Hirondelle à gorge perlée

Hirundo dimidiata - Pearl-breasted Swallow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Hirundo

  • Espèce
    :

    dimidiata

Descripteur

Sundevall, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 10 à 13 g
Distribution

Distribution

Description identification

C'est une petite hirondelle blanche et bleue. Les parties supérieures du front jusqu'aux sus-caudales, y compris les scapulaires et les petites couvertures, sont bleu-noir irisé avec une légère nuance violacée. Les lores et les couvertures auriculaires sont plus ternes. La totalité des parties inférieures est gris-blanc terne. La poitrine et les côtés du corps ont un lavis chamois-gris et de nombreuses plumes ont une étroite strie médiane sombre. Les axillaires et les sous-alaires sont blanc grisâtre plus foncé. Les sous-caudales ont des stries et des pointes sombres. Les ailes sont noires avec un lustre brillant bleu qui est plus prononcé sur les couvertures. La queue est bleu-noir métallique, généralement sans aucune tache de blanc, encore que parfois on note quelques vagues traces de blanc sur les rectrices externes. Les plumes extérieures sont allongées et forment une fourche modérée.
Les yeux et le bec sont bruns, les pattes et les pieds sont noirs. La femelle ressemble au mâle, mais ses rectrices externes sont plus courtes. Les juvéniles sont plus ternes que les adultes, étant majoritairement noirâtres avec un peu de lustre bleu-vert, spécialement sur la tête et sur le manteau. Les rectrices externes sont plus brèves.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Hirundo dimidiata marwitzi (Angola and s DRCongo to ne South Africa and w Mozambique)
  • Hirundo dimidiata dimidiata (Namibia and Botswana to s South Africa)

Noms étrangers

  • Pearl-breasted Swallow,
  • Golondrina Perlada,
  • Andorinha-de-peito-pérola,
  • Perlbrustschwalbe,
  • Parelborstzwaluw,
  • Rondine pettoperla,
  • Pärlbröstsvala,
  • Perlebrystsvale,
  • lastovička perleťová,
  • vlaštovka perlovoprsá,
  • Kapsvale,
  • helmipääsky,
  • Pêrelborsswael,
  • oreneta perlada,
  • jaskółka przylądkowa,
  • Жемчужногорлая (настоящая) ласточка,
  • オグロツバメ,
  • 珠胸燕,
  • 藍灰胸燕,

Voix chant et cris

Le chant est un "chip-cheree-chp-chip" bavard. On peut entendre un "kss kss" guttural pendant les parades et une succession de "twit" émis par les 2 partenaires en vol. Quand ils viennent apporter leur nourriture aux oisillons au nid, les parents se font reconnaître par un cri spécifique.

Habitat

L'habitat préféré de cette hirondelle est constitué par les broussailles semi-arides, les bordures des zones boisées de miombo et les lisières des terres cultivées. Dans les zones les plus sèches, cette espèce peut souvent être aperçue non loin des habitations. Dans la province du Cap, elle recherche fréquemment sa nourriture dans les haies nouvellement taillées de la zone d'épineux. Il n'est pas rare de pouvoir l'observer sur des sols marécageux et à proximité de mares.

Comportement traits de caractère

Les hirondelles à gorge perlée sont plutôt solitaires, on peut habituellement les apercevoir en couples ou en groupes familiaux, bien que des bandes d'une centaine d'individus soient parfois visibles. Elles se perchent souvent sur les petites branches mortes des arbres. Leur vol est rapide et ressemble à celui des hirondelles de cheminée.
On connaît peu de choses sur les parades nuptiales de ses oiseaux. On sait simplement que les mâles volettent parfois face à leurs partenaires qui sont perchées et qu'il délivrent des "kss kss" avant de tenter de s'accoupler. Les hirondelles à gorge perlée nichent habituellement en couples isolés, particulièrement dans le sud de leur aire. On possède toutefois des rapports signalant des petites colonies qui sont sans doute caractéristiques de la race marwitizi.

