Geai des pinèdes

Gymnorhinus cyanocephalus - Pinyon Jay

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Gymnorhinus

  • Espèce
    :

    cyanocephalus

Descripteur

zu Wied-Neuwied, 1841

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 99 à 111 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les geais de pinèdes ont un bec assez fin et très pointu. Leurs naseaux sont nus et exposés. Leur envergure est relativement développée mais leur queue est courte.
Le plumage est entièrement bleu terne, plus sombre sur la tête et plus brillant sur la poitrine, le capuchon et le front. Le croupion est plus pâle. La gorge blanchâtre est légèrement mouchetée. Lorsqu'il est usé, le plumage devient entièrement grisâtre foncé, excepté le front qui demeure bleu brillant. Le bec et les pattes sont noirs, l'iris est brun.
Les sexes sont identiques mais le mâle présente un bec plus long et la femelle est d'un bleu plus pâle. Les juvéniles affichent un ensemble gris fumeux terne avec une nuance bleuâtre, sur le front, les ailes et la queue. Le bec et les pattes sont plus gris que chez les adultes quand ils sont très jeunes. Les immatures de premier printemps ressemblent aux juvéniles jusqu'à la mue d'été, ensuite, ils ne sont guère différenciables des adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pinyon Jay,
  • Chara piñonera,
  • Nacktschnabelhäher,
  • csupaszcsőrű szajkó,
  • Pinyongaai,
  • Ghiandaia delle pinete,
  • Tallskrika,
  • Pinjeskrike,
  • kapuciarka borinová,
  • sojka modrá,
  • Piñyonskade,
  • mäntynärhi,
  • gaig dels pins,
  • modrowroniec,
  • gaišzilais sīlis,
  • Западноамериканская сойка,
  • マツカケス,
  • 蓝头鸦,
  • 藍頭松鴉,

Voix chant et cris

Les geais des pinèdes ont un répertoire très fourni. Un "kraa-aha" miaulant est audible, de même qu'un "kura, kura, kura" plus bas et moins rapide. Une multitude d'autres appels est notée chez cette espèce dont la communication est bien connue.

Habitat

Les geais des pinèdes fréquentent les versants arides des montagnes et des collines qui sont dominés par les pins pignons, les pins ponderosa et les genévriers. Ils descendent également dans les plaines adjacentes en dehors de la saison de reproduction lorsque les graines de pins viennent à manquer. Pendant les périodes d'irruption qui sont assez fréquentes chez les corvidés dont le régime est exclusivement granivore, on peut les trouver dans n'importe quelle sorte d'habitat, des jardins jusqu'aux broussailles qui peuplent les déserts. Les geais des pinèdes vivent généralement à des altitudes qui vont de 1 000 à 3 000 mètres.

Comportement traits de caractère

Les geais des pinèdes ont des mœurs très grégaires. Les bandes fonctionnent comme des unités séparées et il y a rarement d'échanges entre elles. Elles recherchent leur nourriture sur les versants des collines, à la fois à terre et dans les arbres. Elles se divisent en petit groupes familiaux quand elles se restaurent. Chaque bande qui recherche sa nourriture délègue une partie de ses membres comme sentinelles pendant que le reste se nourrit. Les oiseaux chargés de la surveillance avertissent promptement par leurs cris d'alarme dès qu'un prédateur approche. Si un groupe est menacé par un oiseau de proie, il se rassemble silencieusement et de façon compacte puis il jaillit précipitamment en direction d'un couvert dense. Les geais des pinèdes utilisent également une technique collective pour effrayer les hiboux et les autres prédateurs jusqu'à ce qu'ils quittent le territoire. Chaque bande contient généralement 250 individus qui vagabondent sur une surface d'environ 20 kilomètres carrés.
A l'intérieur de leur territoire, les geais des pinèdes ont plusieurs sites qui leur servent de dortoir. Les dortoirs sont presque toujours situés à une assez grande distance des sites de nourrissage et il n'est pas rare que ces oiseaux parcourent jusqu'à 5 kilomètres pour aller se reposer. Les dortoirs contiennent de petites unités, souvent des couples ou des groupes familiaux.
Les liens conjugaux durent pendant de longues périodes, les couples restant ensemble au sein des groupes pendant toute l'année. La durée des couples n'excède cependant pas 3 ans.
Lorsqu'ils marchent à terre, les geais des pinèdes ont une posture assez semblable à celle des corbeaux. Dans les régions où ils ne sont pas persécutés, ils peuvent être très familiers vis à vis des hommes.
Le vol : Les geais des pinèdes ont un vol direct qui ressemble beaucoup à celui de corbeaux mais qui est plus rapide que celui du corbeau américain. Les bandes volent en petites unités quand elles sont en cours de formation. Elles effectuent des changements soudains de direction, un peu à la manière des échassiers.

