c Costa Rica)

Noms étrangers

  • Silvery-throated Jay,
  • Chara gorjiplateada,
  • Silberhäher,
  • ezüsttorkú szajkó,
  • Zilverkeelgaai,
  • Ghiandaia golargento,
  • Diademskrika,
  • Sølvstrupeskrike,
  • kapuciarka striebrohrdlá,
  • sojka světlehrdlá,
  • Diademazurskade,
  • hopeakurkkunaakka,
  • gaig diademat,
  • modrowronka diademowa,
  • Серебряногорлая мексиканская сойка,
  • ギンノドアオカケス,
  • 银喉蓝头鹊,
  • 銀喉藍頭鵲,

Voix chant et cris

Le cri le plus typique est un 'jew-jeah-jeah' rauque, nasal et plutôt râpeux ou alors un simple 'nyaaaah'. Il émet également un 'zhraank' sec et protestataire. Lorsqu'il prend son envol, il produit 2 à 4 'nyat-nyat-nyat' plus tranchants. Les jeunes oiseaux donnent des 'nyaah nyaah' plus rapides et plus aigus.

Habitat

Les geais à gorge argentée habitent les forêts humides de montagne. Ils apprécient particulièrement les zones boisées de chênes, entre 2 000 et 3 200 mètres d'altitude. Toutefois, à la mauvaise saison, ils descendent jusqu'à 1300 mètres. Les geais à gorge argentée sont endémiques du Costa Rica . On les trouve dans le massif volcanique de l'Irazu-Turralbia et plus au sud dans la cordillière de Talamanca. Leur aire se poursuit dans les monts Chiriqui, à l'extrême ouest du Panama.

Comportement traits de caractère

On les rencontre habituellement en petites bandes comprenant de 4 à 10 individus qui recherchent leur nourriture sur un vaste territoire composé exclusivement par des forêts de montagne. A la fin de la saison de reproduction, de plus larges rassemblements contenant jusqu'à 30 oiseaux peuvent être formés. Ces bandes se reposent en commun, se faisant remarquer par leurs cris et par leurs bruits lorsqu'ils rejoignent les dortoirs. Les groupes qui recherchent leur nourriture se déplacent dans les feuillages en ordre dispersé. Ils prospectent généralement assez haut dans les feuillages ou à l'étage moyen de la végétation, mais ils descendent plus près du sol quand ils fréquentent les clairières ou les lisières des forêts. Pendant leur quête, ils sont calmes et méthodiques, dépouillant un arbre de ses ressources avant de passer à un autre. Ils fouillent et donnent des coups de bec dans les touffes d'épiphytes tels que les lichens, les mousses ou les broméliacées.

Alimentation mode et régime

Leur régime est mixte et varié. Ils se nourrissent d'invertébrés, de petites grenouilles, de lézards de petite taille, de salamandres, de baies et de petits fruits.

Reproduction nidification

Compte tenu de la faible accessibilité des sites et peut-être aussi du faible engouement pour cet oiseau, aucun nid de geai à gorge argentée n'a été décrit à ce jour. Le seul renseignement que l'on possède concerne la saison de nidification qui se déroule probablement du mois de mars au mois de juin.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Peu commune au Costa Rica où on la trouve en faible densité, assez rare au Panama, l'espèce ne semble pas pour autant en danger. Elle est considérée comme ne causant pas de souci particulier et ne bénéficie d'aucune mesure de protection.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Geai à gorge argentéeFiche créée le 11/07/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net