Gobemouche des îles

Eumyias panayensis - Turquoise Flycatcher

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Eumyias

  • Espèce
    :

    panayensis

Descripteur

Sharpe, 1877

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Les Gobemouches des îles sont des passereaux de moyenne taille avec un plumage bleu terne. Les oiseaux de la race nominale sont presque entièrement bleu-turquoise sans éclat ou bleu terreux, avec un front et une gorge plus brillants. Les lores et la zone qui entoure les yeux forment un masque noir. Les ailes et la queue sont gris sombre avec de resplendissants liserés turquoise. Il y a du turquoise clair sur la poitrine et sur les flancs, virant au blanc sur le ventre et sur les sous-caudales.
En ce qui concerne les parties nues, les iris sont brun sombre, le bec est noir, les pattes sont noir-corne.
Les deux sexes sont identiques. Cependant les femelles ont une teinte légèrement plus fade.
Les juvéniles sont différents de leurs parents : les ailes, les parties supérieures sont brunes avec des mouchetures, cannelle ou dorées. Par contre, les ailes et la queue sont identiques.
Les diverses races se distinguent les unes des autres par l'apport plus ou moins important de noir sur le visage et sur le ventre jusqu'aux sous-caudales. La race nigrimentis (celle qui figure sur notre illustration) a plus de noir sur le front, les lores et le menton. La race obiensis, des Moluques, est plus azurée et moins teintée de vert. La race nigriloris a des parties inférieures chamois à chamois-brun. La race méridionalis est la plus grande de toutes, sa gorge et sa poitrine bleu foncé ont une teinte plus terne.

Indications subspécifiques 7 sous-espèces

  • Eumyias panayensis panayensis (wc Philippines)
  • Eumyias panayensis nigrimentalis (n Philippines)
  • Eumyias panayensis nigriloris (s Philippines)
  • Eumyias panayensis septentrionalis (n and c Sulawesi, Sula Is.)
  • Eumyias panayensis meridionalis (s Sulawesi)
  • Eumyias panayensis obiensis (Obi. c Moluccas.)
  • Eumyias panayensis harterti (Seram. s Moluccas.)

Noms étrangers

  • Turquoise Flycatcher,
  • Papamoscas isleño,
  • Azurschnäpper,
  • Panay-vliegenvanger,
  • Pigliamosche insulare,
  • Maskflugsnappare,
  • Maskefluesnapper,
  • niltava ostrovná,
  • lejsek korunový,
  • Filippinsk Irfluesnapper,
  • celebesinturkoosisieppo,
  • papamosques illenc,
  • modrówka lazurowa,
  • Лазурная мухоловка,
  • Sikatan pulau,
  • アオムネビタキ,
  • 岛仙鹟,
  • 島仙鶲,

Voix chant et cris

Le chant de ce passereau est une série claire constituée de gazouillements rapides mais assez monotones au nombre d'une vingtaine. Les notes deviennent de plus en plus liquides au fur et à mesure que l'on s'approche de la fin. Les cris comportent des sifflements poussifs "swuu swee zee swuu swee zeee" qui sont répétés à de multiples reprises.

Habitat

Les Gobemouches des îles fréquentent les forêts et les zones boisées situées au pied des montagnes. On peut les observer dans les forêts de mousse, dans les lisières et dans les clairières. Selon les pays et les régions géographiques, ces passereaux de taille moyenne s'établissent à des altitudes assez différentes : au-dessus de 800 mètres aux Philippines, entre 850 et 2 400 mètres aux îles Sula.
Dans l'archipel des Moluques, à Obi et Seram, les Gobemouches des îles vivent dans les forêts primaires et secondaires, de 250 m à au moins 700 mètres d'altitude. Sur l'île de Seram, leur habitat privilégié se situe entre 250 et 1 100 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Gobemouches des îles recherchent leur nourriture en solitaire, en couples ou en bandes composées de multiples espèces insectivores. Ces oiseaux font preuve d'une très grande activité, si bien qu'il sont assez faciles à observer.
Ces passereaux prospectent à tous les étages de la végétation, du sous-bois jusqu'à la canopée. Ils utilisent également une autre stratégie qui consiste à poursuivre les insectes volants dans les airs.
Comme la plupart des oiseaux insulaires, les Gobemouches des îles sont considérés comme sédentaires.

Alimentationmode et régime

Comme la plupart des oiseaux de la famille des Muscicapidés, les Gobemouches des îles se nourrissent presque exclusivement de petits invertébrés, et plus particulièrement d'insectes. Les éléments végétaux sont vraisemblablement exclus de son menu.

Reproduction nidification

Les Gobemouches des îles sont dans de bonnes dispositions pour se reproduire aux mois de janvier, février et mars. Les nids avec des oisillons sur le point de s'envoler sont visibles à la fin du printemps, pendant les mois qui vont d'avril à juin.
Le Handbook des oiseaux du Monde ne fournit pas de renseignements sur la reproduction de cette espèce. Cependant, elle forme une super-espèce avec le Gobemouche de Ceylan et surtout avec le Gobemouche vert de gris (Eumyias thalassoides) avec lequel il est proche voisin
Les couples de Gobemouches des îles se reproduisent donc probablement 2 fois par an, ils construisent une coupe ouverte avec des épines de pin, de la mousse et des herbes. Le nid est sans doute placé dans une cavité d'arbre, dans un mur, une fougère épiphytique ou même à terre. Occasionnellement, on le trouve sous le toit d'une maison. La ponte peut contenir jusqu'à 4 oeufs dont ne connait pas la durée d'incubation.

Distribution

Cet oiseau vit exclusivement dans les îles des archipels du sud-est de l'Asie : Philippines, Sula, Moluques. La limite méridionale de son aire maritime est composée par la grande île des Célèbes. Du nord au sud, il y a officiellement sept sous-espèces dont voici la liste complète :

E. p. nigrimentalis - Luzon et Mindoro, au nord des Philippines.
E. p. panayensis - Panay et Negros, au centre-ouest des Philippines.
E. p. nigriloris - montagnes de Mindanao (Sud-Philippines).
E. p. septentrionalis - nord et centre Sulawesi et Sula Island (Taliabu).
E. p. meridionalis - Sud-Sulawesi.
E. p. obiensis - Obi, dans l'archipel des Moluques.
E. p. harterti - Seram, dans le sud des Moluques.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Gobemouches des îles ne sont pas vraiment menacés. Ils sont assez communs aux Philippines et dans le centre de Sulawesi. Ils sont locaux dans le nord des Célèbes et rares à Obi et Seram. Aux îles Sula et plus particulièrement à Taliabu, où sa colonisation est assez récente (1991), ses effectifs sont modérés. Les Gobemouches des îles bénéficient d'espaces protégés à Sulawesi.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Gobemouche des îlesFiche créée le 22/08/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-09-11 11:30:33 © 1996-2019 Oiseaux.net