Harle piette

Mergellus albellus - Smew

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Mergellus

  • Espèce
    :

    albellus

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 44 cm
  • Envergure
    : 55 à 69 cm.
  • Poids
    : 500 à 800 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description identification

C'est le plus petit du groupe des harles. Il est facilement identifiable à cause de sa taille, de sa silhouette et de son plumage. Le mâle est quasiment tout blanc avec quelques taches noires éparses. La partie centrale du dos noire est prolongée par une culotte grise. Une marque circulaire noire entoure l'oeil juste au dessous de la huppe blanche. Le cou de la femelle est gris surmonté d'une large calotte brune. Le menton et la gorge sont blancs.
Le harle tient son nom de son habitude à nager le corps submergé (Mergus, de mergere, submerger).

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Smew,
  • Serreta Chica,
  • Merganso-pequeno,
  • Zwergsäger,
  • Kis bukó,
  • Луток,
  • 斑头秋沙鸭,
  • Nonnetje,
  • Pesciaiola,
  • Salskrake,
  • Lappfiskand,
  • bielaczek,
  • potápač malý,
  • morčák malý,
  • Skallesluger,
  • uivelo,
  • ,
  • ミコアイサ,

Voix chant et cris

Harle piette
♂ adulte

Habituellement discret, le mâle émet de faibles sifflements en cas de danger et la femelle un sonore karr kokokok roulé.

Habitat

Pendant la période nuptiale, le harle piette fréquente les forêts humides et nordiques de la Scandinavie pourvues en grands arbres aux troncs creux propices à la nidification. Pendant la période d'hivernage, on le trouve plutôt sur les rives des lacs intérieurs ou des réservoirs artificiels mais aussi le long des côtes abritées aux eaux peu profondes ainsi que dans les estuaires et les baies au climat accueillant.

Comportement traits de caractère

Harle piette
♀ adulte

Il appartient à la catégorie des canards plongeurs. Ses immersions totales durent de 15 à 45 secondes, parfois jusque sous la glace quand celà est nécessaire. Le harle piette est un migrateur qui au début de l'automne, quitte la Scandinavie et le nord de la Russie pour venir s'installer sur les cotes de la mer du Nord et de la Manche. Auparavant, ce n'était un visiteur de nos régions que lors d'hivers rudes où les lacs et cours d'eau de l'est de l'Europe étaient pris par les glaces. Ces dernières années, il semble que des modifications soient intervenues dans les habitudes et malgré des hivers moins rigoureux, les harles piettes sont devenus des visiteurs réguliers y compris dans l'estuaire de la Loire.
Le vol : Le harle piette décolle la plupart du temps de la surface de l'eau. Son vol est rapide et les battements d'ailes sont précipités.

Alimentation mode et régime

C'est un carnivore qui se nourrit essentiellement de poissons, d'insectes aquatiques et de leurs larves.

Reproduction nidification

Comme le Harle huppé, il affectionne particulièrement les forêts humides dont il utilise la cavité des grands arbres. Mais il accepte également sans réticence les nichoirs artificiels qui sont parfois installés. La femelle pond en moyenne de 6 à 9 oeufs dont la durée d'incubation s'élève de 26 à 28 jours. Aucune information précise n'a été recueillie sur la date d'émancipation ou d'envol des jeunes.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population nicheuse du Harle piette dans l'UE est en nette régression et est de l'ordre de 2.000 couples. Les causes principales de cette régression sont la modification de son habitat due au déboisement, la mise en culture ou la canalisation des rivières, la prédation par le Vison d'Amérique (Mustela vison) et la pollution des eaux.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net