Grand-duc de Shelley

Bubo shelleyi - Shelley's Eagle-Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Bubo

  • Espèce
    :

    shelleyi

Descripteur

Sharpe Ussher, 1872

Biométrie
  • Taille
    : 61 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1257 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les mâles adultes présentent deux formes différentes : dans la forme la plus claire, le disque facial varie du blanc au fauve pâle avec de très fines lignes concentriques sombres. Le bord qui entoure le disque et qui ressemble à de larges montures de lunettes est proéminent, affichant une couleur brun noirâtre. Les aigrettes ébouriffées qui surmontent la tête sont brun sombre avec de petites barres plus claires. Les vibrisses situées à la base du bec sont brunes. Le capuchon et le manteau sont brun mat, avec quelques plumes blanches au centre de la calotte et sur la nuque. Le reste des parties supérieures est brun foncé avec des barres blanc chamoisé.
Les rémiges et les rectrices sont barrées de noir et blanc. La gorge blanche est généralement dissimulée sous des plumes rayées, on ne peut véritablement l'apercevoir que lorsque l'oiseau émet ses vocalises. Les parties inférieures sont blanchâtres, avec des barres brun sombre du haut de la poitrine jusqu'au ventre. Les plumes des tarses sont blanc sale avec de nombreuses taches ou barres sombres. Les pattes sont presque entièrement emplumées, seules les extrémités sont nues. Les femelles sont probablement plus grandes que les mâles.
Dans la forme sombre, le disque facial est plus brun. Le dessus paraît habituellement brun plus foncé, car les barres claires sont moins nombreuses et plus clairsemées. Les parties inférieures semblent plus sombres et les barres qui les recouvrent sont plus larges. Le haut de la poitrine est plus écaillé.
Les oisillons ne sont pas décrits, mais leur duvet est probablement blanc. Chez les juvéniles, les plumes de l'âge intermédiaire appelées mésoptiles sont barrées de blanc et de brun. Les rémiges et les rectrices sont semblables à celles des adultes.
Quelque soit la forme, les adultes ont des iris brun sombre et une cire gris bleuâtre. Le bec est corne crème avec un léger lavis bleuâtre à la base. La peau des pieds est crème clair. Les griffes sont couleur gris-corne avec des extrémités plus foncées.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Shelley's Eagle-Owl,
  • Búho Barrado,
  • Bufo -de-shelley,
  • Bindenuhu,
  • Shelley-uhu,
  • Shelley's Oehoe,
  • Gufo reale di Shelley,
  • Bandad uv,
  • Herkuleshubro,
  • výr tmavý,
  • výr Shelleyův,
  • Regnskovshornugle,
  • raitahuuhkaja,
  • duc de Shelley,
  • puchacz prążkowany,
  • Полосатый филин,
  • ヨコジマワシミミズク,
  • 横斑雕鸮,
  • 橫斑鵰鴞,

Voix chant et cris

Le chant est un "keeeooouww" puissant, gémissant et plaintif qui est émis à intervalles irréguliers et qui peut durer plusieurs secondes. Quand ils sont stressés ou angoissés, certains spécimens en captivité produisent des pépiements doux et continuels. Les grands-ducs de Shelley sont surtout audibles au mois de mars, ce qui correspond sans doute au début de la saison de reproduction.

Habitat

Les grand-ducs de Shelley fréquentent principalement les forêts primaires de plaine. On les trouve également à la lisière des zones boisées et le long des rivières de l'Afrique Tropicale de l'ouest et du centre. Ces oiseaux n'ont jamais été aperçus en dehors des zones de forêt dense.

Comportement traits de caractère

Comme la grande majorité des hiboux et des grands-ducs, cet oiseau a des mœurs nocturnes. Il est réputé pour chanter juste après le crépuscule et juste avant l'aube. Pendant la journée, il se dissimule et il se repose dans les feuillages, parfois à faible hauteur au-dessus du sol. On ne possède pas d'information sur le reste de ses activités et sur sa technique de chasse.

Alimentation mode et régime

En raison de ses serres puissantes, on suppose que le régime du grand-duc de Shelley est composé principalement de mammifères de moyenne taille et d'oiseaux. La seule proie qui a été répertoriée est un grand écureuil volant. En raison de sa grande taille (c'est le grand-duc le plus imposant d'Afrique), ce prédateur doit capturer de nombreuses proies par jour. Les oiseaux en captitvité consomment jusqu'à 110 grammes de viande par jour.

Reproduction nidification

La période de nidification n'est pas clairement établie. Au Libéria, les grands-ducs de Shelley chantent principalement en octobre et de février à avril. Au congo, les jeunes ayant pris récemment leur envol sont visibles au début avril. Les juvéniles parvenus à un bon de stade de maturité peuvent être observés en septembre. Aucun nid n'a été découvert à ce jour. La durée de nidification, le séjour des jeunes au nid et le soin parental sont inconnus.

Distribution

Les grands-ducs de Shelley sont originaires de l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Leur aire de distribution couvre l'ensemble de la Guinée, le Libéria, le Ghana, le Cameroun, le Gabon, le nord-est du Congo et le nord du Zaïre. La population est extrêmement restreinte et donc très clairsemée. L'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce est classée comme presque menacée (NT) en raison de sa faible population et de sa tendance au déclin. A cause de sa grande taille, le grand-duc de Shelley requiert en effet de vastes territoires avec un habitat de bonne qualité. La destruction de la forêt par l'abattage des arbres et la transformation de grandes superficies en terres agricoles constitue une menace importante pour cet oiseau qui est exigeant en matière d'habitat. D'après Planetbird, la population globale est sans doute inférieure à 10 000 individus.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/03/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net