Alimentation mode et régime

Les geais des pinèdes dépendent étroitement des graines de conifères et plus particulièrement des graines de pins pignons. Cependant, ils consomment également une grande variété d'autres items comme les invertébrés. Les bandes visitent également les jardins pour y prélever des graines de tournesols.
Comme la plupart des geais, les geais des pinèdes stockent les surplus de nourriture et organisent des caches dans les crevasses des troncs d'arbres ou en effectuant des trous dans le sol. Contrairement aux casse-noix, ces réserves sont parfois utilisées par les femelles et les juvéniles.

Reproduction nidification

Les geais des pinèdes nichent en colonies, toutefois les nids sont généralement assez dispersés et on ne trouve qu'un, deux ou trois édifices dans le même arbre. Le nid est une construction volumineuse de brindilles et d'herbes dont la coupe intérieure profonde est garnie avec des fibres végétales et de la laine. Il est habituellement placé dans un genévrier, un pin ou un chêne, entre 1 et 6 mètres au-dessus du sol, même si exceptionnellement on peut le trouver jusqu'à 25 mètres de hauteur.
La ponte contient de 3 à 6 œufs, de couleur bleu pâle ou verdâtre clair, avec des mouchetures brunes ou noires. La femelle couve seule pendant 16 jours, elle est ravitaillée au nid par son partenaire.
Les 2 parents nourrissent les jeunes, ils sont parfois aidés par des assistants lorsque ceux-ci deviennent plus grands ou qu'ils ont pris leur envol. Les oisillons quittent le nid quand ils sont âgés de 3 semaines, ils rejoignent d'autres familles au voisinage de la colonie en compagnie de leurs parents. La période de reproduction varie d'années en années en fonction des ressources en graines de pins et de céréales. Dans les bonnes années, elle commence dès le mois de février alors que les années où les récoltes sont pauvres, elle ne débute pas avant le mois de mai. Les geais des pinèdes peuvent refaire jusqu'à 3 fois leur nid si celui-ci tombe. Par conséquence, les pontes peuvent être observées à de nombreux mois entre février et octobre.

Distribution

Les geais des Pinèdes vivent dans le grand bassin du centre-ouest des Etats-Unis. On peut les observer sur le versant oriental des montagnes Rocheuses et dans les collines accidentées qui sont adjacentes. Leur aire de distribution s'étend du centre de l'Oregon et du Dakota voisin en direction du sud jusqu'à la Baja Californienne, le centre du Nouveau-Mexique et l'ouest de l'Oklahoma. Après la reproduction, certains oiseaux se dispersent plus loin vers l'intérieur du pays. Pendant les périodes d'irruption, ils se dirigent vers l'est et atteignent parfois le centre du Texas, le sud de l'état de Washington, le sud de la Colombie Britannique et le nord-ouest du Nouveau-Mexique. En dépit de sa très grande aire de distribution, cette espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Steve Madge, le geai des pinèdes est localement abondant. Selon Birdlife, l'aire de distribution mesure 1 280 000 kilmètres carrés et la population est en déclin important (près de 25% par décade depuis les années 60). La raison principale est la destruction progressive des forêts de pins. Une sècheresse catastrophique au début des années 2000 a causé également une mortalité considérable.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Geai des pinèdesFiche créée le 29/10/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net