Hibou maître-bois

Asio stygius - Stygian Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Asio

  • Espèce
    :

    stygius

Descripteur

Wagler, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 46 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 632 à 675 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le hibou maître-bois a un disque facial brun sombre qui est bordé de fines mouchetures blanches. Il présente un sourcil blanchâtre court mais proéminent. Les aigrettes sont particulièrement longues et visibles lorsque l'oiseau a les sens en alerte. Les parties supérieures sont brun fuligineux, le front et le capuchon étant fortement tapissés de mouchetures claires qui contrastent avec la face sombre. Le manteau et le dos ont une couleur unie, laissant à peine paraître quelques vagues liserés pâles sur les pointes des plumes. Les scapulaires sont légèrement tachées de blanc. Les primaires affichent une couleur brune presque unie, avec quelques vagues rangées de taches pâles. Les secondaires portent des rayures claires et sombres. La queue est brun fuligineux avec quelques vagues barres claires. Les parties inférieures sont chamois clair avec de larges marques sombres sur la partie supérieure de la poitrine. Le reste du dessous est recouvert de longues stries sombres en forme de gouttelettes ou de motifs en forme de chevrons. Le tarses sont emplumés. Les pieds sont partiellement recouverts de courtes plumes. Les iris sont jaunes à jaune-orange. La cire est brun grisâtre, le bec noirâtre. Les pattes sont brun-chair, les griffes couleur corne avec des pointes noires.
Les juvéniles ont une apparence chamois pâle avec de vagues barres grisâtres. Le disque facial et les ailes sont noir fuligineux.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Asio stygius lambi (nw Mexico)
  • Asio stygius robustus (e Mexico to Nicaragua)
  • Asio stygius siguapa (Cuba, Isle of Pines)
  • Asio stygius noctipetens (Hispaniola, Gonâve I.)
  • Asio stygius stygius (Colombia and Venezuela to e Bolivia and c and s Brazil)
  • Asio stygius barberoi (Paraguay, n Argentina)

Noms étrangers

  • Stygian Owl,
  • Búho Negruzco,
  • Coruja-diabo,
  • Styxeule,
  • Styx fülesbagoly,
  • Grote Ransuil,
  • Gufo stigio,
  • Mörk hornuggla,
  • Styksugle,
  • myšiarka tmavá,
  • kalous americký,
  • Flagermushornugle,
  • tummasarvipöllö,
  • mussol negrós,
  • uszatka ciemna,
  • Центральноамериканская ушастая сова,
  • ナンベイトラフズク,
  • 乌耳鸮,
  • 烏耳鴞,

Voix chant et cris

Le chant du mâle est "whuof" profond qui descend vers le bas et qui est répété à intervalles de plusieurs secondes. La femelle émet parfois un chant plus élevé, une sorte de miaulement "wiah" qu'elle lance en réponse au chant de son partenaire. Les deux sexes produisent un "whag-whag-whag" grinçant lorsqu'ils sont excités. La femelle et les oisillons délivrent un "cheet" criard lorsqu'ils réclament leur nourriture.

Habitat

Le hibou maître-bois fréquente les forêts humides à semi-arides, dans les zones de montagne entre 600 et 3000 mètres. Localement, on peut même le trouver à des altitudes supérieures, si des arbres sont présents. Ce rapace nocturne occupe également les paysages semi-ouverts avec des bouquets d'arbres clairsemés et des buissons. Le hibou maître-bois évite généralement les régions de plaine mais il lui arrive de vivre à des hauteurs relativement modestes. Par exemple, dans la région des Missiones (nord-est de l'Argentine), il s'installe assez couramment à 600-700 m, dans des forêts secondaires assez éparses en compagnie d'autres espèces comme les chevêchettes brunes (Glaucidium brasilianum), les chouettes dryades (Stryx hylophila) ou les nyctales de Harris (Aegolius harrisii). Dans la région de Salta, dans le même pays, on le trouve plutôt aux environ de 1500 m, dans les forêts de nuages, partageant son aire avec les effraies américaines (Tyto alba), les chevêchettes des Yungas et les petits-ducs de Hoy (Megascops hoyi).

