Geai buissonnier

Aphelocoma californica - California Scrub Jay

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Aphelocoma

  • Espèce
    :

    californica

Descripteur

Vigors, 1839

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : 39 cm.
  • Poids
    : 70 à 100 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit geai sans crête et à la longue queue présente un plumage bleu, gris et blanc. Le bec peut avoir des formes différentes, il peut être soit court, trapu et terminé par un crochet, soit long, fin et en fuseau, selon les aliments qui sont consommés. Chez les oiseaux de la race nominale, le cou et le capuchon sont bleu-violet foncé, les couvertures auriculaires sont gris sombre avec des infiltrations de bleu. On peut apercevoir un fin sourcil blanc au-dessus de l'œil. La gorge blanche est striée de gris. Un collier bleu quasi complet se développe en dessous de la gorge.
Le manteau est brun grisâtre terne, le reste des parties supérieures est bleu brillant. Les couvertures alaires et la queue affichent un bleu foncé sans éclat. La poitrine est grise, le reste du dessous est blanc. mais les sous-caudales sont légèrement nuancées de bleu.
Les iris sont bruns, le bec et les pattes sont noirs.
Les sexes sont identiques mais la femelle est un peu plus pâle et plus terne que son partenaire. Les juvéniles diffèrent de leurs parents en ayant une tête qui varie du brun au gris, un sourcil moins proéminent et une gorge moins blanche. Le collier bleu est à peine visible et le bec est plus bref.
Les différentes races se distinguent par la plus ou moins grande pâleur des couleurs du plumage. La race nominale est généralement la plus sombre et la plus éclatante, avec le sourcil le plus remarquable. Les oiseaux du groupe Woodehousei ont un plumage plus terne et plus clair, un collier moins distinct et un contraste moins flagrant entre le bleu du capuchon et le gris-brun du dos. Le bec est habituellement plus court et plus large à la base. Les oiseaux du groupe Sumichrasti sont plus grands et plus pâles. Ils ont un sourcil et un collier à peine discernables. A l'intérieur du groupe Californica (8 sous-espèces) on note de légères différences dans la taille, la longueur de l'envergure et de la queue ainsi que dans les nuances de plumage. Les races immanis et obscura sont les plus remarquables, cette dernière étant nettement plus sombre avec plus de violet, une gorge nettement plus striée et des couvertures sous-caudales plus teintées de bleu. La race nevadae présente une tête et un cou plus bleu terne, un bec long, étroit et terminé par un crochet assez réduit dû à sa consommation des graines de pins.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Aphelocoma californica californica (coastal range of c California. w USA.)
  • Aphelocoma californica immanis (sw Washington and w Oregon. nw USA.)
  • Aphelocoma californica caurina (sw Oregon to c California. w USA.)
  • Aphelocoma californica oocleptica (sc Oregon to interior sc California and w Nevada. w USA.)
  • Aphelocoma californica cana (Joshua Tree National Park in se California. sw USA.)
  • Aphelocoma californica obscura (sw California. sw USA. and n Baja California (nw Mexico))
  • Aphelocoma californica hypoleuca (c and s Baja California. nw Mexico.)

Noms étrangers

  • California Scrub Jay,
  • Chara californiana,
  • Gaio-dos-matos-ocidental,
  • Californischer häher,
  • bozótszajkó,
  • Californische Gaai,
  • Ghiandaia occidentale,
  • Snårskrika,
  • Krattskrike,
  • kapuciarka dubová,
  • sojka západní,
  • Kratskade,
  • kalifornianpensasnärhi,
  • gaig de bardissa de Califòrnia,
  • modrowronka kalifornijska,
  • krūmu sīlis,
  • Западная кустарниковая сойка,
  • アメリカカケス,
  • 西丛鸦,
  • 佛羅里達灌叢鴉,

Voix chant et cris

Geai buissonnier
♂ adulte

Cet oiseau possède un vaste répertoire avec au moins une quinzaine de cris. Le geai buissonnier chante et parade généralement en solitaire. Le cri de défense du territoire est un "weep", un "screlch" , un "shlenk" ou un "nhyuck". Le cri de dissuasion pour faire fuire les prédateurs est un "zeep", un "zraanh" ou un "shkank". Les mâles et les femelles ont des cris différents pendant les rencontres interactives, les premiers émettent un "chuck" alors que les secondes produisent une sorte de crépitement. Pour communiquer entre eux, les partenaires délivrent des "wheeze", "snarl", "kuk", "poit" et des ""wah". Des informations plus poussées sont requises dans ce domaine.

