Grive de Piaggia

Geokichla piaggiae - Abyssinian Ground Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Geokichla

  • Espèce
    :

    piaggiae

Descripteur

Bouvier, 1877

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 42 à 65 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les deux sexes sont identiques. Chez les adultes, le front et le devant de la calotte sont roux-orange foncé ou châtain-brun éclatant. Le capuchon, la nuque et les couvertures auriculaires sont plus bruns, virant au brun brillant nuancé d'olive sur le manteau, le dos et les scapulaires. Le croupion, les couvertures sus-caudales et la base de la queue présentent une couleur brun-olive encore plus brillant. Les rectrices centrales sont brun roussâtre avec une pointe sombre. Les rectrices extérieures présentent un brun plus pâle avec des extrémités blanches. Les petites couvertures sont semblables aux scapulaires. Les moyennes et les grandes couvertures sont noires et portent une double bande alaire blanche. Les rémiges sont brunes avec une bordure orange au niveau des primaires. Le dessous des ailes est majoritairement gris ou gris-brun. La région qui va des lores jusqu'aux joues est brun-cannelle. Un large anneau blanc entoure l'œil. Le haut des parties inférieures jusqu'à la poitrine est roux-orange, devenant franchement orange sur le bas des côtés de la poitrine et prenant une nuance brun-olive sur les flancs. La partie centrale du ventre est orange pâle ou blanc. La zone anale est blanche, contrastant avec les cuisses brun pâle. Le bec est noir ou corne noirâtre, les pattes et les pieds sont couleur chair ou brun pâle.
Les immatures sont assez semblables aux adultes mais leur plumage est généralement plus pâle et plus terne sur la tête et les parties supérieures. Le dessous est abondamment strié de noir sur le menton, sur la poitrine et sur les flancs. Les barres alaires sont plus pâles et moins bien définies.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Geokichla piaggiae piaggiae (Boma Hills. se Sudan. to Ethiopia, e DRCongo and n and w Kenya)
  • Geokichla piaggiae hadii (se Sudan)
  • Geokichla piaggiae ruwenzorii (Rwenzori Mts. w Uganda.)
  • Geokichla piaggiae kilimensis (c and s Kenya, Mt Kilimanjaro. n Tanzania.)
  • Geokichla piaggiae tanganjicae (e DRCongo, sw Uganda, Rwanda and Burundi)
  • Geokichla piaggiae rowei (Loliondo and Magaidu forests. n Tanzania.)

Noms étrangers

  • Abyssinian Ground Thrush,
  • Zorzal Abisinio,
  • Orangedrossel,
  • narancsszínű földirigó,
  • Ethiopische Lijster,
  • Tordo terragnolo d'Abissinia,
  • Orangebröstad trast,
  • Glotrost,
  • drozd okuliarnatý,
  • drozd východoafrický,
  • Orangebrystet Drossel,
  • abessiniankirjorastas,
  • tord de Piaggia,
  • drozdaczek okularowy,
  • Голосистый дрозд,
  • チャビタイフタオビツグミ,
  • 埃塞地鸫,
  • 阿比西尼亞地鶇,

Voix chant et cris

C'est une espèce plutôt silencieuse mais on peut entendre un "seeep" assez aigu quand elle est dérangée. Elle possède également un cri typique de grive "chuc" ou "tuc" délivré dans une série répétitive de "tuc tuc tuc". Son cri d'alarme est un "kraï kraï kraï" montant. Le chant, assez typique de celui des grives, propose une grande variété de phrases entrecoupées de notes douces et rauques ainsi que de trilles "wurr teeeu weeeu" ou "wichu-tsik trrrrrrrrweeeeeeeeu". Il peut se terminer brutalement par un "chuc" court.