Comportement traits de caractère

Le hibou maître-bois est strictement nocturne. Pendant la journée, il se dissimule dans les feuillages denses, sur une branche couverte d'épiphytes, souvent à proximité du tronc. Lorsqu'il se sent en danger, il adopte une posture très rigide et il paraît très mince. Ses aigrettes sont dressées. Lorsqu'il est détendu, ces dernières sont aplaties et semblent pratiquement invisibles. Le hibou maître-bois adopte un comportement territorial. Les mâles revendiquent leur territoire en s'installant à la cime des arbres et en chantant. Cet oiseau possède un vol plutôt lent, composé de battements d'ailes volontaires qui alternent avec de courts moments de plané.

Alimentation mode et régime

Les hiboux maître-bois chassent des petits mammifères (y compris les chauves-souris) et des oiseaux jusqu'à la taille d'une tourterelle. Ils consomment également d'autres petits vertébrés et des insectes. Les proies sont habituellement capturées à l'affût à partir d'un perchoir. Les chauve-souris sont attrapées dans les airs.

Reproduction nidification

On possède peu d'informations concernant les races continentales. Pendant la période nuptiale qui a lieu au début du mois de septembre en Argentine, le mâle et la femelle chantent en duo près du site de nidification. Les mâles claquent leurs ailes en dessous de leur corps dans un rituel très démonstratif. Les hiboux maître-bois utilisent d'anciens nids de branches qui ont été bâtis par des oiseaux de plus grande taille. Il leur arrive également de nicher à terre dans une dépression peu profonde. La ponte comprend habituellement deux oeufs de couleur blanche que la femelle couve seule. Les oisillons sont nourris par les deux parents.

Aux Caraïbes, les oiseaux de la race siguapa nichent entre les mois d'avril et de mai, dans des palmiers situés entre 4 et 6 mètres au-dessus du sol. Le nid est construit principalement avec des herbes qui sont liées de façon assez lâche. D'anciens nids d'autres espèces sont également utilisés. A cuba, les hiboux maître-bois construisent des plates-formes de branches à un grande hauteur dans les arbres, mais occasionnellement ils nichent aussi à terre. Par rapport aux races continentales, la taille de la ponte est inchangée.

Distribution

Le hibou maître-bois est originaire d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud. Son aire de distribution s'étend du nord du Mexique (Sierra Madre Occidentale) jusqu'au Paraguay et au nord de l'Argentine. Cette espèce est également présente dans les Caraïbes et plus particulièrement à Hispaniola et à Cuba. Sur ce vaste territoire, 4 sous-espèces sont officiellement reconnues : A.s. stygius (de la Colombie, du Venezuela et de l'Equateur juqu'au centre du Brésil en passant par la Bolivie et le Pérou) - A.s. barberoi (Paraguay, Nord, nord-ouest et nord-est de l'Argentine) - A.s. robustus (Mexique et Amérique Centrale jusqu'au Nicaragua et au Belize) - A.s. siguapa (Cuba, île des Pins, Gonave et Hispaniola).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le statut de cette espèce est assez incertain. L'espèce est sans doute plus commune qu'elle n'y paraît, car elle est très difficile à observer et assez silencieuse, ne chantant qu'au début de la saison de nidification. Son nom anglais "Stygian owl" est dérivé du mot grec Styx, qui est le fleuve des enfers que les âmes du morts devaient absolument franchir. Aux Caraïbes, il y a une forte dimension mythologique liée à cet oiseau. Le hibou maître-bois est persécuté par les indigènes qui croient qu'il est doté de pouvoirs surnaturels et qu'il est capable de se transformer en sorcier. Il est considéré comme un oiseau de mauvais augure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/08/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net