Habitat

Les geais buissoniers fréquentent principalement les forêts mixtes de pins et de chênes, les zones boisées et les broussailles. Ils sont dépendants des graines de pins et des glands que l'on trouve dans de ce type d'habitats. De multiples exceptions à ce genre de boisements sont pourtant notables : en effet, ces oiseaux peuvent être observés dans les parcelles de Cercocarpes de montagne et dans les zones de buissons. En Californie, au Nevada et en Oregon, ils vivent dans les régions recouvertes de chaparral. Au sud du Wyoming, en Oregon et en Idaho, on les trouve volontiers dans les purs peuplements de genévriers. Dans le nord de la Baja californienne, ils résident dans les forêts où s'entremêlent les pins et les épicéas.
Dans le sud du Chihuahua, ces oiseaux fréquentent les forêts et les zones de cactus qui bordent les déserts. Des habitats encore plus typiques peuvent être remarqués : palmiers et épineux à Oaxaca, mangroves et marécages dans le sud de la Baja. Les geais buissoniers peuvent s'approcher des zones peuplées par les humains dans la mesure où ils y trouvent des arbres et des buissons. Ils apprécient en effet les mangeoires artificielles et les cultures de fruits et de céréales. La proximité des habitations leur permet de grapiller des restes de repas.

Comportement traits de caractère

Les geais buissoniers sont territoriaux et ils défendent leur zone d'égémonie par une combinaison de vols et de cris agressifs. Leur territoire varie en taille (de 0,7 à 6,5 hectares) mais il est habituellement assez petit. A Oaxaca, dans le centre du Mexique, la plupart des zones de préférence mesurent 1,5 hectare et sont défendus par des groupes de 2 à 6 individus qui mettent en place un mode de reproduction coopératif prenant surtout en charge le nourrissage des jeunes. Par contre, dans ce genre de nidification où les particularités sont nombreuses , les assistants apportent rarement leur contribution en ce qui concerne la fabrication du nid. Les geais buisssoniers sont des spécialistes des caches et des réserves
Plusieurs milliers de graines sont enfouies dans le sol en automne et ces oiseaux utilisent leur mémoire spatiale pour les retrouver. Les individus ayant plusieurs années d'expérience montrent une plus grande dextérité pour retrouver les caches et sont plus aptes à survivre pendant les périodes difficiles. Les geais buissoniers recherchent leur nourriture en couples mais, au cours de la brève période post-reproductive, ils privilégient les groupes familiaux. Les oiseaux qui ne sont pas titulaires d'un territoire peuvent former des rassemblements de 5 à 15 individus en Arizona et jusqu'à 30 en Californie. Leur zone de nourrissage est assez réduite (moins de 20 hectares) et la composition du groupe est souvent très changeante.
Les geais buissoniers sont sédentaires sur l'ensemble de leur aire de distribution. Après la nidification, certains couples peuvent errer pour trouver de nouveaux filons. Les oiseaux non-territoriaux fluctuent entre les différentes zones d'abondance et s'installent à des altitudes plutôt modestes en automne et en hiver. En Californie, certains territoires sont abandonnés avant que les ressources ne deviennent insuffisantes. Des mouvements d'invasion interviennent parfois quand les ressources en glands et en graines de pins sont insuffisantes. Ils coïncident généralement avec ceux des autres corvidés mangeurs de graines.

Alimentation mode et régime

Les geais buissoniers, bien que spécialistes dans la collecte des glands et des graines de pins, ont un régime omnivore. Ils consomment des fruits, des graines, des invertébrés, des petits animaux à squelette comme les souris, les lézards, les serpents, les oisillons et le contenu des nids. Ils ingurgitent également des charognes, et quand cela est possible, des restes de repas qu'ils trouvent à proximité des habitations.
Une étude assez ancienne sur les habitudes alimentaires de ces oiseaux dans les zones rurales de Californie donne le résultat suivant : 38% de glands, 23,5% d'insectes, 22% de fruits comportant des cerises et des prunes, 12% de graines et environ 3,5 % de vertébrés comprenant des petits mammifères, des reptiles, des amphibiens et des oisillons. L'analyse de certains estomacs confirme l'importance des glands dans l'alimentation en Arizona et Californie. Ces derniers ainsi que les graines de pins sont stockés à l'intérieur du territoire pour la consommation de l'hiver et du printemps.

