Grue brolga

Antigone rubicunda - Brolga

Systématique
  • Ordre
    :

    Gruiformes

  • Famille
    :

    Gruidés

  • Genre
    :

    Antigone

  • Espèce
    :

    rubicunda

Descripteur

Perry, 1810

Biométrie
  • Taille
    : 160 cm
  • Envergure
    : 200 à 230 cm.
  • Poids
    : 3628 à 7255 g
Longévité

33 ans

Distribution

Distribution

Description identification

La Grue brolga est un grand échassier presque uniformément gris, avec une tête nue rouge et un capuchon gris. Les pattes sont grises et il y a un fanon noirâtre sous le menton. Les femelles sont plus petites que leurs partenaires.
Les juvéniles ont une tête entièrement emplumée, leurs iris sont brun sombre.
Les grues antigone se distinguent des grues brolga par leur taille légèrement supérieure et l'absence de fanon noir. Les pattes sont plus claires et la zone de peau nue sur la face est plus développée. Les 2 espèces cohabitent dans la presqu'île du cap York, à l'extrémité nord du Queensland.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Brolga,
  • Grulla Brolga,
  • Grou-brolga,
  • Brolgakranich,
  • Brolga-daru,
  • Brolgakraanvogel,
  • Brolga,
  • Brolgatrana,
  • Brolgatrane,
  • žeriav brolga,
  • jeřáb australský,
  • Brolgatrane,
  • australiankurki,
  • grua australiana,
  • żuraw australijski,
  • Австралийский журавль,
  • Jenjang brolga,
  • オ-ストラリアヅル,
  • 澳洲鹤,
  • 澳洲鶴,

Voix chant et cris

Grue brolga
adulte

Les cris sont plus faibles et moins gutturaux que ceux des autres espèces de grues, excepté les grues du Canada. D'après "Birds in Backyards", ces oiseaux émettent des cris claironnants qui peuvent être retranscrits de la façon suivante"garooo" ou "kaweee-kreee-kurr-kurr-kurr-kurr-kurr-kurr". Les Grues brolga chantent pendant la nuit, quand elles se reposent ou lorsqu'elles paradent.

Habitat

Les Grues brolga ont un habitat qui change selon les saisons et selon le lieu. Les oiseaux qui résident dans les zones méridionales marquent une préférence pour les marais d'eau douce qui ont une profondeur inférieure à 50 centimètres (mais ils utilisent aussi parfois les marécages qui ont une plus grande profondeur), les prairies humides et les étendues d'eau saumâtre. Ils se déplacent en direction de leurs lieux de rassemblements traditionnels qui comprennent des mares permanentes, des alpages, d'autres lieux caractérisés par une plus grande aridité, et où ils sont sûrs de trouver de quoi s'alimenter.
Au printemps, c'est à dire de décembre à mai, les populations nordiques sont plus tolérantes des habitats salins ; néanmoins elles utilisent des marais côtiers d'eau douce pourvus de touffes de laîches et elles se déplacent vers les marais temporaires de l'intérieur susceptibles de leur fournir des lieux de nidification convenables. A Cette période de l'année, ils se nourrissent dans les étendues d'eau peu profondes.


En Nouvelle-Guinée, ces oiseaux sont aperçus uniquement dans les plaines alluviales, celles de la Sepik au nord et celles de la Fly au sud.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de nidification, les grues brolga forment d'importants groupes familiaux ou des troupes pouvant rassembler jusqu'à une centaine d'individus. Ces oiseaux établissent des liens conjugaux qui durent toute leur vie et qu'ils renforcent par toute une série de parades nuptiales élaborées. Les rituels comportent principalement des sauts, des danses et des battements d'ailes qui alternent avec de puissantes sonneries de trompettes. Les danses sont énergiques et très spectaculaires, elles sont effectuées à tout moment de l'année par des individus de n'importe quel âge. Les Grues brolga sont des oiseaux territoriaux qui défendent vigoureusement et en commun leur zone de prédominance.
Elles recherchent leur nourriture en creusant le sol avec leur long bec, surtout dans les endroits qui commencent à s'assécher. Elles prospectent également dans les eaux peu profondes et les zones humides, y compris dans les mares d'eau douce ou dans les marais d'eau saumâtre.

Alimentation mode et régime

Les Grues brolga ont un régime alimentaire extrêmement varié. La majeure partie du menu est constituée de tubes de plantes aquatiques qui sont extraits de la boue des marécages qui sèchent. Dans le nord de son aire, la châtaigne d'eau chinoise (Eleocharis dulcis) qui est une plante aquatique de la même famille que les carex, constitue un élément essentiel de la nourriture, ainsi que les insectes, les crustacés, les grenouilles, les petits mammifères et les petits oiseaux. Les grues brolga apprécient également les graines de céréales et les noix que l'on trouve dans les régions agricoles. La présence de mollusques dans le menu est une information qui demande confirmation.

Reproduction nidification

La période de nidification varie selon les saisons et selon les régions. Les populations qui résident au nord se reproduisent de février à mars, pendant ce qu'il est convenu d'appeler la saison humide. Les populations méridionales ont une période avec un début et une fin moins tranchés. Cette dernière s'étend généralement de juillet à novembre.
Le nid est un gros monticule qui peu atteindre jusqu'à 1 mètre 50 de diamètre extérieur. Il est construit avec des feuilles et des tiges de joncs, dans des zones humides dont la végétation est de plus en plus épaisse au fur et à mesure que le niveau de l'eau grimpe.
La ponte comprend habituellement 2 œufs blancs, tachetés de brun ou de pourpre, dont l'incubation dure 29 à 31 jours. Les oisillons sont gris avec une tête et un cou chamois, ils sont extrêmement nidicoles et ne prennent pas leur en vol avant l'âge de 100 jours.
Les juvéniles atteignent la maturité sexuelle entre l'âge de 3 et 5 ans.

Distribution

Les Grues brolga sont endémiques du continent australien. Leur aire de distribution couvre le nord et l'est de l'Australie, du district de Kimberley jusqu'aux environs de Brisbane. Dans le sud, elles occupent un territoire qui s'étend du centre des Nouvelles-Galles jusqu'à l'ouest de Victoria.
Cet oiseau est considéré comme monotypique. Autrefois, certaines populations nordiques étaient classées sous l'appellation argentea, mais cette sous-espèce est devenue désormais obsolète par manque de caractères discriminants.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les grues brolga ne sont pas globalement menacées. La population totale est estimée entre 20 000 et 100 000 individus. Toutefois, les recensements effectués au Queensland dans les années 1980 fixait les effectifs à plus de 24 000 oiseaux rien que dans la région de la rivière de l'Alligator. En conclusion, la population est stable avec quelques déclins locaux. Les bastions traditionnels ont été conservés et on assiste même à un léger accroissement en Australie Occidentale. Dans le sud-est, à Victoria et dans les Nouvelles-Galles, l'espèce est considérée comme Vulnérable, en raison de l'urbanisation de l'habitat.
En Nouvelle-Guinée, la population est localement commune, avec parfois des bandes rassemblant plus de 500 oiseaux. Sur le continent australien, les 2 principaux dangers sont la détérioration des zones humides et l'implantation de mammifères non indigènes comme les renards roux (Vulpes vulpes).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Grue brolgaFiche créée le 29/02/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net