Geai lancéolé

Garrulus lanceolatus - Black-headed Jay

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Garrulus

  • Espèce
    :

    lanceolatus

Descripteur

Vigors, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 84 à 104 g
Distribution

Distribution

Description identification

Geai lancéolé
adulte nuptial

Chez les adultes, le bec est solide, la queue relativement longue est étagée et nettement arrondie à son extrémité. Les vibrisses nasales sont courtes mais assez abondantes. Les plumes du capuchon sont hirsutes, formant une sorte de huppe ébouriffée qui se dresse en arrière de la calotte lorsque l'oiseau est détendu.
La tête et les plumes de la touffe nasale sont noires, constrastant avec le menton et la gorge qui sont fortement striés de blanc sur fond noir. La gorge est soulignée par une tache grise. L'arrière et les côtés du cou ainsi que le plumage corporel sont majoritairement gris rosâtre. Toutefois, les parties supérieures ont une nuance plus grisâtre alors que le dessous présente une couleur plus claire, plus rose terne.
Les couleurs des ailes forment une mosaïque assez complexe dont on peut donner une description simplifiée : les petites et les moyennes couvertures sont noires, les couvertures primaires blanches. L'extérieur des secondaires est bleu éclatant avec d'étroites barres noires et une large bande subterminale noire dont l'extrémité est tachée de blanc. Les tertiaires sont gris pâle avec une large bande sombre et des petites taches terminales blanches. Les primaires sont gris foncé, les vexilles extérieures étant marbrées de bleu et bordées de blanc.
La queue affiche un bleu éclatant, toutes les rectrices possédant une barre subterminale noires et des petites taches blanches. Le bec est gris-olive ou couleur corne. Les pattes sont gris bleuâtre. Les iris sont brun sombre ou brun rougeâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-headed Jay,
  • Arrendajo cabecinegro,
  • Strichelhäher,
  • csíkos szajkó,
  • Strepengaai,
  • Ghiandaia testanera,
  • Svarthuvad nötskrika,
  • Himalayaskrike,
  • sojka čiernohlavá,
  • sojka žíhaná,
  • Sorthovedet Skovskade,
  • himalajannärhi,
  • gaig capnegre,
  • sójka czarnogłowa,
  • Himalaju sīlis,
  • Гималайская сойка,
  • インドカケス,
  • 黑头松鸦,
  • 黑喉松鴉,

Voix chant et cris

Ses prestations vocales ressemblent de façon assez étonnante à celles du Geai des chênes qui vit en Europe. Le cri d'alarme est un "skaaak" sec qui est légèrement plus ténu et qui est toujours délivré seul. Ce cri est toutefois plus contrasté, il n'a pas la fraîcheur et le tranchant de celui du geai d'Europe. D'autre part, il est ponctué de petites pauses entre les différentes notes alors que celui du Geai des chênes paraît plus coulant et plus continu. Autres différences, le miaulement est plus aigu, le "kraah" a tendance à être plus plat, moins résonnant bien qu'exécuté avec plus de fantaisie. Les mâles captifs sont capables d'émettre un chant en sourdine qui est un mélange de miaulements, de bouillonnements et de sifflements dont beaucoup semblent imités d'autres espèces.

Habitat

Les geais lancéolés fréquentent les forêts de montagne. Ils marquent une préférence pour les collines légèrement boisées et pour les crêtes qui sont pourvues d'arbres isolés et de broussailles. Ils apprécient également les lisières de forêt.
Ces oiseaux résident généralement dans les peuplements mixtes de chênes et de pins ou plus occasionnellement dans ceux de cèdres et de chênes. En hiver, on les trouve aussi à proximité des villages dans les terrasses cultivées qui sont pourvues en broussailles.
Les geais lancéolés nichent entre 1 500 et 3 000 mètres d'altitude, descendant un peu plus bas à la saison hivernale ou aux périodes de mauvais temps.

