Héron pie

Egretta picata - Pied Heron

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Ardéidés

  • Genre
    :

    Egretta

  • Espèce
    :

    picata

Descripteur

Gould, 1845

Biométrie
  • Taille
    : 55 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 210 à 372 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce héron de taille modeste possède un cou blanc et un poitrail qui se termine par une longue bavette pendante blanche. Le capuchon qui se poursuit par une fine crête, le manteau et les couvertures sus-alaires sont gris-bleu foncé. L'espace entre l'oeil et le bec est recouvert par une fine bande de peau nue de couleur rouge orangé. Le bec, long et effilé, est jaune éclatant. Les pattes et les tarses sont jaune sombre. Les sexes sont identiques.
Les immatures n'ont pas de crête ni de couleur sombre sur la tête. Ils peuvent ressembler à des hérons à tête blanche (Ardea pacifica), mais en version réduite.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pied Heron,
  • Garceta Pía,
  • Garça-alvinegra,
  • Elsterreiher,
  • tarka kócsag,
  • Bonte Reiger,
  • Airone bianconero,
  • Svartvit häger,
  • Hvithalshegre,
  • volavka čepcová,
  • volavka černobílá,
  • Sorthvid Hejre,
  • valkokaulahaikara,
  • martinet encaputxat,
  • czapla srokata,
  • Сорочья цапля,
  • Kuntul belang,
  • ムナジロクロサギ,
  • 斑鹭,
  • 斑鷺,

Habitat

C'est un échassier endémique des zones tropicales. On le retrouve dans les îles indonésiennes et plus particulièrement à Sulawesi, en Nouvelle-Guinée et dans les îles environnantes, en Australie où sa présence est strictement limitée au Territoire du Nord-Ouest et au littoral nordique. Il vit dans des milieux aquatiques : marécages intérieurs proches des côtes, lagunes, prairies inondées, mangroves pas très éloignées des arbres où il aime à se percher.
Cependant, son lieu de résidence privilégié demeure le littoral et les plages sableuses où on le retrouve en compagnie de groupes de grues et où il rencontre les conditions les plus favorables pour pourvoir à sa subsistance.

Comportement traits de caractère

Il est sédentaire dans certaines régions de l'Australie, avec quelques mouvements erratiques. C'est un visiteur régulier à Innisfail, dans le Queensland, hors saison de reproduction, d'octobre à février. Un partie de la population se disperse après la nidification ou migre en Indonésie et en Nouvelle-Guinée au cours de la saison sèche australienne, entre mars-mai et décembre-février. Sa présence est accidentelle et très aléatoire dans le sud de Bornéo. Le héron pie possède des moeurs diurnes. Il est grégaire pendant toute l'année, aussi bien pendant qu'en dehors de la période de nidification, appréciant souvent la compagnie d'autres espèces d'échassiers.

Alimentation mode et régime

Quand il chasse, le héron pie se tient seul. Il capture ses proies en déployant une stratégie assez différente de celle utilisée habituellement par les autres hérons, c'est à dire qu'il ne reste pas posté pendant de longs moments à l'affût. Il préfère courir rapidement dans les cours d'eau, immergé jusqu' mi-jambes, et harponner ses victimes grâce à son long bec acéré. Il se nourrit de crustacés, d'amphibiens, de petits mollusques, de poissons mais surtout d'insectes aquatiques et de leurs larves.

Reproduction nidification

Le héron pie niche uniquement pendant la saison de la mousson. Le nid est une plate-forme de branches placée dans les arbres d'une mangrove, à 4 ou 5 mètres de hauteur. En mars ou avril, il abrite trois ou quatre oeufs bleu-vert. Le héron pie niche souvent en colonies mixtes formées d'autres espèces d'ardéidés.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/07/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net