Reproduction nidification

La sélection des sites et le début de la saison de nidification ont lieu à la fin du mois de février ou au début du mois de mars. Dans le nord de la Californie. La ponte des œufs s'effectue de la fin mars au début d'avril. Il peut y avoir des couvées de substitution en cas d'échec. On assiste même à des secondes couvées ou à des nichées tardives lorsque les ressources en glands sont importantes. Des nids actifs sont donc parfois visibles à la fin du mois de septembre. Les geais buissoniers établissent des liens conjugaux qui ont un longue durée.
Le nid est une structure volumineuse dont les parois extérieures sont garnies de crin animal et dont les dimensions avoisinent 15 centimètres de diamètre et 9 cm de profondeur. Il est fabriqué principalement avec des brindilles et des radicelles, l'intérieur est tapissé de fibres végétales, de racines et de poils d'animaux. Il est placé dans un arbre, une plante grimpante ou un buisson entre 2 et 6 mètres au-dessus du sol.
La ponte comprend 1 à 5 œufs (4-5 dans le nord, 2-3 dans la Baja) qui sont couvés par la femelle seule pendant 16 à 18 jours. Le mâle se charge du ravitaillement des petits qui restent au nid pendant une période de 17 à 24 jours après l'éclosion. Après l'envol, les oisillons restent au sein du groupe familial pendant environ 6 à 9 semaines.

Distribution

Les geais buissoniers sont originaires de l'ouest du continent nord-américain, de l'Oregon à la Baja californienne. Leur aire de distriibution se poursuit dans le nord du Mexique, de Chihuahua jusqu'à l'isthme de Téhuantépec. Il existe officiellement 14 sous-espèces réparties en 3 groupes : Le groupe Californica comprend 8 races : A. c. immanis - nord-ouest des Etats-Unis (ouest de l'état de Washington, côtes et interieur de l'Oregon). A. c. caurina - de la côte sud de l'Oregon jusqu'à la Californie, comtés de Napa et Sonoma, et légèrement en direction de l'est). A. c. oocleptica - du sud-centre de l'Oregon jusqu'à l'intérieur du centre de la Californie (comprenant les vallées de Sacramento et de San Joaquin ainsi que les côtes voisines jusqu'à la péninsule de San Francisco, collines de la Sierra Nevada et ouest du Nevada. A. c. californica - côtes du centre de la Californie (du comté de San Mateo du sud-est du comté d'Alameda en direction du sud jusqu'au sud-ouest du comté de Ventura). A. c. obscura - sud-ouest de la Californie (montagnes du désert de Mojave) et extrême nord-ouest du Mexique (nord de la Baja californienne). A. c. cana - mont Eagle, dans le Joshua Tree National Park (sud-est de la Californie). A. c. hypoleuca - centre-sud de la Baja californienne. A. c. nevadae - intérieur du sud-ouest des Etats-Unis (Grand Bassin, montagnes de la Vallée de la Mort et désert Mojave, ainsi que le sud-ouest du Nouveau-Mexique) nord du Mexique (nord-est de Sonora et nord-ouest de Chihuahua).
Le groupe de Woodhouse comprend 4 races : A. c. woodhouseii - collines des montagnes Rocheuses de l'Utah et du sud du Wyoming en direction du sud jusqu'au nord de l'Arizona et le Colorado, en direction de l'est jusqu'à l'ouest de l'Oklahoma et le Texas, également le nord du Mexique (nord de Chihuahua). A. c. texana- plateau Edwards (ouest-centre du Texas). A. c. grisea - nord-ouest du Mexique (Sierra Madre Occidentale, principalement dans le Chihuahua). A. c. cyanotis - est du Mexique (Sierra Madre Orientale).
Le groupe de Sumichrast comprend 2 races : A. c. sumichrasti - sud du Mexique (District Fédéral en direction de l'est jusqu'à Veracruz, Oaxaca et l'isthme de Tehuantepec). A. c. remota - sud-ouest de Oaxaca et centre de Guerrero, dans le sud du Mexique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les geais buissoniers ne sont pas globalement menacés. Les populations sont stables et même en légère augmentation d'1% par an dans les années 1966 à 2000. Toutefois, cette espèce est sensible à certains virus exotiques qui sont fatals aux corvidés. Dans les régions arides, elle souffre de la disparition des pins à cause du manque de précipitation et de la prolifération de certains champignons. En Californie, le taux de réussite des couvées est particulièrement élevé. Les reproducteurs expérimentés rencontrent un plus grand succès que les débutants. En moyenne, on estime la productivité à 0,84 poussin par couvée et par an. Les jeunes mâles ont un taux de survie de 83% au cours de la première année, les jeunes femelles de 78%. L'espérance de vie est évaluée à un peu plus de 15 ans. D'après Birdlife, l'aire de distribution est supérieure à 2 millions de kilomètres carrés. Les geais buissoniers sont classés comme de "préoccupation moindre".

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/10/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net