Harelde boréale

Clangula hyemalis - Long-tailed Duck

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Clangula

  • Espèce
    :

    hyemalis

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 58 cm
  • Envergure
    : 73 à 79 cm.
  • Poids
    : 455 à 880 g
Distribution

Distribution

Description identification

En toutes saisons, la harelde boréale mâle possède une très longue queue noire effilée. Ses rectrices médianes allongées sont très fréquemment dressées lorsque l'oiseau nage. En hiver, la harelde semble blanchâtre dans son ensemble, hormis poitrine, ailes et tache faciale qui sont noires. Les longues scapulaires donnent un aspect bicolore au dessus. Par contre, en été, le brun noirâtre devient la couleur dominante : seuls les flancs et la tache oculaire sont blancs. Les femelles et les juvéniles ont une queue courte, un dessus sombre et un dessous blanc. Le système de mues complexe et le fait que les adultes des deux sexes ont quatre plumages annuels rendent difficile la détermination de l'âge et du sexe des individus autres que les mâles adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Long-tailed Duck,
  • Pato Havelda,
  • Pato-rabilongo,
  • Eisente,
  • Jegesréce,
  • IJseend,
  • Moretta codona,
  • Alfågel,
  • Havelle,
  • ľadovka dlhochvostá,
  • hoholka lední,
  • Havlit,
  • alli,
  • ànec glacial,
  • Hávella,
  • lodówka,
  • kākaulis,
  • zimska raca,
  • Морянка,
  • コオリガモ,
  • 长尾鸭,
  • เป็ดหางยาว,
  • 長尾鴨,

Voix chant et cris

Le mâle émet un aou-élé haut, sonore et nasillard.

Habitat

Comme de nombreux anatidés, la harelde boréale possède deux habitats bien distincts : en été, elle fréquente la toundra, végétation avec association de graminées, de lichens et de bouleaux nains, y compris dans des endroits où le relief est accentué. En hiver, elle habite le littoral, les côtes marines et les lagunes.

Comportement traits de caractère

Les mâles regagnent les sites de nidifications très tôt au printemps, souvent même avant que la glace des cours d'eau et des étangs ait totalement fondu. Comme les phoques, elles aiment plonger sous la glace et n'ont besoin que d'un petit trou d'aération pour venir respirer. C'est un oiseau peu farouche, léger, vif et toujours en mouvement. La harelde boréale est migratrice partielle : son aire de nidification est située en Scandinavie et en Ecosse. Dès la fin du mois de juillet, elle anticipe les premiers froids et descend vers le sud jusqu'en Afrique du Nord en longeant les côtes. Le mouvement inverse s'échelonne à partir du mois de mars jusqu'au mois de mai.
Le vol : Son vol est très rapide et peu atteindre 100 km/h en migration avec une moyenne de 80 km/h. Légère et très mobile, elle prend son essor avec grande facilité. Hors migration, elle vole généralement en rasant l'eau en effectuant des balancements capricieux.

Alimentation mode et régime

Son alimentation de base est majoritairement carnivore : crustacés, mollusques, poissons auxquels s'ajoutent en été des insectes.

Reproduction nidification

Le nid est un simple creux tapissé de végétaux et garni du duvet de la femelle. Il est caché dans la végétation riveraine. La femelle y dépose 5 à 9 oeufs jaunâtres qu'elle couve seule. L'incubation dure entre 23 et 25 jours. Les poussins, nidifuges, volent à 35-40 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 21/03/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net