Grive de Verreaux

Turdus mupinensis - Chinese Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    mupinensis

Descripteur

Laubmann, 1920

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les grives de Verreaux ont un dessus entièrement brun grisâtre pâle. On peut toutefois noter quelques nuances : le capuchon et la nuque sont plus sombres, le manteau, le dos et les scapulaires sont plus pâles et plus gris. Le croupion et les sus-caudales présentent une teinte plus chaude et plus brun-roux. La queue est brune avec de larges bordures grisâtres sur les rectrices externes. L'ensemble des ailes est brun avec deux barres blanches au niveau des grandes et des moyennes couvertures. Le dessous des ailes est cannelle. Les motifs qui ornent la face sont nombreux. Les lores sont noirs. Les iris sont encerclés par un large anneau blanc, généralement plus épais au-dessus et en arrière de l'oeil. Les joues et les couvertures auriculaires, de couleur grise, sont traversées par deux croissants noirâtres largement bordés de blanc. Un trait malaire noir part de la base du bec et se poursuit jusqu'aux côtés du cou. Le menton et la gorge sont blancs, avec de fines taches noires sur les côtés. Le reste des parties inférieures est blanc, avec de nombreuses taches noires qui s'agglutinent parfois dans un espace très restreint. Le centre du ventre et la zone anale sont blanc sans tache. Le bec robuste affiche une couleur corne, hormis la base de la mandibule inférieure qui est jaune pâle. L'iris est noirâtre, les pattes brun rosâtre. En plumage usé, les barres alaires sont très réduites ou carrément absentes.
Les sexes sont identiques. Les juvéniles ressemblent aux adultes mais leur dessus est plus brun-olive et leur dessous est encore plus fortement tacheté.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chinese Thrush,
  • Zorzal Chino,
  • Chinasingdrossel,
  • kínai rigó,
  • Mupinlijster,
  • Tordo della Cina,
  • Kinatrast,
  • Kinatrost,
  • drozd tmavosluchý,
  • drozd čínský,
  • Kinesisk Sangdrossel,
  • kiinanlaulurastas,
  • tord de la Xina,
  • drozd chiński,
  • Ķīnas dziedātājstrazds,
  • Китайский дрозд,
  • チベットウタツグミ,
  • 宝兴歌鸫,
  • 寶興歌鶇,

Voix chant et cris

Le chant de cet oiseau, clair et fluté, est assez semblable à celui de la Grive musicienne. Toutefois, il est plus lent et les phrases ont un ton qui monte légèrement. Certaines phrases sont répétées et d'autres sont à peine articulées. Elles sont suivies de pauses qui durent plusieurs secondes. Ces phrases peuvent être retranscrites de la façon suivante : "drrip-dee-du dudu-du-twi" ou "chee-dlee-wee, tlee dup, tlee dewee, see tewee". Elle alternent avec des gazouillements plus brefs et des "wit-wit-wit". La grive de Verreaux n'est pas très communicative et peut rester silencieuse pendant de longs moments.

Habitat

La grive de Verreaux fréquente à la fois les forêts de montagnes qui possèdent des arbres à larges feuilles et les forêts mixtes de feuillus et de conifères. On la trouve également dans les zones boisées et les plantations qui ont un sous-bois assez fourni.

Comportement traits de caractère

A terre, la grive de Verreaux semble adopter une posture très verticale, impression qui est renforcée par ses longues pattes et par son bec légèrement dressé vers le haut. Elle marche ou elle court à la manière traditionnelle d'un turdidé. Toutefois, en vol, son attitude et son allure rappellent davantage celles d'une grande grive comme la litorne (Turdus pilaris). Bien que cet oiseau soit très majoritairement sédentaire, quelques rares mouvement migratoires sont observés en automne et au printemps sur les côtes du Hebei et du Shandong. Il est donc probable que les populations qui nichent le plus au nord de l'aire de distribution prennent leurs quartiers d'hiver dans l'extrême sud de la Chine. Quelques vagabonds parviennent jusqu'au delta du fleuve rouge, dans l'est du Tonkin.

Alimentation mode et régime

Son régime est assez semblable à celui des autres grives. Il est composé principalement d'invertébrés comme les limaces, les insectes et les escargots. Son menu est complété par une grande variété de baies et de fruits.

Reproduction nidification

On possède peu de renseignements. La saison de nidification se déroule de mai à juin. Le nid est placé habituellement à 2 mètres 50 au-dessus du sol sur une branche ou sur la souche d'un arbre brisé. La femelle pond 2 à 4 oeufs gris blanchâtre ou blanc rougeâtre terne avec des marbrures gris-violet et des taches irrégulières brunes. Pas d'informations concernant la durée d'incubation, la croissance des jeunes et le soin parental.

Distribution

Cet oiseau est endémique du centre et du centre-sud de la Chine. Son aire de distribution s'étend de la province du Hebei, au nord de Pekin en direction du sud jusqu'à la province du Yunnan. Sa présence est avérée dans les provinces du Shansi, Shaanxi, Gansu, Sichuan et Guizhou. Au Yunnan, dans la chaîne du Likiang, on peut la trouver à une altitude qui culmine jusqu'à 3050 m.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

C'est une espèce assez rare à localement commune. Elle occupe un territoire supérieur à plusieurs centaines de milliers de kilomètres carrés en Chine, mais les effectifs de sa population n'ont jamais été quantifiés. L'IUCN a classé l'espèce comme ne posant pas de problème particulier.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Grive de VerreauxFiche créée le 04/11/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net