Geai acahé

Cyanocorax chrysops - Plush-crested Jay

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Cyanocorax

  • Espèce
    :

    chrysops

Descripteur

Vieillot, 1818

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 127 à 170 g
Distribution

Distribution

Description identification

Geai acahé
adulte

Les geais acahés ont un bec de longueur moyenne. Leur queue est assez modeste et graduée à la pointe. Les plumes du front forment une touffe rigide, mais celles du reste du capuchon sont plus souples et plus velouteuses, se terminant sur la nuque par une sorte de ballonnement. Chez les oiseaux de la race nominale, la calotte, les côtés de la tête, le cou, la gorge et le haut de la poitrine forment un bel ensemble noir. Les côtés de la gorge portent un trait malaire violacé. Des petites taches bleu-violet ou bleu verdâtre ornent le dessus et le dessous de l'œil, ces dernières se fondant dans le trait violet de la gorge. Le reste des parties inférieures est entièrement jaune-crème. La nuque et la partie basse du capuchon sont quasiment bleu blanchâtre virant au violet foncé sur l'arrière du cou. Les parties supérieures et les couvertures alaires sont violet foncé sans reflets brillants. La queue est identique, mais avec de larges terminaisons blanches ou jaunâtres sur le bout de toutes les rectrices. Le bec et les pattes sont noirâtres. Les iris sont jaune-citron ou jaune pâle.
Les sexes sont rigoureusement semblables. Les juvéniles n'ont pas de taches autour des yeux et la bande malaire bleue est une simple indication. Les iris sont plus bruns. Les immatures de première année ressemblent à leur parents. Toutefois, les taches autour des yeux sont peu développées et ternes, n'atteignant leur forme définitive qu'au bout de la seconde mue.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Cyanocorax chrysops chrysops (Bolivia to se Brazil, Paraguay, ne Argentina and Uruguay)
  • Cyanocorax chrysops diesingii (nc Brazil s of the Amazon)
  • Cyanocorax chrysops insperatus (ne Brazil s of the Amazon)
  • Cyanocorax chrysops tucumanus (nw Argentina)

Noms étrangers

  • Plush-crested Jay,
  • Chara moñuda,
  • Gralha-picaça,
  • Kappenblaurabe,
  • amerikai kékvarjú,
  • Pluchekapgaai,
  • Ghiandaia felpata,
  • Plyschtofsskrika,
  • Plysjskrike,
  • kapuciarka baretová,
  • sojka chocholkatá,
  • Plystoppet Blåskade,
  • peruukkinärhi,
  • gaig de casc,
  • modrowronka pluszogłowa,
  • Плюшевоголовая разноцветная сойка,
  • ルリサンジャク,
  • 绒冠蓝鸦,
  • 絨冠藍鴉,

Voix chant et cris

Le geai acahé possède un assez vaste répertoire comprenant des cris, des grincements et des gloussements brefs et rudes. Il est également capable d'imiter le cri d'autres espèces. Son cri le plus courant comprend diverses phrases bavardes variant en hauteur. Certaines rappellent celles des pics, d'autres sonnent plus comme des chants de grives. La phrase la plus couramment entendue est un "chyup-chyup" double ou triple, délivrée de façon tranchante.

Habitat

Geai acahé
adulte

Le geai acahé fréquente de nombreux types d'habitats forestiers tels que les forêts tropicales de plaine, qu'elles soient constitués d'arbres à feuilles caduques ou à feuilles permanentes, et les forêts pluviales tempérées, du niveau de la mer jusqu'à généralement 1500 m.

Cependant, il peut grimper jusqu'à 2800 m en Bolivie. Cet oiseau est également commun dans les parcelles de forêts qui parsèment les zones ouvertes de pampa, dans les rideaux d'arbres qui longent les cours d'eau, les boisements en cours de régénération et les zones rurales proches des forêts, en particulier les champs de maïs. Il n'est pas totalement absent des zones perturbées, telles que les zones d'eucalyptus, les plantations et la périphérie des villes. Les geais acahés apprécient particulièrement les lisières.

Comportement traits de caractère

Les geais acahés se nourrissent non seulement dans les arbres mais également à terre. Ils recherchent leur pitance en petites bandes de 3 à 10 individus, prospectant tous les étages de la forêt. Toutefois, la canopée est moins utilisée. Là où le sous-bois est très fourni, ils viennent moins souvent sur le sol. Dans le cas de gros insectes comme les lépidoptères ou les orthoptères, ils attrapent la proie avec les pattes, la déchirent en plusieurs morceaux avec leur bec et lui ôtent les ailes avant de l'avaler. Les graines du pin du Paranà (Araucaria augustifolia) ne sont pas consommées sur place : souvent les geais se déplacent de 5 à 50 m avant de les ingurgiter.

