Hémiprocné couronné

Hemiprocne coronata - Crested Treeswift

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Hémiprocnidés

  • Genre
    :

    Hemiprocne

  • Espèce
    :

    coronata

Descripteur

Tickell, 1833

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, le capuchon est bleu-gris éclatant, avec une évidente huppe bleu-vert plus foncé qui part du front. La huppe est laissée en position de repos quand il vole, mais elle est souvent dressée et agitée quand il est perché. La zone orbitale est noire. Un très fin sourcil blanchâtre surmonte l'œil. Les oreillons sont orange terne, cette zone colorée se poursuivant le long de la gorge et sur le menton où elle est toutefois moins intense. La partie centrale de la gorge est gris-bleu pâle, alors que la partie inférieure est légèrement plus foncée. Les parties supérieures sont uniformément bleu-gris de la tête jusqu'au croupion mais les sus-caudales sont un peu plus gris sombre. En dessous de la partie foncée de la gorge, les parties inférieures sont plus blanches. Les rémiges sont brun-noir uni, sauf les primaires qui sont plus sombres. Les grandes couvertures sont plus foncées avec de légers reflets bleus. Les petites, les moyennes couvertures et l'alula sont bleu très foncé avec une importante irisation, ce qui les fait contraster fortement avec les grandes couvertures. Les tertiaires sont gris pâle. Au repos, les ailes paraissent nettement plus sombres que le reste du corps. Le dessous des ailes présente une gamme de gris plus ou moins contrastés. La queue est bleu-gris foncé dessus, gris plus pâle dessous.

Chez les femelles, les oreillons orange sont absents. Les couvertures auriculaires et les lores gris sombre forment un masque facial très saisissant. Cet effet de masque est encore amplifié par la longue moustache claire qui souligne les oreillons et descend jusqu'au menton. Les juvéniles ont un plumage fortement écaillé sur le dessus et sur le dessous. Les rémiges et les tertiaires ont de larges franges blanches à leurs extrémités.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Crested Treeswift,
  • Vencejo Arborícola Coronado,
  • Andorinhão-arborícola-de-crista,
  • Kronenbaumsegler,
  • koronás sarlósfecske,
  • Gekroonde Boomgierzwaluw,
  • Rondone arboricolo crestato,
  • Indisk trädseglare,
  • Topptreseiler,
  • klecho chochlatý,
  • klecho rezavolící,
  • Gråtoppet Træsejler,
  • intiantöyhtökiitäjä,
  • falciot arbori coronat,
  • czubik koroniasty,
  • Древесный стриж,
  • インドカンムリアマツバメ,
  • 凤头雨燕,
  • นกแอ่นฟ้าหงอน,
  • 鳳頭雨燕,

Voix chant et cris

Les hémiprocnés couronnés ont un cri rauque, caractéristique des espèces de cette famille. Ils produisent un "kee-kyew" plus disyllabique lorsqu'ils sont en vol, la seconde note paraissant plus basse. Lorsqu'ils sont perchés, les hémiprocnés émettent un cri trisyllabique qui peut être retranscrit de la façon suivante : "kip-kee-kep", l'accent étant mis sur la note du milieu. Tous ces cris rappellent de manière plus ou moins proche ceux des perruches ou de l'épervier Shikra (Accipiter badius).

Habitat

L'hémiprocné couronné est avant tout un oiseau des milieux forestiers. On le trouve à la fois dans les forêts secondaires et primaires, se nourrissant au-dessus de la canopée et dans les clairières. Il fréquente également les terres agricoles y compris les jardins des petites villes. Au Népal, on a pu l'apercevoir jusqu'à 1280 m, bien qu'il vive généralement en-dessous de 400 mètres. Au Sri Lanka, il réside dans les plaines et jusqu'à 1200 m, alors qu'en Thaïlande, il peut grimper jusqu'à 1400 m. L'hémiprocné couronné ne s'éloigne jamais beaucoup de son site de perchage favori, un grand arbre dont les branches extérieures sont dépouillées de feuilles. Il vole à ses alentours en décrivant de larges courbes circulaires.

Comportement traits de caractère

Les hémiprocnés ne sont pas particulièrement grégaires. On les trouve principalement en bandes de 6 à 12 individus. Ils ne s'associent que très lointainement avec d'autres espèces. Les hémiprocnés sont surtout actifs au crépuscule. Ils chassent les insectes dans les airs. Bien qu'ils appartiennent sans discussion à l'ordre des apodiformes, quand ils sont en vol, ils ont plutôt l'allure d'hirondelles. Contrairement aux martinets, ils se perchent volontiers sur les hautes branches nues des grands arbres.

Reproduction nidification

En Inde, la saison de nidification se déroule de décembre à juillet, avec quelques variations géographiques : janvier-mars dans la péninsule, mars-mai et septembre au Sri Lanka. En Birmanie, la ponte des oeufs intervient de mars à juin, avec une pointe dans l'activité en avril. Le nid est une minuscule structure en forme d'équerre placé sur le côté d'une fine branche horizontale, entre 4 et 18 mètres au-dessus du sol. Il est composé de morceaux d'écorce fins comme du papier agglomérés avec des plumes grâce à de la salive. Les nids mesurent environ 50 mm sur 30 et sont profonds de 10 mm. La ponte contient toujours un seul œuf qui est collé à la paroi du nid avec un peu de salive, comme c'est aussi le cas pour les martinets batassia. Les deux parents construisent le nid, couvent les oeufs et élèvent les petits en commun. Les oiseaux qui couvent se tiennent debout en bordure du nid et le recouvrent ainsi que l'œuf avec les plumes de leurs parties inférieures. Quand ils ne sont pas réchauffés, les oisillons se tiennent droits comme un piquet, avec le bec légèrement pointé vers le haut. Lorsqu'ils sont un peu plus grands, ils se perchent en bordure du nid et adoptent une attitude à peu près similaire à celle de leurs parents quand ils couvent.

Distribution

L'hémiprocné est surtout endémique du sous-continent indien, à partir des collines de l'Himalaya, du Pendjab, du Rajahstan et du Gujarat jusqu'au Sri Lanka. Son aire se poursuit cependant vers l'est, en direction du Népal, du Bangladesh et de la Birmanie aussi loin que la Tenasserim. On le trouve aussi en Chine (sud-ouest du Yunnan), au Laos, au Vietnam et au Cambodge. Malgré la grande étendue de son territoire, l'espèce est considérée comme monotypique (pas de sous-espèces).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Dans un habitat approprié, les hémiprocnés couronnés sont relativement communs sur l'ensemble de leur aire de distribution. Leur population est stable et ne pose pas de problème particulier.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/02/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net