Gobemouche à ventre roux

Niltava vivida - Vivid Niltava

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Niltava

  • Espèce
    :

    vivida

Descripteur

Swinhoe, 1864

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 17 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, le front et les lores sont noirs, le capuchon et le croupion sont bleu-outremer. Le dos et la queue affichent une teinte bleu violacé foncé. En ce qui concerne les parties inférieures, le menton, le haut de la gorge, les côtés de la tête, le cou et la poitrine se rapprochent très nettement du noir. Le reste du dessous est roux-orange.
Les Gobemouches à ventre roux ont un aspect général assez similaire à celui du Gobemouche sundara bien qu'ils aient une plus grande taille et qu'ils présentent une silhouette plus affinée. Cependant, ces oiseaux se distinguent des seconds par leur huppe pointue, ils sont bien plus arboricoles et ils sont parfois aperçus à distance respectable des parcelles denses.
Comparés aux sundaras, les mâles à ventre roux affichent une calotte et une nuque d'un bleu plus terne. Une tache bleue est visible sur l'épaule et le croupion est moins brillant. L'orange de l'abdomen est plus développé et avance en faisant une sorte de coin sur le bas de la gorge.
Ces gobemouches sont sexuellement très dimorphiques. La femelle a une calotte gris-brun et un anneau orbital fauve. Le reste des parties supérieures est brun-olive foncé, créant un léger contraste entre la tête et le corps. Sur le dessous, il y a une bavette semi-circulaire fauve et un ventre brun-olive clair.
Les juvéniles ne sont pas décrits.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Niltava vivida oatesi (e Himalayas to s China)
  • Niltava vivida vivida (Taiwan)

Noms étrangers

  • Vivid Niltava,
  • Papamoscas vívido,
  • Swinhoeblauschnäpper,
  • Roodkeelniltava,
  • Niltava vivida,
  • Kinesisk niltava,
  • Praktniltava,
  • niltava masková,
  • lejsek rezavobřichý,
  • Rødbuget Niltava,
  • sinilakkisieppo,
  • niltava eixerit,
  • niltawa ognista,
  • košā niltava,
  • Нильтава Свайна,
  • チャバラオオルリ,
  • 棕腹蓝仙鹟,
  • นกนิลตวาท้องสีส้ม,
  • 黃腹琉璃〔棕腹藍仙鶲,黃腹仙鶲〕,

Voix chant et cris

A Taïwan, le chant du mâle est une série de 3 sifflements aigus suivis par des gazouillements qui montent et qui descendent en s'épanouissant. Les populations de Formose produisent de lentes séries de sifflements mélodieux qui alternent avec des grincements, ce qui fournit l'expression suivante : "heu wee riu... chrrt-trrt... heu wee tiu-wee-u"
Quelques soient les races, les cris sont des sifflements limpides "yiyou-yiyou".

Habitat

Les Gobemouches à ventre roux vivent dans les forêts tempérées de montagnes composées d'arbres à feuilles permanentes et caduques. Certains auteurs affirment qu'ils fréquentent les parcelles ombragées et denses, mais des différences notables sont émises sur cette appréciation. Dans le nord-est de l'Himalaya et le sud-ouest de la Chine, ils nichent entre 2 000 et 2 700 mètres. Au Myanmar, ils se reproduisent de 760 à 2 565 mètres d'altitude. À Formose, ils peuvent grimper jusqu'à 2 600 m et ils descendent occasionnellement jusqu'à 900 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Gobemouches à ventre roux ont un milieu naturel et un mode de vie assez semblables à ceux des Grands gobemouches (Nitalva grandis). Ils vivent en solitaire ou en couples et ils se dissimulent dans les broussailles d'où ils jaillissent brutalement pour se saisir des insectes. Ces petits passereaux sont des migrateurs de faible distance en Birmanie et au Cambodge.

Alimentation mode et régime

Leur régime alimentaire des Gobemouches à ventre roux est peu connu, il comprend vraisemblablement des petits invertébrés. Parfois, ils ingurgitent aussi des fruits et des petites baies. Ces passereaux recherchent leur pitance à l'étage moyen et supérieur des arbres. Apparemment, à cet effet, ils courent le long des branches mais ils prospectent aussi dans les petites broussailles dont les mâles se servent souvent de perchoirs et de points de départ pour leurs poursuites aériennes.

Reproduction nidification

La plupart des ouvrages ne fournissent aucun renseignement sur les mœurs reproductives de cet oiseau. Vu sa grande parenté et ses habitudes arboricoles, sa nidification semble assez identique à celle du Grand Gobemouche (Nivalta grandis).

Distribution

Les Gobemouches à ventre roux sont strictement asiatiques. Leur aire de distribution s'étend du nord-est de l'Inde jusqu'au nord de la Thaïlande. La race nominale est endémique de Formose. 2 Races sont officiellement reconnues :
N. v. oatesi (Salvadori, 1887) - nichent dans l'extrême nord-est de l'Inde, le sud de la Chine (Sud-Est-Xizang, Est et sud-ouest du Sichuan et Yunnan) et probablement le nord du Myanmar ; non-nicheurs au sud et à l'ouest, Centre-Est Myanmar et nord-ouest et centre de la Thaïlande.
N. v. vivida (Swinhoe, 1864) - Taïwan.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Dans le nord-est de l'Inde (NEFA, Assam, Manipur), ces oiseaux sont relativement rares. La race continentale oatesi peut être considérée, de manière générale, comme plutôt clairsemée dans les régions d'Indochine qu'elle visite pendant la période hivernale. L'aire de distribution du Gobemouche à ventre roux mesure environ 740 000 kilomètres carrés.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 15/11/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net