Grive à lunules

Zoothera lunulata - Bassian Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Zoothera

  • Espèce
    :

    lunulata

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 90 à 120 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les sexes sont identiques. Chez les adultes, le front, le capuchon, la nuque et les côtés du cou sont semblables à ceux de la Grive dorée, mais leur couleur est olive légèrement plus foncée ou olive-ocre avec de petits points jaune pâle sur les terminaisons des plumes. Le manteau, le dos, les scapulaires, le croupion et les couvertures sus-caudales sont brun-olive ou brun-ocre, certains oiseaux paraissant plus foncés ou nuancés de bronze. Le croupion présente généralement une couleur plus olive. Le centre des sus-caudales est parfois plus pâle. Tout le dessus est recouvert de petits croissants noirs et présente un aspect fortement écaillé. La queue composée de 12 rectrices est brun foncé avec une légère teinte olive. Les quatre rectrices centrales sont plus claires. La pointe de toutes les plumes est terminée de chamois, ce qui est plus visible chez les mâles que chez les femelles. Les couvertures alaires sont majoritairement brunes. L'œil est entouré par un large anneau blanc, une vague traînée noire se poursuivant derrière l'orbite jusqu'aux couvertures auriculaires. Les parties inférieures sont blanchâtres avec un lavis jaune-chamois sur la poitrine et sur les flancs, mais pas sur le ventre. Elles sont recouvertes d'abondantes taches et barres noir brunâtre hormis sur le ventre où elles sont plus espacées, ce qui donne au dessous un apparence écaillée. La mandibule supérieure est gris foncé, la mandibule inférieure brun rosâtre clair. Les pattes et les pieds sont couleur chair.
Les juvéniles sont assez semblables à leurs parents. Toutefois, les croissants noirs sur le dessus sont plus petits et la queue a une pointe claire. Les nets croissants noirs des parties inférieures sont remplacés par de fines mouchetures noires et chamois.
La Grive à lunules ressemble beaucoup à la Grive de Heine (Zoothera heini) qui vit également en Australie. Cependant, cette dernière présente un dessus légèrement plus roux et une queue plus longue.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Zoothera lunulata lunulata (se Australia, Tasmania and the islands in the Bass Strait)
  • Zoothera lunulata cuneata (ne Australia)
  • Zoothera lunulata halmaturina (s Australia and Kangaroo I.)

Noms étrangers

  • Bassian Thrush,
  • Zorzal Lunado,
  • Tasmanerddrossel,
  • pápua földirigó,
  • Tasmaanse Goudlijster,
  • Tordo di Bass,
  • Australtrast,
  • Eukalyptustrost,
  • drozd austrálsky,
  • drozd australský,
  • Australsk Gulddrossel,
  • australiankirjorastas,
  • griva de Tasmània,
  • drozdoń australijski,
  • Оливохвостый земляной дрозд,
  • オーストラリアトラツグミ,
  • 绿尾地鸫,
  • 黃綠尾地鶇,

Voix chant et cris

D'ordinaire c'est un oiseau plutôt silencieux, mais il lui arrive de délivrer un faible "seep" de contact quand il vole où lorsqu'il décolle. Il lui arrive aussi d'émettre un "chi-lit" sec qui ressemble à un cri d'insecte ainsi que diverses notes vrombissantes qui servent peut-être de cri d'alarme. Le chant est composé de gazouillements et de trilles faibles mais harmonieux, un peu à la manière d'un merle. Il porte à faible distance. Pendant le jour, on peut également entendre une série de très douces notes sifflantes "hiss".
La saison des chants n'est pas vraiment prévisible, elle se déroule principalement pendant l'hiver et le printemps austral. Les Grives à lunules chantent pendant de courtes périodes, surtout au crépuscule, au cours de la nuit et de nouveau à l'aube. Elles chantent la journée si le ciel est terne ou couvert.

Habitat

Les Grives à lunules fréquentent les forêts denses de 550 à 1 050 mètres. On les trouve surtout dans les forêts pluviales tropicales humides qui bordent le littoral ainsi que dans les zones boisées d'eucalyptus qui sont pourvues de sous-bois et de broussailles humides. Dans certains endroits, elles nichent dans les plantations de pins. En dehors de la saison de nidification, on peut souvent les observer dans des paysages plus ouverts et plus arides, notamment les forêts en cours de régénération et les grands jardins situés à l'écart.

Comportement traits de caractère

Les Grives à lunules vivent en solitaire ou en couple. Ce sont des oiseaux très timides et discrets qui préfèrent rechercher leur nourriture dans les zones calmes où ils sont sûrs de ne pas être dérangés. Ils se déplacent à terre, bien à l'abri de la végétation épaisse, donnant de petites chiquenaudes dans la litière de feuilles et dans la végétation afin d'en extraire des invertébrés et des vers. Parfois cependant, ils s'aventurent hors du couvert, dans les clairières ou à la lisière des forêts. Les Grives à lunules peuvent avoir une activité crépusculaire. Lorsqu'elles sont dérangées, elles peuvent adopter plusieurs tactiques : soit elles se tapissent a terre et restent immobiles, soit elles s'empressent de s'envoler à l'abri de la végétation. Elles peuvent également choisir de se réfugier dans un arbuste ou dans un buisson au feuillage épais, ne faisant aucun geste et étant ainsi à peu près certaines de ne pas être repérées grâce à leur plumage cryptique. Quand elles traversent la forêt, leur vol est rapide et directe, alors que sur de plus longues distances et dans des espaces plus ouverts, il est plus onduleux et ponctué de puissants battements d'ailes.

Alimentation mode et régime

La Grive à lunules capte la plupart de sa nourriture à terre. Elle consomme des insectes, des vers de terre et des mollusques. Son menu est complété par des fruits qu'elle trouve dans les arbres et dans les buissons.

Reproduction nidification

En Australie, la saison de nidification se déroule de juin ou juillet jusqu'à décembre. Le nid est large et arrondi, présentant l'aspect d'une structure consistante en forme de boule. Il est construit avec des lanières d'écorce, des fines brindilles, des tiges d'herbes et des feuilles. Il est garni avec de la mousse, des fines herbes sèches et des racines. Il peut être recouvert par des bandes de mousse. Le nid est placé généralement à la fourche d'un arbre ou d'une branche, dans une cavité naturelle, derrière des morceaux d'écorce lâche, sur une souche ou sur la couronne d'une fougère arborescente, jusqu'à 15 mètres au-dessus du sol. La ponte comprend 2 ou 3 œufs, de couleur vert clair ou vert bleuâtre. Ils sont parfois également gris bleuâtre terne, vert grisâtre, chamoisés ou blanchâtres avec de fines taches, des points et des marbrures brun rougeâtre. Dans la saison, le couple mène à terme deux nichées. Le même site et le même nid peuvent être réutilisés pendant de nombreuses années.

Distribution

Cette espèce est endémique de l'Australie. Son aire de distribution couvre principalement le sud-est du continent, mais une population isolée vit également dans le nord du Queensland. Sur cet assez vaste territoire, 3 sous-espèces sont officiellement reconnues : Z. l. cuneata (plateau d'Atherton, nord-centre du Queensland) - Z. l. lunulata, la race type (extrême sud-est du Queensland, est et sud des Nouvelles-Galles du Sud, sud-est de l'Australie Méridionale, également King , Flinders et Kangaroo Islands) - Z. l. macrorhyncha (Tasmanie).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Grive à lunulesFiche créée le 02/09/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net