Géopélie diamant

Geopelia cuneata - Diamond Dove

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Geopelia

  • Espèce
    :

    cuneata

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 28 à 43 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette petite et délicate tourterelle a une longue queue très pointue. Chez le mâle, la tête, le cou, la poitrine et les flancs sont gris-bleu pâle, avec un menton plus pâle qui se confond avec le brun ou le gris-brun des parties supérieures et des rectrices centrales. Les scapulaires et les couvertures secondaires sont tapissées de petites mouchetures blanches qui forment un élément discriminant important du plumage. Le reste des couvertures alaires est brun foncé avec une large tache châtain qui est bien visible en vol. Les rectrices extérieures noires ont des bordures et des pointes blanches très remarquables. Le dessous de la queue est blanc, de même que le ventre et la zone anale. Le bec est gris foncé avec une pointe noire, les iris et l'anneau orbital sont écarlates. Les pattes et les pieds sont roses.
La femelle est semblable à son partenaire avec cependant un dessus plus brun. Les juvéniles se distinguent par les rayures intensives sur le cou, la poitrine et le dessous. L'ensemble des parties nues est nuancé de brun plus ou moins clair.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Diamond Dove,
  • Tortolita Diamante,
  • Rola-diamante,
  • Diamanttäubchen,
  • gyémántgalambocska,
  • Diamantduif,
  • Tortora diamantina,
  • Diamantduva,
  • Diamantdue,
  • holúbok diamantový,
  • holoubek diamantový,
  • Diamantdue,
  • timanttikyyhky,
  • tortoreta diamant,
  • gołąbek diamentowy,
  • Бриллиантовая полосатая горлица,
  • ウスユキバト,
  • 姬地鸠,
  • 寶石姬地鳩,

Voix chant et cris

Cette tourterelle est très vocale et possède deux cris territoriaux très caractéristiques. Le premier, le plus plaisant, est un "doodle-doo, doodle-doo-doo". Le second est un cri dissyllabique, la première phrase étant un ronflement rude suivi d'un "coo" normal. Pendant la parade de salutation, le mâle produit un simple "wa" qui accompagne la respiration. Un "ur-coo-coo" doux peut aussi être entendu.

Habitat

Les géopélies diamant, appelées aussi parfois tourterelles diamant, fréquentent les habitats légèrement boisés. Elles apprécient également les prairies arides ou semi-arides pourvu qu'elles bénéficient de ressources en eau potable et permanente à proximité. Cet oiseau peut souvent être aperçu le long des routes et au bord des sentiers.

Comportement traits de caractère

Les Géopélies diamant sont des oiseaux très grégaires, ils s'organisent en bandes de 12 à 21 individus, elles forment même des rassemblements plus importants à proximité des sources et des mares. Une faible partie de leur temps, il leur arrive de vivre en solitaire ou en couple. Quand elles recherchent leur nourriture, ce qui représente un pourcentage important de leur emploi du temps, elle marche de façon agile en se dandinant et en tenant la queue à l'horizontale.
Les géopélies ne sont pas craintives et elles permettent qu'on les approche. Cependant quand le groupe est perturbé et qu'il s'envole précipitamment, elles donnent de vigoureux battements d'ailes. leur vol est direct et peut parcourir d'assez longues distances.
Ces tourterelles sont actives surtout le matin et le soir, elles s'abritent dans les arbres ou sur le sol aux moments les plus torrides de la journée. Bien qu'elles soient adaptées à la sècheresse et à la chaleur, elles ne sont jamais éloignées d'un point où elles peuvent se désaltérer. Le mâle n'est pas connu pour réaliser des vols de parades, mais il effectue des rituels de salutation en ouvrant ses ailes, en déployant ses rectrices pour dévoiler les taches blanches de son plumage. et en émettant quelques roucoulements.

Alimentation mode et régime

Les géopélies diamant sont presque exclusivement granivores, encore que des faibles quantités de feuilles et d'insectes soient parfois intégrées dans le menu. Les herbes forment la partie la plus importante du régime, suivies par les légumineuses (fabacées). D'autres variété de graminées sont prises, cela dépendant de leur disponibilité. Cette espèce se caractérise par la toute petite taille des graines qu'elle ingère. Les géopélies recherchent leur nourriture à terre, en groupes de 20 à 30 individus.

Reproduction nidification

Les renseignements manquent cruellement pour définir avec précision les dates de la période de reproduction. On sait néanmoins que la nidification est fortement influencée par la chute des pluies et par l'abondance en ressources alimentaires. La plupart des années, le paroxysme dans l'activité a lieu au printemps et au début de l'été, mais des nids peuvent être découverts à tous les moments de l'année. Le nid est une plate-forme fragile construite avec des brindilles et des herbes sèches, il est placé dans un arbre, dans un buisson ou dans n'importe quel support végétal ou même artificiel. Les 2 parents construisent l'édifice , se chargent de l'incubation et du soin des jeunes. La ponte comprend 2 œufs blancs qui sont couvés pendant environ 13 jours. A la naissance, les petits pèsent seulement entre 2 et 4 grammes et sont recouverts d'un long duvet couleur sable.
En captivité, les jeunes poussins quittent le nid au bout de 11 à 14 jours, ils sont nourris par les 2 parents pendant encore 2 semaines. Les juvéniles sont précoces et ils acquièrent la maturité sexuelle peu de temps avant d'avoir atteint l'âge de 4 mois.

Distribution

Les géopélies diamant sont endémiques de l'Australie. Leur aire de distribution couvre principalement les terres sèches et intérieures du continent. Elles sont absentes du sud-ouest de l'Australie Occidentale, des côtes orientales, du Queensland à l'état de Victoria, ainsi que de l'ouest de l'Australie Méridionale. Occasionnellement, elles envahissent intempestivement le littoral.
Les populations du nord de l'aire de répartition sont plus pâles et plus grises, si bien qu'elles sont parfois distinguées sous l'appellation Geopelia mungi, mais cette légère variation s'estompe dans les autres parties du territoire, si bien que le caractère de sous-espèce n'est pas retenu. La geopélie diamant est donc classée comme une espèce monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbbok des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est commune sur l'ensemble de sa vaste aire. Elle occupe des lieux qui représentent peu de risques, car ils subissent un impact très limité de la part des humains.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Géopélie diamantFiche créée le 14/02/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net