Alimentation mode et régime

Bien que les hirondelles à gorge perlée se nourrrissent principalement d'insectes volants, le détail de leur régime n'est pas bien connu. Elles se posent à terre ou sur des petites pierres, près des exploitations agricoles, et elles capturent les insectes qui sont attirés par le bétail. Elles profitent également de la panique que provoquent les animaux en déplacement pour attraper des proies faciles.

Reproduction nidification

Dans la province du Cap, la saison de reproduction se déroule d'août à décembre. dans la province est du Cap et au Zimbabwe, elle se prolonge respectivement jusqu'à mars et avril. Daprès Earle, près de 77% des couvées ont lieu de septembre à novembre en Afrique du Sud. En Zambie, les hirondelles à gorge perlée se reproduisent en août-septembre et en Afrique Centrale ils nichent d'août à février avec un pic en septembre pendant la saison humide. Il y a généralement 2 nichées par an.
Les nids sont situés dans des maisons, en particulier dans des huttes qui ont un toit de chaume, dans des vérandas, des cheminées, d'anciens poulaillers, des tuyaux, des puits, des galeries de mine, des trous dans des falaises et des terriers d'animaux. Ces hirondelles préfèrent toutefois les immeubles isolés et abandonnés. Ils occupent parfois les vieux nids d'hirondelles à tête rousse. Les sites de nidification peuvent être occupés pendant de longues années consécutives, on cite souvent l'exemple d'un lieu qui a été occupé pendant près de 30 ans dans une ferme.
Le nid est une demi-boule construite avec des pelotes de boue et renforcé avec des herbes sèches et du crin de cheval. Il est garni avec avec des fines racines et des herbes. Les plumes sont très rarement utilisées. Le nid est placé contre un mur près d'une saillie ou contre une poutre de grenier, il mesure 130 mm de diamètre et environ 45 mm de profondeur. Le mâle et la femelle unissent leurs efforts pour bâtir la structure, même si le premier semble déployer plus d'énergie. Ils travaillent surtout le matin et mettent entre 3 et 4 semaines pour l'achever.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs, de couleur blanc pur. Ceux-ci mesurent environ 17 millimètres sur 12 et demi. La période d'incubation dure 16 ou 17 jours, les oisillons sont nidicoles et restent au nid entre 20 et 23 jours. La femelle couve seule, mais les deux parents nourrissent ensemble les jeunes. Après l'envol, les oisillons retournent au nid pour se reposer. Ils continuent à être nourris par leurs 2 parents pendant 29 jours après l'éclosion. Ils restent à proximité de leur lieu de naissance jusqu'à ce que la deuxième couvée soit éclose.

Distribution

Les hirondelles à gorge perlée sont originaires de l'Afrique. Leur aire de distribution couvre la partie australe du continent à partir de l'Angola, du sud du Zaïre et de la Tanzanie. La race marwitzi vit en Angola, au Zaïre, en Zambie, au Zimbabwe dans le sud-ouest de la Tanzanie et au Malawi. La race nominale dimidiata niche au sud du territoire de la race marwitzi, au Damaraland, au Transvaal, dans l'état libre d'Orange, au Swaziland et dans la province du Cap. Elle est absente d'un certain nombre de régions de l'Afrique Australe, néanmoins on peut l'observer dans une grande majorité du Natal, au Lesotho, dans le nord du Botswana, au sud du Mozambique et à l'est de la Tanzanie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les hirondelles à gorge perlée sont des oiseaux qui ont une répartition clairsemée et qu'on a peu l'occasion de voir. Pourtant, elles ont une distribution irrégulière et elles sont assez communes dans certaines régions. Bien qu'elles nichent dans les sites artificiels, il semble qu'elles préfèrent les lieux retirés, où elles peuvent nicher en solitaire, que les villes et les villages. Du coup, elles n'ont pas profité de la prolifération des sites favorables créés par les humains. En dépit du fait que cette espèce montre des signes récents de déclin, elle est toujours classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/07/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net