Habitat

Les grives de Piaggia fréquentent les sous-bois des forêts de montagne, dans des régions fortement arrosées par les précipitations, à une altitude qui varie de 1 800 à 3 300 mètres, la plupart du temps au-dessus de 2 300 m. Exceptionnellement, dans certaines régions, elles descendent aussi bas que 1 300 m. Au Kenya, ces oiseaux vivent parfois dans des massifs de bambous au-dessus de 3 000 m. En Éthiopie, on peut les trouver dans des plantations de pins.

Comportement traits de caractère

La grive de Piaggia est extrêmement timide (la race tanganjicae est tellement discrète qu'on ne la voit presque jamais). Elle vit habituellement seule, mais, dans certaines parties de son aire, il arrive que deux ou trois oiseaux soient assez proches les uns des autres, comme c'est le cas pour la race nominale en Éthiopie. La grive de Piaggia recherche sa nourriture sur le sol où elle sautille, court et marche sous les arbres et la végétation dense. Elle grimpe parfois jusqu'à 6 ou 7 mètres de hauteur dans les arbres fruitiers. Elle fréquente surtout les endroits couverts de mousses et de lichens a proximité de ruisseaux forestiers, mais elle peut s'aventurer dans des zones plus ouvertes, dans des clairières ou aux abords des sentiers. A la saison sèche, elle prend également son envol en direction des sources pour se désaltérer mais elle est prompte à regagner le couvert au moindre signe d'intrusion.

Alimentation mode et régime

Les grives de Piaggia se nourrissent principalement de vers de terre, de mille-pattes, d'escargots, d'insectes et de leurs larves. Pour cela, ils fouillent la litière de feuilles et la végétation située à proximité du sol. Il leur arrive également de suivre les essaims de fourmis. Ils sont connus pour ingurgiter des fruits, en particulier des figues et des baies, ainsi que quelques graines.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule au début et pendant la saison des pluies. Elle intervient de février à juin en Éthiopie, au Soudan, au Kenya et au Rwanda, jusqu'à juillet en Ouganda. Après une interruption de quelques mois, elle reprend de nouveau de septembre à décembre. Le nid est une structure en forme de coupe construite principalement avec de la mousse, mais aussi parfois avec d'autres matériaux végétaux. Il est garni avec de fines tiges de fougères, de fibres et de racines. Il est placé jusqu'à 5 mètres au dessus du sol, mais généralement plus bas, bien dissimulé à la fourche d'une branche d'un petit arbre. La ponte comprend deux œufs de couleur bleu verdâtre pâle à bleu-vert foncé. Ceux-ci portent occasionnellement des taches lilas ou gris-pourpre et de petits points rouges, rouge-brun ou châtain. Les oisillons sont nourris par les deux parents et restent en leur compagnie pendant les trois mois qui suivent l'envol.

Distribution

Les grives de Piaggia sont endémiques du nord-est de l'Afrique. Leur aire de distribution passe par le Kenya et s'étend du Soudan et de l'Éthiopie en direction du sud jusqu' au nord de la Tanzanie, de la République Démocratique du Congo et de l'Ouganda. Sur l'ensemble de leur territoire, 5 sous espèces sont officiellement reconnues : Zoothera piaggiae piaggiae, la race nominale (populations morcelées dans l'ouest de l'Éthiopie, l'extrême sud-est du Soudan, le nord et le centre du Kenya, l'est et le sud-est de l'Ouganda, la partie orientale de la République Démocratique du Congo) - Z. p. hadii (sud-est du Soudan) - Z. p. tanganjicae (collines et moyennes montagnes du sud-ouest de l'Ouganda, de la province du Kivu à la République Démocratique du Congo, de l'ouest du Rwanda et du nord-ouest du Burundi). - Z. p. kilimensis (populations éparses dans le centre et le sud du Kenya, ainsi que dans le nord de la Tanzanie) - Z. p. rowei (extrême sud du Kenya). La plupart des populations sont sédentaires mais la race tanganjicae descend à 1 600 m pour nicher et remonte jusqu'à 2 500 mètres en dehors de la saison de nidification.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/04/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net