Comportement traits de caractère

Les geais lancéolés préfèrent des versants plus boisés de colline que les geais d'Europe. Cependant en automne et en hiver, il vivent en étroite association avec eux. Ils s'adjoignent également la compagnie de pirolles à bec jaune (Urocissa flavirostris). Ces oiseaux vivent habituellement en solitaire ou en groupes familiaux. En hiver, ils forment de plus larges rassemblements qui atteignent parfois 20 à 30 individus. Les geais lancéolés sont des oiseaux très bruyants. Par leurs cris et par leur attitude agressive qui consiste à balancer la tête, ils chassent de façon énergique les éventuels prédateurs tels que les hiboux qui se perchent dans leur secteur. Leur crête est hérissée jusqu'au départ des intrus. Une fois que ceux-ci sont délogés, il les poursuivent avec des cris de réprimande.
Ces oiseaux ne craignent pas particulièrement les humains et ils s'approchent volontiers des habitations isolées, des cabanes de montagnes ou des petits villages pour se nourrir des restes domestiques.
Bien qu'ils soient avant tout des oiseux arboricoles, les geais lancéolés aiment bien rechercher leur nourriture sur les branches extérieures des arbres contrairement aux geais d'Europe qui préfèrent prospecter à l'intérieur de la canopée. Ils se perchent volontiers sur les branches exposées ou dans des endroits où ils sont bien visibles comme les sommets des buissons, les arbres nus ou les escarpements rocheux. Parfois même, ils recherchent leur nourriture à terre.
Leur vol est plus ondulant que celui des geais des chênes, sans doute à cause de leur silhouette profilée et de leur longue queue. En hiver, en Afghanistan, ils descendent à des altitudes plus modestes où leur habitat est plus luxuriant. Ils pénètrent alors dans les cultures et dans les banlieues des villes où les arbres sont assez nombreux. Plus à l'est, ces oiseaux continuent à passer l'hiver dans les collines.

Alimentation mode et régime

Comme les geais d'Europe, ces oiseaux sont dépendants des chênes. En automne, ils consomment principalement des glands qu'ils cachent dans les arbres et dont ils font des réserves. Ils ingurgitent aussi des graines de pins, mais leur menu est constitué d'une grande variété d'autres ressources comme les débris alimentaires provenant des humains, toutes sortes d'invertébrés, des petits lézards ainsi que des œufs de petits passereaux et des oisillons. Pendant la saison où la végétation abonde en ressources, ils ingurgitent également des baies et des fruits, si bien qu'ils représentent une nuisance importante pour les petits vergers.

Reproduction nidification

La période de reproduction bat son plein en avril et mai. Les geais lancéolés nichent en solitaire. Ils construisent un nid profond, lâche et peu soigné dont le socle est constitué de brindilles. La coupe intérieure est garnie de racines, de tiges d'herbes ou de rhizomes de moisissures dont l'aspect rappelle nettement le crin de cheval.
Le nid est placé sur la fourche d'un arbre (assez souvent un chêne), à proximité de la cime. Il peut également être situé dans un arbuste sur le versant d'une colline où à la lisière d'une zone boisée. Il est fréquemment installé entre 5 et 7 mètres au-dessus du sol. La construction est réalisée par les 2 adultes.
La ponte comprend habituellement 3 ou 4 œufs, de couleur vert-olive ou brun-olive, délicatement mouchetés ou tachetés de brun. Les marques sont souvent concentrées sur la partie la plus large de la coquille où l'on peut également noter des lignes noires. La femelle couve seule pendant 16 jours minimum. Elle est ravitaillée au nid par le mâle qui contribue également au nourrissage des jeunes. Les oisillons sont nidicoles mais la durée du séjour au nid n'est pas connue exactement.

Distribution

Les geais lancéolés sont originaires de l'ouest de l'Himalaya. La limite occidentale de leur aire de distribution est située dans l'est de l'Afghanistan, au niveau des provinces de Kaboul et Paktia. Leur territoire se poursuit dans le nord du Pakistan au Cachemire et dans le nord de l'Inde dans l'état d'Himachal Pradesh, au Garhwal et au Kumaon. La limite orientale se situe au Népal, dans la région de Katmandou.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le geai lancéolé est une espèce relativement commune dans les paysages de collines exposées. Bien que cet oiseau soit courant sur l'ensemble de son aire de distribution, on peut l'observer plus facilement dans l'ouest qu'au Népal.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Geai lancéoléFiche créée le 16/05/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net