Harpie féroce

Harpia harpyja - Harpy Eagle

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Harpia

  • Espèce
    :

    harpyja

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 105 cm
  • Envergure
    : 176 à 201 cm.
  • Poids
    : 4000 à 9000 g
Distribution

Distribution

Description identification

Il existe de nombreuses sous-espèces de harpies réparties en Amerique Centrale et en Amérique du Sud jusqu'au nord de l'Argentine. Elles peuvent porter des noms aussi variés que harpie mineure, Harpie huppée, Aigle huppé de Guyane, Aquila monera ou encore Falso Uiraçu au Brésil. Bien que les couleurs soit assez différentes, l'aspect général et la morphologie demeurent assez semblables. L'espèce la plus remarquable est indiscutablement la harpie féroce (harpia harpyja). Sa tête est surmontée d'une huppe noirâtre et blanche, hérissée lorsqu'il est en alerte. Le bec, bleu-noir, est très épais et crochu. Le dessus et la poitrine noirâtres tranchent avec le dessous blanc. Le haut des pattes est barré de noir. La queue noire porte la marque de quatre barres transversales grises. Les pattes, dont la griffe du doigt postérieur atteint 6 cm de long, sont très puissantes et jaunes.

Il y a peu de risques de la confondre avec un autre rapace si ce n'est avec la avec la Harpie huppée (morphinus guianensis) à peine plus petite mais dépourvue de bande pectorale sombre et dont les pattes sont sensiblement plus faibles. Le spizaète orné présente une silhouette assez similaire quand il est perché ou en vol, cependant sa taille est bien plus modeste et n'a rien de comparable.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Harpy Eagle,
  • Arpía Mayor,
  • Gavião-real,
  • Harpyie,
  • hárpia,
  • Южноамериканская гарпия,
  • 角雕,
  • Harpij,
  • Arpia,
  • Harpyja,
  • Harpyørn,
  • harpia wielka,
  • harpya opičiarka,
  • harpyje pralesní,
  • Harpy,
  • harpyija,
  • ,
  • オウギワシ,

Voix chant et cris

Habitat

Il fréquente les forêts pluviales et tropicales et il se complet dans la densité des grands arbres qui conviennent particulièrement à son mode de prédation et de nidification.
Répartition : Guyanes, Vénézuéla, Colombie, Brésil, Bolivie,nord-ouest de l'Argentine, Amérique Centrale.

Comportement traits de caractère

Ce rapace navigue habilement entre la cime des arbres. Il plane très rarement sinon jamais au dessus de la forêt. Il se perche en revanche parfois bien en évidence sur une branche dégagée . La quête de nourriture et la prédation s'effectue en moyenne deux fois par semaine mais il est capable de jeûner pendant une dizaine de jours si les conditions le nécessitent. La nidification n'est pas très régulière : on pense qu'il ne niche qu'une fois tous les deux ans. Aucune certitude à cet égard, beaucoup d'ombres restent encore présentes dans la connaissance de la biologie de cet animal.

Alimentation mode et régime

C'est l'un des plus puissants rapaces diurnes du monde : il peut s'attaquer à des mammifères de taille respectable et sa puissance lui permet d'emporter, de soulever, des charges impressionnantes en comparaison avec son poids de corps (jusqu'à 4 kilogrammes). A son menu, de nombreux mammifères de la forêt tropicale et équatoriale : paresseux, singes-araignées et hurleurs, opposums, coendous et agoutis. Iguanes verts et reptiles sont pareillement appréciés. Les oiseaux et plus particulièrement les perroquets aras ne sont pas non plus épargnés. Dès que la proie est attrapée, la harpie en dévore une partie sur place afin que la charge à emporter soit moins imposante.

Reproduction nidification

Harpie féroce

Le nid, bâti en branches et garni de feuilles, est placé à une très grande hauteur dans un arbre (entre 38 et 40 mètres). La ponte consiste en deux oeufs mais un seul arrive à terme car la femelle arrête la couvaison dès la première éclosion. Pendant environ 56 jours, cette dernière assure presque la totalité de l'incubation tandis que le mâle lui fournit régulièrement des proies (environ une fois par semaine). Le séjour au nid est long. L'envol de l'aiglon s'effectue approximativement à cinq mois (150 jours). Toutefois, pendant plusieurs mois, il ne s'éloigne guère à plus de 100 mètres du nid.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net