Gravelot à tête rousse

Charadrius ruficapillus - Red-capped Plover

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Charadrius

  • Espèce
    :

    ruficapillus

Descripteur

Temminck, 1821

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : 27 à 34 cm.
  • Poids
    : 27 à 54 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit pluvier, à la silhouette mince et au court sourcil blanc, se distingue principalement par son capuchon et sa nuque roux. La tête et la face comportent une multitude de petits ornements noirs sur le front, les lores, l'œil et le haut de la poitrine.
Chez la femelle, le centre du capuchon est gris-brun pâle. Chez les adultes non-nicheurs, le noir et le roux de la tête sont remplacés par du brun, mais quelques taches de châtain-roux sont susceptibles d'être maintenues. Les plumes des parties inférieures ont des bordures chamois.
Les juvéniles ressemblent aux adultes non-nuptiaux, mais n'ont pas d'infiltrations de châtain-roux. Les plumes du dessus ont des liserés chamoisés. Le Gravelot à tête rousse rappelle à bien des égards le Gravelot à double ceinture, mais il est plus petit, a des pattes plus courtes et un plumage brun plus clair.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-capped Plover,
  • Chorlitejo Capelirrojo,
  • Batuíra-de-capuz-vermelho,
  • Rotkopf-Regenpfeifer,
  • vörösfejű lile,
  • Roodkopplevier,
  • Corriere capirosso,
  • Rödhuvad strandpipare,
  • Rødhettelo,
  • kulík hrdzavohlavý,
  • kulík rezavotemenný,
  • Rødisset Præstekrave,
  • ruosteniskatylli,
  • corriol cap-roig,
  • sieweczka rdzawogłowa,
  • Красношапочный зуёк,
  • Cerek topi-merah,
  • アカエリシロチドリ,
  • 红顶鸻,
  • 紅帽鴴,

Voix chant et cris

Gravelot à tête rousse
♀ adulte

Les Gravelots à tête rousse sont plutôt silencieux. Les cris que l'on entend le plus couramment sont des "pit" ou des "prit" plus rudes qui sont souvent débités en séries plus rapides. On peut également entendre un "toeet" plaintif et sifflant et des trilles ronronnants. Le répertoire général est assez identique à celui du Gravelot à collier interrompu (C. alexandrinus) encore que des informations supplémentaires doivent être fournies.

Habitat

Les Gravelots à tête rousse fréquentent les habitats côtiers, en particulier les plages de sable et de coquillages qui ont des vasières ou des bancs de sable à proximité. Ils sont très attirés par les zones humides salines qui jouxtent le littoral et ils marquent une nette préférence pour les marais salants. Ils ne dédaignent pas les sols nus et humides qui sont situés à l'intérieur des terres.
Les Gravelots à tête rousse ont une grande attirance pour les habitats artificiel bâtis par les humains : les drainages, les réservoirs de traitement des eaux usées et les exploitations de sel.

Comportement traits de caractère

Les Gravelots à tête rousse se nourrissent à la vue, surtout à la façon des charadriidés. Ils trouvent leurs proies sur les plages où il y a des algues, dans les vasières, les courants, les pâtures et les terres humides de l'intérieur, dans des endroits où la végétation n'est pas trop dense. Ils prospectent en petites bandes, mais ils forment des rassemblements de centaines d'individus en dehors de la nidification.
Ces oiseaux sont sujets à des mouvements de faible amplitude. En principe, ils ne se déplacent que pendant les fortes précipitations ou les inondations. Pendant ces courtes migrations, ils forment des groupes de 8 à 50 individus.

Alimentation mode et régime

Les Gravelots à tête rousse consomment principalement des vers marins, des mollusques et des petits crustacés. Ils ingurgitent aussi des insectes marins et terrestres, ainsi que leurs larves. Leur régime alimentaire contient des coléoptères, des fourmis, des graines et des matières végétales.

Reproduction nidification

Le long des côtes, les Gravelots à tête rousse se reproduisent saisonnièrement de juillet à janvier. À l'intérieur des terres, il n'y a pas de saison bien établie, ces oiseaux nichant en réponse à des précipitations ou à des inondations inattendues. Sur le littoral, ces petits échassiers nichent en couples isolés, alors qu'à l'intérieur, ils préfèrent nicher en colonies lâches de 4 à 44 nids qui sont distants de moins de 100 mètres les uns des autres. Les Gravelots à tête rousse sont territoriaux, des bandes mixtes de nicheurs et de non-nicheurs se rassemblent non loin des sites de nidification.
Les nids sont déposés à terre, sur du sable, des débris de coquilles, de la vase, des mottes d'herbes, des plages d'algues ou sur un sol pourvu d'une végétation clairsemée, à environ 40 mètres de l'eau. C'est un simple grattage dont la bordure est parfois garnie de fragments de coquille, de galets, de végétation ou de débris divers. Les nids construits sur de la vase ont souvent une dimension plus substantielle. Ils contiennent 2 œufs, rarement 3, qui sont déposés à 1 jour d'intervalle.
Il n'y a qu'une seule nichée par saison, mais il peut y avoir jusqu'à 5 couvées de substitution. L'incubation dure 30 ou 31 jours, elle ne commence que lorsque la couvée est complète, elle est assurée par la femelle seule.
Les poussins ont un dessus crème, avec des taches et des mouchetures brun noirâtre qui vont du manteau jusqu'au croupion. Les parties inférieures sont blanchâtres.
Les deux parents s'occupent du soin des jeunes, le taux de réussite est assez faible (de 19 à 31%).

Distribution

Les gravelots sont endémiques du continent australien. Ils sont présents sur absolument toutes les côtes, ils ne délaissent que les zones arides comme les grands déserts et dans un moindre cas, le nord-ouest du Queensland. Bien que proches parents des Gravelots javanais, des Gravelots neigeux, des Gravelots à collier interrompu, des Pluviers à front blanc et des Pluviers de Swinhoe, cette espèce est considérée comme monotypique et ne possède pas de sous-espèces. Elle est également présente en Tasmanie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. La population mondiale est estimée environ à 95 000 oiseaux. Elle est très répandue en Australie et en Tasmanie. Une petite population nicheuse est installée depuis 2003 au Timor oriental et probablement aussi à Boti Island, en Indonésie. Les habitats côtiers sont menacés par le lent développement des habitations et des résidences.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Gravelot à tête rousseFiche créée le 03/05/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net