Grand-duc d'Europe

Bubo bubo - Eurasian Eagle-Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Bubo

  • Espèce
    :

    bubo

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 75 cm
  • Envergure
    : 160 à 188 cm.
  • Poids
    : 1750 à 4200 g
Longévité

21 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le grand-duc d'Europe est l'oiseau de proie nocturne le plus grand. Les parties supérieures du corps sont brun-noir et chamois, offrant une nuée de taches sur le front et la calotte, des rayures sur la nuque, les côtés et l'arrière du cou, et des marbrures noires sur la couleur claire du dos, du manteau et des scapulaires. Une étroite bande chamois tachetée de brun remonte depuis la base du bec jusqu'au-dessus de la partie interne des yeux et le long de la lisière brun-noir des aigrettes qui sont mobiles.
Le croupion et le dessus de la queue sont délicatement ornés d'ondulations noires. Le disque facial est chamois foncé, moucheté de brun-noir de manière si dense à la lisière extérieure, qu'il forme comme un "encadrement" de la face. Le menton, et le jabot sont blancs jusqu'au milieu du haut de la poitrine.
L'ensemble des parties inférieures est couvert de fines ondulations noires, sur un fond chamois foncé. Les pattes sont marquées de la même manière, mais plus légèrement. La queue est chamois foncé, mouchetée de noir-gris-brun, avec environ six rayures brun-noir. Le bec et les serres sont noirs. L'iris est orange.

Indications subspécifiques 16 Sous-espèces

  • Bubo bubo bubo (widespread)
  • Bubo bubo hispanus (Iberian Pen.)
  • Bubo bubo interpositus (Turkey to Bulgaria, Romania and s Ukraine)
  • Bubo bubo nikolskii (e Iraq to w Pakistan)
  • Bubo bubo ruthenus (c, e and s European Russia)
  • Bubo bubo sibiricus (Ural Mts.of e European Russia and w Siberia to c and sw Siberia)
  • Bubo bubo yenisseensis (c Siberia to n Mongolia)
  • Bubo bubo jakutensis (nc and ne Siberia)
  • Bubo bubo turcomanus (Kazakhstan to w Mongolia and nw China)
  • Bubo bubo omissus (ne Iran and Turkmenistan to w China)
  • Bubo bubo hemachalanus (w Himalayas to w Tibet)
  • Bubo bubo tibetanus (Tibetan Plateau)
  • Bubo bubo tarimensis (e Tarim Basin. w China. to s Mongolia)
  • Bubo bubo kiautschensis (e China, Korea)
  • Bubo bubo ussuriensis (se Siberia and e Mongolia to ne China and e Siberia)
  • Bubo bubo borissowi (Sakhalin and Kuril Is.. off se Siberia.)

Noms étrangers

  • Eurasian Eagle-Owl,
  • Búho Real,
  • Bufo-real,
  • Uhu,
  • Uhu,
  • Филин,
  • 雕鸮,
  • Oehoe,
  • Gufo reale eurasiatico,
  • Berguv,
  • Hubro,
  • puchacz (zwyczajny),
  • výr skalný,
  • výr velký,
  • Stor Hornugle,
  • huuhkaja,
  • ,
  • ワシミミズク,

Voix chant et cris

Le grand-duc d'Europe émet un profond et monotone oohu-oohu-oohu. Quand il se sent menacé, il peut "aboyer" et "grogner".

Habitat

Habite généralement aux abords de falaises et escarpements rocheux, dans des zones de montagne, mais parfois aussi dans des boisements moins élevées avec versants abrupts et en terrains steppiques. En hiver, fréquente des terrains plus plats.

Comportement traits de caractère

Le grand-duc d'Europe a plusieurs techniques de chasse, et peut saisir une proie sur le sol ou en plein vol. Il chasse en forêt, mais préfère les espaces découverts. Il chasse principalement au début de la nuit et à l'aube. Les déchets de proies non digérés sont compressés en "pelotes", cylindres irréguliers ou de forme conique.
Ils sont territoriaux, mais les territoires appartenant aux couples voisins peuvent se chevaucher partiellement. Très souvent les couples sont unis pour la vie. Au moment de la reproduction, le grand-duc d'Europe mâle propose à la femelle divers endroits pour nicher, en grattant pour obtenir une dépression peu profonde, et en émettant des gloussements et des sons saccadés.
Les endroits favoris pour nidifier sont à l'abri d'une paroi rocheuse, dans une crevasse entre les roches ou dans une excavation de la falaise. Ils peuvent aussi utiliser des nids abandonnés par d'autres grands oiseaux. Ils peuvent aussi nicher sur le sol entre les rochers, sous les arbres tombés, sous un buisson, ou à la base d'un tronc d'arbre. Aucun matériau n'est ajouté.
Le vol : Pendant la parade nuptiale, les grands-ducs d'Europe s'élèvent dans le ciel au crépuscule et planent à bonne hauteur. Il a un vol agile et silencieux malgré sa grande taille, appuyé sur ses grandes ailes en détachant bien la tête et la queue courte.

Alimentation mode et régime

Le grand-duc d'Europe se nourrit de tout ce qui bouge, depuis les scarabées jusqu'aux faons des cervidés. La majeure partie de leur régime consiste en mammifères (campagnols, rats, souris, renards, lièvres), mais les oiseaux de toutes sortes. Ils peuvent aussi consommer des serpents, lézards, batraciens, poissons et crabes.

Reproduction nidification

La ponte commence généralement à la fin de l'hiver, parfois plus tard, à raison d'une couvée par an, de 1 à 4 œufs blancs. Les œufs sont en général pondus à trois jours d'intervalle, et l'incubation qui dure de 31 à 36 jours incombe à la femelle. L'incubation démarre au premier œuf pondu. Pendant cette période, la femelle est nourrie au nid par le mâle.
Une fois les œufs éclos, les jeunes sont couvés pendant deux semaines. La femelle reste avec eux au nid pendant 4 à 5 semaines. Au début, le mâle porte la nourriture au nid ou la dépose tout près, et la femelle propose des petits morceaux aux jeunes. A 3 semaines, ceux-ci commencent à manger eux-mêmes et commencent à avaler des petits morceaux entiers. A 5 semaines, les jeunes se promènent autour du nid, et à 7 semaines, ils sont capables de voler sur quelques mètres.
Les jeunes sont nourris par les deux parents pendant 20 à 24 semaines. Ils prennent leur indépendance entre septembre et novembre, et quittent le territoire familial, ou sont "poussés" à l'extérieur par les parents.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

C'est une espèce très sensible à la présence humaine. Menacée principalement par la chasse illégale et les prélèvements d'œufs. Également, une mortalité importante due aux collisions contre les câbles électriques aériens et les fils de fer, a été mise en évidence.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin © 1996-2017 Oiseaux.net