Grive à gorge rousse

Turdus ruficollis - Red-throated Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    ruficollis

Descripteur

Pallas, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : 37 à 40 cm.
  • Poids
    : 88 à 90 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Chez le mâle, les parties supérieures sont gris pâle terne. Le sourcil, les joues et les oreillons, le menton la poitrine entière et les côtés du cou affichent une couleur châtain-roux assez fade. La queue est roux sans éclat avec des rectrices centrales gris pâle. Le ventre est blanc délavé et les flancs ont de vagues et larges stries roux-cannelle. Le bec est sombre avec une mandibule inférieure jaunâtre. Les pattes sont brun rougeâtre.
Les hybrides avec les grives à gorge noire ressemblent prédominamment à ces dernières, mais avec un peu de rouge ou de violet sur les zones noires et un apport non négligeable de roux sur la queue.
La femelle est comme le mâle, néanmoins le rouge sur la face et sur la gorge est plus pâle. La gorge est légèrement striée de noirâtre. Les juvéniles sont gris-brun terne avec des taches et des stries grisâtres sur le dessus et du chamois-gris sur la gorge. Le trait malaire sombre descend jusqu'aux côtés de la poitrine qui sont fortement tachetés. Le reste du dessous est recouvert de taches plus clairsemées.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-throated Thrush,
  • Zorzal Papirrojo,
  • Tordo-ruivo,
  • Rotkehldrossel,
  • Tajgarigó,
  • Краснозобый дрозд,
  • 赤颈鸫,
  • Roodkeellijster,
  • Tordo golascura,
  • Taigatrast,
  • Taigatrost (Rødstrupetrost),
  • drozd rdzawogardły,
  • drozd hnedosivý,
  • drozd proměnlivý,
  • Rødstrubet Drossel,
  • punakaularastas,
  • ,
  • ノドグロツグミ,

Voix chant et cris

Le chant du mâle est une série bien espacée de phrases courtes, simples et musicales "chooee-chooee...chulee-chill-veeta... chvya-chya-chvya-chya". Il n'a pas la facture décousue et la qualité de bavardage de la Grive à gorge noire (Turdus atrogularis).
Le répertoire de cris comprend un "kwee-kweek" haut et rude et une longue série de notes émise sur le ton de la conversation "skrie-kri-kriek, kukukukuc, sweesweek". Le cri en vol est un "tseep" ténu.

Habitat

Très étalée en latitude, l'aire de répartition présente du nord au sud une grande variété de paysages, depuis les plaines basses situées en zone boréale et continentale jusqu'aux montagnes situées en zone tempérée. Les grives à gorge rousse occupent des régions écologiquement très différentes de celles des grives à gorge noire, elles nichent dans les forêts clairsemées de montagne, les toundras moussues et broussailleuses qui se situent au-dessus d'elles, les taïgas et les plateaux, ainsi que les forêts encaissées à proximité des torrents. Ces oiseaux apprécient la taïga qui est un mélange de conifères adaptés au froid et de feuillus tels que les bouleaux, les saules et les peupliers.
Ils hivernent dans les zones ouvertes de genévriers, dans les broussailles et dans les vergers, des zones de collines jusqu'à 3 900 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Ces oiseaux sont migrateurs. Dans l'Altaï, les couples qui ont fini leur reproduction précocement, se déplacent vers des altitudes plus modestes vers la mi-juillet. Le véritable départ a lieu en septembre-octobre. Ces grives traversent la Mongolie et l'ouest de la Chine pour venir s'installer sur les versants himalayens, principalement du Bhoutan au Myanmar. Ils sont plus rares à l'ouest, au Népal et en Afghanistan. Le retour par la Mongolie s'effectue à partir de la mi-avril et du début mai. Le retour dans la région d'Irkoutsk et en Transbaïkhalie intervient à partir de la fin avril.

Alimentation mode et régime

Les grives à gorge rousse sont insectivores mais, en automne et en hiver, elles ingurgitent principalement des baies et quelques graines. En été, les estomacs des oiseaux de la Russie contiennent surtout des coléoptères, en automne, ils contiennent surtout des myrtilles. Les oisillons semblent recevoir majoritairement des vers de terre, attrapés le long des rivages des lacs et près des fondrières. Les aliments rapportés au nid en Russie comportent 93% d'insectes, en particulier des mouches mais aussi des vers de terre et des araignées. Les grives à gorge rousse recherchent leur nourriture à terre et dans la végétation basse. En hiver, elles rejoignent souvent les bandes mixtes composées d'autres espèces de grives.

Reproduction nidification

Les grives à gorge rousse se reproduisent de mai à juillet en Russie. Le nid a la forme d'une coupe bâtie avec des brindilles, de la mousse et des tiges végétales reliées entre elles par de la boue et garnies par des matériaux plus fins. Il est placé à faible hauteur, généralement en dessous de 2 mètres dans une souche vermoulue ou sur la fourche abritée d'un petit arbre. Les mélèzes de petite taille, les peupliers ou les cèdres sont souvent choisis.
La ponte comprend 4 ou 5 œufs, de couleur bleu pâle avec beaucoup de petites taches cannelle. L'incubation dure 10 à 12 jours. Les jeunes oisillons quittent le nid entre 11 et 13 jours. Il n'y a pas d'autres informations supplémentaires.

Distribution

Les grives à gorge rousse sont originaires du sud-centre de la Sibérie, et plus particulièrement de l'est de l'Altaï et de la région du lac Baïkhal. Leur aire de distribution se poursuit en direction du sud jusqu'au nord de la Mongolie et le nord-ouest de la Chine. Ces oiseaux hivernent dans le nord-est du sous-continent indien, en Chine Méridionale et au Myanmar. Depuis sa séparation d'avec la Grive à gorge noire, cette espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Cependant, les densités sont très variables selon les habitats : 32 oiseaux par kilomètre carré sur les bords des lacs dans l'Altaï, 13 oiseaux par kilomètre carré dans les parcelles de pins de la région de Tuva, mais un seul oiseau par kilomètre carré aux abords du lac Baïkhal. En hiver, ces oiseaux sont relativement courants dans le nord de l'Inde. Ils sont plus nombreux que les grives à gorge noire au Myanmar.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/09/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net