Guêpier gris-rose

Merops malimbicus - Rosy Bee-eater

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Méropidés

  • Genre
    :

    Merops

  • Espèce
    :

    malimbicus

Descripteur

Shaw, 1806

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 45 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce guêpier des régions équatoriales de l'Afrique a de longues ailes et un plumage inoubliable. Chez les adultes, les parties supérieures sont gris-ardoise. Le capuchon est gris-tourterelle et le croupion affiche du gris clair nuancé de violet. Le dessous est rose éclatant, excepté les sous-caudales qui sont grises. La région oculaire est recouverte par un masque noir qui est souligné par une large bande blanche au niveau des joues. La queue est rouge-carmin terne, mais les parties visibles des rectrices virent au gris foncé sous l'effet de l'usure.
Les iris sont rouge-carmin, le bec noir et les pattes brun jaunâtre. Les sexes sont identiques, toutefois les femelles ont des banderoles terminales plus longues, mesurant environ 3 centimètres et demi.
Les juvéniles ont un dessus gris, les plumes des couvertures alaires, des tertiaires, du dos et du croupion sont finement liserés de blanc et ont une légère teinte bleu-vert. Celles de la queue sont gris-brun avec une nuance carmin le long des rachis. Le masque facial est gris foncé plutôt que noir. La bande qui recouvre les joues est chamois clair, et non pas blanc pur comme chez les adultes. Les parties inférieures affichent un rose terne peu attrayant, le ventre présente un peu de chamois.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Rosy Bee-eater,
  • Abejaruco de Malimba,
  • Abelharuco rosado,
  • Rosenspint,
  • rózsáshasú gyurgyalag,
  • Roze Bijeneter,
  • Gruccione roseo,
  • Rosenbiätare,
  • Rosenbieter,
  • včelárik ružový,
  • vlha rudobřichá,
  • Rosenbiæder,
  • ruusumehiläissyöjä,
  • abellerol malímbic,
  • żołna różowa,
  • Розовая щурка,
  • バライロハチクイ,
  • 粉蜂虎,
  • 粉紅蜂虎,

Voix chant et cris

Les guêpiers gris-rose émettent des "crrrp" ou des "tchik-k" qui sont assez analogues aux notes que produisent les guêpiers d'Europe (Merops apiaster), surtout quand toute une troupe crie. Le cri d'alarme est un "ouik" bref. (C.H. et K. Fry)

Habitat

Les guêpiers gris-rose fréquentent les espaces aériens situés au-dessus des forêts pluviales et des savanes arborées humides. Ils recherchent leur nourriture aux abords des arbres qui émergent de la canopée et dans les clairières. Ils survolent le cours des grandes rivières et les contrées boisées qui les bordent. On peut également les observer au-dessus des barrages, des réservoirs et des terres cultivées. Entre 2 expéditions aériennes, ces oiseaux se reposent à l'étage supérieur des arbres, près du sommet. Ils nichent au bord des grandes rivières ou des fleuves, se perchant dans la végétation basse qui les borde ou se posant souvent sur le sable près de l'entrée du nid.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de nidification, les guêpiers gris-rose chassent au-dessus des forêts en groupes de plusieurs dizaines ou en troupe de quelques centaines d'individus. Le soir, ces oiseaux se baignent dans les rivières en rasant la surface de l'eau, en s'éclaboussant et en remontant aussitôt. Les mâles paradent en faisant des offrandes rituellles de nourriture à leur compagne, leur distribuant de très petites proies. Posés sur le sable à faible distance du nid, les 2 partenaires se font face. Ils lèvent le bec vers le ciel, le remuent d'un côté à l'autre. Après quoi, la femelle accepte l'insecte.
On ignore si les guêpiers gris-rose possède des auxiliaires pour les aider à creuser les galeries. Pour leur tâche, ils s'appuient sur leur bec et sur le poignet de leur ailes puis il rejettent énergiquement les déblais avec leurs pattes.
Après la nidification, les guêpiers se dispersent rapidement. Certains oiseaux se dirigent vers le nord jusqu'au 10ème degré de latitude nord mais la plupart migrent vers le sud en direction des zones forestières, des mangroves côtières ou des savanes du littoral où ils restent de la fin juin jusqu'au début avril. Sur le cours supérieur du Zaïre, ces oiseaux sont résidents pendant toute l'année.

