Gobemouche bleu

Cyanoptila cyanomelana - Blue-and-white Flycatcher

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Cyanoptila

  • Espèce
    :

    cyanomelana

Descripteur

Temminck, 1829

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 25 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Gobemouche bleu
♂ adulte

Le Gobemouche bleu a un plumage bleu clair, très brillant sur le dessus de la tête, avec la région nasale, les joues, les lores et la gorge formant un ensemble noir. Le ventre, les sous-caudales et la base de la queue sont d'un blanc pur. Les rectrices médianes sont entièrement bleues au-dessus, les rectrices latérales noires dans leur partie terminale. Les rémiges noires ont un liseré bleu le long du bord externe.
Le mâle et la femelle sont dimorphiques. La femelle se distingue de son partenaire par sa couleur d'un brun de cannelle ; plus vif sur les côtés de la tête et le bord des plumes des ailes que sur les autres parties. Au contraire, il se transforme en jaunâtre sur le dessus de la queue et en rougeâtre sur les rémiges. Le milieu de la poitrine et du ventre sont blanchâtres.
Les iris et le bec sont noirs. Les pattes sont brunes.
Les juvéniles ont une tête et un dessus brun cendré, la face est mouchetée et tachetée de chamois. Ils conservent des caractères juvéniles sur les ailes et sur la queue jusqu'à l'âge d'un an.
Les populations du nord de la Chine (cumatilis) ont le bleu-cobalt des parties supérieures remplacé par de l'azur ou de la turquoise. Le noir de la face, de la poitrine et des flancs se transforme en outremer ou en gris-bleu nuit. Le blanc sur la queue est positionné de façon différente. La femelle cumatilis est moins teintée de roux que la nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Cyanoptila cyanomelana cyanomelana (Kuril Is., Japan and s Korea)
  • Cyanoptila cyanomelana intermedia (se Siberia, ne China and n Korea)

Noms étrangers

  • Blue-and-white Flycatcher,
  • Papamoscas azul,
  • Papa-moscas-azul-e-branco,
  • Blauschnäpper,
  • éjkék légykapó,
  • Blauw-witte Vliegenvanger,
  • Pigliamosche biancoblu,
  • Blåvit flugsnappare,
  • Cyanfluesnapper,
  • niltava sťahovavá,
  • lejsek modrobílý,
  • Sortbrystet Fluesnapper,
  • sinikaapusieppo,
  • papamosques blau,
  • tajgówka,
  • mēļais mušķērājs,
  • Синяя мухоловка,
  • Sikatan biru-putih,
  • オオルリ,
  • 白腹蓝姬鹟,
  • นกจับแมลงสีฟ้าท้องขาว,
  • 白腹琉璃〔白腹藍鶲〕,

Voix chant et cris

Gobemouche bleu
♂ 2ème

Le Gobemouche bleu chante à l'aube, puis se nouveau au crépuscule. Le reste de la journée, il est assez silencieux. Ses vocalises sont entendues au printemps jusqu'à la mi-août, période qui correspond à la ponte. Son chant est riche et mélodieux, sans doute le plus musical de tous les gobemouches. Son "hi-hwi-pipipi, tsi tsi tsi", très caractéristique, résonne comme un bruit de flûte et inclut également des "tchk tchk" très rudes. Pendant l'hiver, ces petits oiseaux sont très mutiques et impossibles à repérer par la voix.

Habitat

Les Gobemouches bleus fréquentent les forêts de plaines et de collines, qu'elles soient primaires ou secondaires. On les trouve dans la Taïga, sur les versants boisés des montagnes et dans les petits ravins jusqu'à 1 200 mètres. Il n'est pas rare de les apercevoir dans les fourrés de broussailles qui bordent les cours d'eau, dans les plantes grimpantes et les buissons ainsi que dans les plantations.
Sur les lieux de passage et dans les quartiers d'hivernage, ces oiseaux vivent également sur le littoral boisé, dans les endroits broussailleux, les parcs et les jardins. À Bornéo, ces gobemouches hivernent à haute altitude, dans les collines accidentées pourvues de forêts, dans les plantations de vieux arbres. Ils ne dédaignent pas les parcelles de plaine qui ont un subi une exploitation raisonnable.

Comportement traits de caractère

Les Gobemouches bleus vivent en solitaire ou en couples. Ils sont très actifs lorsqu'ils recherchent leur pitance, dans la canopée et à l'étage moyen des arbres. Ils prospectent également dans les branches basses et dans les sous-bois. Ils procèdent à des poursuites rapides pour capturer des insectes aériens. Dans ce cas, ils chassent à l'affut à partir d'un point bien exposé et ils reviennent au même endroit quand ils ont capturé leur proie.
Les Gobemouches bleus migrent vers le sud. Récemment, ils ont colonisé de nouveaux territoires sur le sous-continent indien (Ghats occidentaux, Tamul Nadu, îles Andaman et Nicobar. La migration d'automne s'effectue du début septembre au début novembre et le retour a lieu de mars à mai, l'arrivée sur les les lieux de ponte étant estimé vers la mi-mai.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire des Gobemouches bleus comprend des petits invertébrés (coléoptères) des papillons de nuit (lépidoptères), des abeilles (hyménoptères) et des larves. Il contient également une faible proportion de fruits et de baies (y compris des baies vertes qui ne sont pas muries). Le menu est composé aussi de sureau noir (Sambucus nigra) qui ont été introduits postérieurement.

Reproduction nidification

La saison de reproduction s'étend de la fin mai au début août. Les nids sont construits principalement avec de la mousse, ils sont placés à faible hauteur dans une cavité ou dans une crevasse sur une falaise. Éventuellement, il peut être installé entre les racines d'un arbre ou sous la berge pendante d'un cours d'eau. Parfois, on le trouve dans le trou peu profond d'un arbre ou dans un bâtiment abandonné
La ponte contient 4 à 6 œufs qui sont incubés par la femelle pendant 14 ou 15 jours. Les poussins sont élevés et soignés par les deux parents. D'après Ali et Ripley, dans le sous-continent indien, on ne possède aucune information sur la durée de la couvaison et sur la longueur des soins apportés aux jeunes au nid. Les nids des Gobemouches bleus sont parasités par les Coucous fugitifs (Cuculus fugax).

Distribution

Les Gobemouches bleus sont originaires du continent asiatique : ils nichent en Mandchourie et ils hivernent dans le sud-est (Indochine, Indonésie et Philippines). On reconnaît officiellement 2 sous-espèces :
C. c. cumatilis - se reproduit du nord-est de la Chine (Mandchourie vers le Sud jusqu'au Hebei) au sud-est de la Russie (sud de l'Oussouriland) et nord de la Corée ; non-nicheur au Laos et Vietnam, Grandes îles de la Sonde, Philippines (Luzon et Palawan).
C. c. cyanomelana - niche dans le sud des îles Kouriles, au Japon et en Corée du Sud - non-nicheur à Taïwan, le sud-est de la Chine (Hainan), l'Indochine, les Philippines (Luzon, Negros, Palawan, Balabac et Bongao) et Bornéo.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Gobemouche bleu n'est pas globalement menacé. Il est commun ou local dans l'extrême orient sibérien et au Japon. il est assez clairsemé en Chine. Il est rare dans les quartiers d'hivernage, excepté à Sumatra et Java.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Gobemouche bleuFiche créée le 12/11/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net