Les geais acahés stockent toutes sortes de nourriture, graines de pins, noix, animaux morts. Les caches sont presque toujours situées sur le sol et recouvertes de feuilles. Ces oiseaux éprouvent parfois des difficultés pour retrouver les réserves qu'ils ont constituées. Quand ils se nourrissent, ils développent des attitudes très caractéristiques : sur les branches, ils sautillent régulièrement. A terre ils retournent les feuilles grâce à un balayage latéral du bec.

La cohabitation avec les autres espèces de geais se passe généralement sans heurts. Dans les zones où les geais bleu-noir (Cyanocorax cyanomelas), les geais azurés et les geais à plumet (C. cristatellus) sont également présents, les geais acahés choisissent généralement d'autres types d'habitat, sélectionnent les endroits où les grands arbres sont plus nombreux. Les geais acahés marquent une nette préférence pour les lisières et pour les rideaux d'arbres le long des rivières. Ils se déplacent habituellement en solitaire dans les espaces ouverts, effectuant un vol bref qui ne dépasse guère les 100 mètres de distance.

Alimentationmode et régime

Geai acahé
adulte

Les geais acahés se nourrissent principalement de petits invertébrés. D'après plusieurs études effectuées, ces derniers représentent jusqu'à 80% de la diète.

Geai acahé
adulte
Ces oiseaux consomment surtout des insectes mais également quelques fruits qui appartiennent à 24 catégories de plantes (goyaviers, figuiers, arbres du genre Casearia, Rapanea ou Phylodendrum). Occasionnellement, ils s'emparent des jeunes oisillons de petites espèces, de grenouilles ou d'œufs quand ils peuvent en trouver. Ils visitent les lotissements où ils mangent volontiers les restes domestiques. Ils pénètrent dans les champs cultivés, en particulier les cultures de maïs qui constituent une ressource importante quand il est disponible. Dans le sud de son aire, pendant la période hivernale, lorsque les fruits traditionnels de la forêts sont épuisés, ils font des incursions dans les plantations de fruits exotiques.

Reproduction nidification

Geai acahé
adulte plum. nuptial

Au Paraguay et dans le sud du Brésil, la saison de nidification se déroule d'octobre à décembre. Les geais acahés adoptent un mode de reproduction coopérative : ils utilisent 2 ou 3 assistants qui s'occupent en priorité de construire le nid et de chasser les prédateurs tentant de s'approcher.

Geai acahé
adulte
Le nid est bâti avec des fines branchettes qui forment une coupe extérieure d'environ 30 cm de diamètre. L'intérieur est garni avec des petites brindilles et des fibres végétales. La construction est placée dans un arbre au feuillage dense, 4 à 7 mètres au dessus du sol à l'étage moyen de la forêt. Dans le sud du Brésil, le couple de nicheurs et ses aides défendent un territoire dont la superficie varie de 6 à 15 hectares. La ponte comprend entre 2 et 4 œufs. Ces derniers ont une couleur variable, du chamois-crème au vert pâle avec des taches et des éclaboussures aux diverses teintes de brun. L'incubation dure de 18 à 20 jours. Les petits séjournent au nid pendant 22 à 24 jours. Après leur envol, ils continuent à être nourris par les parents pendant au moins 90 jours.

Distribution

Geai acahé
adulte

Le geai acahé occupe un vaste territoire dans le centre et le sud du Brésil, au sud de l'Amazonie, dans le Para, le Mato Grosso, Sao Paulo, le Paranà et le Rio Grande do Sul. L'aire de distribution s'étend à la Bolivie, au Paraguay, à l'Uruguay et dans le nord-est de l'Argentine où il est présent dans les provinces de Salta, Tucuman et Entre Rios. 4 sous-espèces sont officiellement reconnues : C.c. diesingii (nord du Brésil et est de l'Amazonie) - C.c. insperattus (ouest du Para, dans le nord-centre du Brésil) - C.c. chrysops (Bolivie, sud-est du Brésil, Paraguay, nord-est de l'Argentine, nord-ouest de l'Uruguay) - C.c. tucumanus (nord-ouest de l'Argentine).

Menaces - protection

Geai acahé
juvénile
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le geai acahé est commun ou abondant sur l'ensemble de son aire de distribution. La déforestation peut avoir provoqué un certain déclin chez cette espèce, toutefois elle est capable de s'adapter à des habitats qui ont été considérablement modifiés et elle a même conquis de nouveaux territoires dans les zones suburbaines du sud et sud-est du Brésil. Son avenir n'est absolument pas menacé. Le geai acahé est classé comme ne posant pas de problème majeur.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Geai acahéFiche créée le 04/03/2010 par
publiée le - modifiée le 2010-03-09 13:05:53 © 1996-2019 Oiseaux.net