Alimentation mode et régime

Les petits insectes volants constituent la partie la plus importante de la diète. Les fourmis ailées forment près de 70% des captures, mais ne représentent peut-être que 10% en poids. Toutefois, cette espèce consomme également un grand nombre d'abeilles (apis) et des vespidés. Leur menu comprend aussi des araignées, des carbonidées, des papillons, des libellules, des demoiselles, des termites, des sauterelles, des criquets, des mouches, des punaises et des coléoptères qui vivent à proximité de l'eau. Quand il chasse, c'est sûrement le plus aérien de tous les guêpiers. La plupart des proies sont capturées à l'issue d'un vol tournoyant. Cependant, un certain nombre est attrapé après une poursuite aérienne à partir d'un perchoir élevé, souvent le sommet d'un arbre. Les insectes de petite taille sont avalés immédiatement en vol, les plus gros sont rapportés au perchoir où ils sont immobilisés et éventuellement privés de leur dard.

Reproduction nidification

Les guêpiers gris-rose nichent en mai-juin sur le fleuve Niger et probablement de février à avril sur le cour inférieur du Congo. Sur la côte du Cabinda, au nord de l'Angola, ils se reproduisent en mai, peu après leur arrivée. Sur le littoral du Congo, le creusement des nids a lieu en octobre. Ces oiseaux nichent en larges colonies sur des barres sableuses de grand fleuves séparées par des chutes d'eau. Certaines colonies contiennent plusieurs milliers de nids qui sont alignés régulièrement à raison de 200 trous tous les 100 mètres carrés. Si on compte les ébauches de nids et la présence probable d'auxiliaires ou d'assistants, on estime généralement qu'une colonie de 23 700 trous, comme on en a déjà trouvé, correspondrait approximativement entre 25 et 50 mille oiseaux adultes.
Le terrier mesure habituellement 1,9 mètre de long, il oblique environ de 16 degrés vers le bas, si bien que le plancher de la chambre de ponte ovale qui se situe au bout de la galerie se trouve à environ 50 ou 55 centimètres en-dessous de la surface. Certains bancs de sable sont submergées par les eaux après la nidification si bien que la plupart des nids ne peuvent être réutilisés et doivent être recreusés chaque année.
La ponte comprend habituellement 2 œufs dont on ignore le temps d'incubation. Dans certaines régions, les anciennes colonies sont appropriées par les pseudolangrayens d'Afrique qui appartiennent à la famille des hirundinidés et qui ont un mode de nidification assez analogue.

Distribution

Les guêpiers gris-rose sont originaires des régions équatoriales de l'ouest du continent africain. Leur aire de distribution s'étend du Nigéria à la Guinée Equatoriale et se poursuit jusqu'au Gabon, au Congo Brazzaville et au Cabinda. Ils sont également présents dans l'ouest et le centre-ouest du Zaïre. Ces oiseaux migrent régulièrement en direction de l'Afrique Occidentale jusqu'à l'ouest du Ghana. L'espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en races régionales.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le guêpier gris-rose est localement commun au Ghana, au Nigéria, au Gabon, au Congo et au Zaïre. Il est absent ou sporadique dans les autres parties. Il ne niche pas dans l'ouest du Nigéria, il est rare au Togo et au Bénin et son statut est incertain au Cameroun. Bien qu'il soit un des oiseaux les plus spectaculaire d'Afrique, il est sous-étudié et sous-évalué.
D'après Birdlife, l'espèce qui vit sur une aire de plus d'1 million de kilomètres carrés, peut être classée comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Guêpier gris-roseFiche créée le 08/11/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net