Grive de Gurney

Geokichla gurneyi - Orange Ground Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Geokichla

  • Espèce
    :

    gurneyi

Descripteur

Hartlaub, 1864

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 44 à 82 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les sexes sont presque identiques. Les adultes affichent des parties supérieures brun-olive, du front jusqu'au croupion et aux sus-caudales. Ce dessus est parfois lavé de gris sur le manteau, le dos et les scapulaires mais peut apparaître plus fortement teinté de brun roussâtre sur le front, le capuchon et l'arrière-train. La queue présente la même couleur que les parties supérieures mais avec une base brun roussâtre. Les couvertures alaires sont brun sombre avec une barre blanche au niveau de moyennes et des grandes couvertures. Le menton, la gorge, les côtés du cou, la poitrine et les flancs forment un ensemble orange ou roux-orange avec une légère nuance plus brune sur la gorge et sur la poitrine. La région qui va du centre du ventre jusqu'à la zone anale et aux sous-caudales est blanche. Le bec est entièrement brun-corne foncé ou noir. Les pattes et les pieds sont rose-chair pâle. La femelle a des couleurs moins éclatantes et moins d'orange sur les parties inférieures.
Les immatures de première année ne sont guère différents des adultes. Néanmoins, ils sont fortement mouchetés ou largement striés sur les parties supérieures. Les barres alaires des moyennes et grandes couvertures sont bordées d'orange. Les parties inférieures ont une couleur plus fade que chez les adultes. Les couvertures sous-caudales sont chamoisées.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Geokichla gurneyi chuka (Mt. Kenya and Kikuyu escarpment. c Kenya.)
  • Geokichla gurneyi raineyi (se Kenya)
  • Geokichla gurneyi otomitra (w Angola, se DRCongo to Tanzania and n Malawi)
  • Geokichla gurneyi gurneyi (e South Africa)
  • Geokichla gurneyi disruptans (c Malawi to ne South Africa)

Noms étrangers

  • Orange Ground Thrush,
  • Zorzal de Gurney,
  • Tordo-da-terra-laranja,
  • Gurneydrossel,
  • Guerney-földirigó,
  • Gurney's Lijster,
  • Tordo terragnolo arancio,
  • Östafrikansk trast,
  • Bantutrost,
  • drozd oranžový,
  • drozd oranžovoprsý,
  • Østafrikansk Drossel,
  • afrikankirjorastas,
  • Oranjelyster,
  • tord de Gurney,
  • drozdaczek pomarańczowogardły,
  • Оранжевый дрозд,
  • オレンジフタオビツグミ,
  • 橙色地鸫,
  • 橙色鶇,

Voix chant et cris

Le cri est un "tsip' ou un "tseep" ténu, un "cureek" légèrement gloussant ou alors un trille chuintant ou sifflant. Au crépuscule, les oiseaux qui vont dormir émettent des "ti-tiou-tiou-touou-wi-tou". Le chant est une suite de phrases douces, mélodieuses et flûtées composées de 7 à 10 notes et durant plusieurs minutes. Elles commencent par "chi-chou-chi, chiilirouou trouou" et montent légèrement avant de s'évanouir à la fin. Bien que ce dernier commence par une note plus haute et exécute son chant à une cadence plus rapide, le chant de la grive de Gurney n'est guère différent de celui de l'agrobate brun qui fréquente les mêmes bois. La grive de Gurney chante surtout le matin et le soir, à partir d'une branche située à mi-hauteur. En Afrique du Sud, la saison des chants se déroule de la fin avril jusqu'à la fin novembre ou au début décembre.

Habitat

La race nominale et la race disruptans nichent dans les forêts montagneuses de podocarpes où elles fréquentent les sous-bois de fougères et de mousses sur les versants des zones humides. Elles sont particulièrement courantes le long des cours d'eau qui longent les zones boisées. Les grives de Gurney nichent entre 750 et 2500 mètres, avec de grosses différences d'altitude selon les races.

Comportement traits de caractère

La grive de Gurney vit seule ou en couples. C'est un oiseau très timide qu'on peut rarement apercevoir. Il faut dire qu'il a une activité crépusculaire, si bien que sa présence n'est souvent trahie que par son chant. De plus, il habite des forêts denses de montagne où il aime bien se dissimuler dans les zones les moins éclairées des ravins humides. Il est plus facile à approcher au début de la saison de reproduction quand il chante d'un endroit plus exposé pour défendre son territoire. Il traverse la forêt d'un vol rapide et agile mais il ne va jamais très loin. Il passe de longues périodes à ne rien faire, caché dans l'enchevêtrement de feuillages. Quand elle recherche sa nourriture, la grive de Gurney fouille fébrilement la litière du sol, retournant les feuilles grâce à un balayage latéral. Elle suit également parfois les colonnes de fourmis.

Alimentation mode et régime

La grive de Gurney se nourrit principalement de vers de terre (en particulier, quand elle alimente ses petits). Elle consomme aussi des insectes et leurs larves, des coléoptères, des criquets, des limaces et des mollusques terrestres. Elle agrémente son menu d'un peu de matières végétales selon la disponibilité de la saison, en particulier des baies qu'elle trouve à la fois à terre et dans les arbres.

Reproduction nidification

La saison de nidification est différente selon les régions : elle se déroule de janvier à mai au Kenya, d'août à décembre en Tanzanie, d'octobre à janvier au Malawi, de septembre à décembre ou janvier au Mozambique, au Zimbabwe et en Afrique du Sud. Le nid est une structure en forme de coupe profonde, construite principalement avec de la mousse, des brindilles, des feuilles mortes, des fibres de racines et des fougères. L'intérieur est garni avec des racines de fougères, des fibres végétales et de la mousse fraîche. Le nid est placé généralement sur une fourche, le long d'une branche d'un jeune arbre, dans un buisson ou sur une plante qui grimpe contre le tronc. On peut également le trouver sur une souche ou au sommet d'une fougère arborescente, jusqu'à 4 mètres au-dessus du sol. La ponte comprend 2 ou 3 oeufs, de couleur bleu turquoise soit sans taches, soit avec de petites taches brun rougeâtre, soit avec de plus larges marques gris pâle ou mauve. L'incubation dure 15 jours. Les jeunes quittent le nid au bout de 18 ou 20 jours mais restent au sein de la cellule familiale pendant encore de nombreux mois.

Distribution

La grive de Gurney est endémique de l'Afrique Orientale et Méridionale. 5 sous-espèces sont officiellement reconnues : Z.g. otomitra (nord, nord-est et sud-ouest de la Tanzanie, nord du Malawi et Centre Mozambique), Z.g. chuka (centre-sud du Kenya), Z.g. raineyi (Sud Kenya), Z.g. disruptans (est du Zimbabwe, Centre Mozambique, nord et est du Transvaal, aire partiellement commune avec Otomitra et Gurneyi), Z.g. gurneyi, la race nominale (est de la province du Cap, nord-est du Natal, nord-ouest du Swaziland)

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est rare, localement commune ou éparse selon les régions. Son habitat retiré la protège relativement contre les activités humaines. Elle est considérée comme ne posant pas de problème majeur (LC- Least concern).

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/08/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net