Hirondelle des Bahamas

Tachycineta cyaneoviridis - Bahama Swallow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Tachycineta

  • Espèce
    :

    cyaneoviridis

Descripteur

Bryant, H, 1859

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 16.3 à 19.5 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les hirondelles des Bahamas sont des oiseaux de moyenne taille. Chez les adultes, le front, le capuchon, le cou, le manteau, le dos et les scapulaires forment un ensemble vert sombre avec des reflets métalliques. Les petites et moyennes couverture alaires, le croupion et les sus-caudales sont plus vert bleuâtre. Les grandes couvertures et les tertiaires sont bleu-vert terne avec des liserés plus clairs. Les lores sont sombres. Les couvertures auriculaires, les côtés de la tête, le cou en dessous de l'œil, les axillaires, les sous-alaires et les parties inférieures sont entièrement blanc pur. Les primaires, les secondaires et la queue fortement fourchue sont bleu-vert foncé avec de fines bordures pâles. Les rectrices extérieures ont parfois des bordures blanchâtres.
Le bec est noir Les yeux sont bruns, les pattes et les pieds brun foncé.
Les 2 sexes sont identiques, mais la femelle est un peu plus terne et son dessous est moins blanc, avec un peu de brun-ardoise sur le dessous de l'œil, les oreillons et la poitrine. La queue est moins fourchue. L'epèce est monotypique, il n'y a pas de variations géographiques.
Les juvéniles ont un dessus brun terne avec un lustre vert qui est plus prononcé sur le manteau et les couvertures alaires. La tête et les sus-caudales sont plus brun mat. Les côtés de la tête, les oreillons et le dessous sont blancs avec une tache brune sur le côté de la poitrine. La queue est moins fourchue que chez les adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bahama Swallow,
  • Golondrina de las Bahamas,
  • Andorinha-de-Bahama,
  • Bahamaschwalbe,
  • Bahamazwaluw,
  • Rondine delle Bahama,
  • Bahamasvala,
  • Bahamassvale,
  • lastovička bahamská,
  • vlaštovka bahamská,
  • Bahamasvale,
  • bahamanpääsky,
  • oreneta de les Bahames,
  • nadobniczka modroskrzydła,
  • Bahamu bezdelīga,
  • Багамская (американская) ласточка,
  • バハマツバメ,
  • 巴哈马树燕,
  • 巴哈馬麗樹燕,

Voix chant et cris

Les hirondelles des Bahamas sont assez discrètes ou alors, elles ont un répertoire assez restreint. Quoiqu'il en soit, on peut entendre uniquement 2 cris : un simple "chep" métallique ou une double note "chi-chep".

Habitat

Les hirondelles des Bahamas nichent typiquement dans les forêts de pins, mais on les trouve également localement dans les villes et aux abords d'autres habitations humaines. Elles recherchent leur nourriture dans des contrées ouvertes ou semi-ouvertes telles que les clairières boisées, les marécages, les champs pourvus de quelques arbres et les environs des falaises. On peut aussi les observer le long du littoral et des côtes.

Comportement traits de caractère

Les couples nichent en solitaire ou en petites colonies. En dehors de la saison de reproduction, les hirondelles des Bahamas forment des groupes un peu plus importants.
Les îles du nord qui constituent le lieu de nidification privilégié sont quelque peu délaissées entre les mois de novembre et mars. A New Providence, les oiseaux nidificateurs sont présents uniquement entre le mois d'avril et la fin de juillet. Passée cette date, ces hirondelles se dispersent dans tout l'archipel et à l'est de Cuba pour établir leurs quartiers d'hiver. Ils hivernent également dans les keys en Floride et dans le Parc National de Dry Tortugas. Certains oiseaux remontent aussi au nord que Tarpon springs au sud de la péninsule de la Floride.

Alimentation mode et régime

Les hirondelles des Bahamas recherchent généralement leur nourriture à une grande hauteur dans les airs où elles planent, mais elles ont également pu être observées à une faible distance au-dessus du sol, volant rapidement et se précipitant sur les insectes. D'après de nombreux observateurs, ces oiseaux sont actifs principalement en soirée ou quand le temps est nuageux. Ils se perchent et se reposent aux moments les plus chauds de la journée. Leur estomac contient surtout des mouches diptères de petite taille et quelques coléoptères.

Reproduction nidification

La saison de nidification semble se dérouler d'avril à juillet. Aucun observateur n'a trouvé d'oiseaux montrant des signes de fertilité avant la fin du mois d'avril. Chez l'hirondelle des Bahamas, les mœurs reproductives ne sont pas connues dans le détail. On sait simplement que les nids sont construits dans des trous d'arbres et que les anciens nids de pic s sont souvent ré-utilisés. D'autres endroits comme les monceaux ou les empilements de bois peuvent également servir. Des cavités dans les immeubles, des fissures sous les avant-toits ne sont pas négligées. Les cavités situées dans les pins sont souvent à 15 mètres ou plus au-dessus du sol.
La ponte comprend habituellement 3 œufs de couleur blanche. Les durées de l'incubation et du séjour des jeunes au nid ne sont pas connues.

Distribution

Comme leur nom l'indique bien, ces hirondelles sont endémiques des îles Bahamas. Cependant, elles ne nichent que dans les îles situées au nord de l'archipel, c'est à dire Grand Bahama, Great Abaco, Andros et New Providence. Pour la nidification, ells privilégient les îles ou les îlettes qui ont des peuplements de pins, se déplaçant ensuite vers d'autres îles après la reproduction.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Sur l'ensemble de leur aire de nidification aux Bahamas, cette espèce est rare. Aux environs de Nassau et de Maynard, les populations dépassent difficilement les 50 individus. A New Providence, les effectifs sont assez semblables. Les bandes ne renferment jamais plus de 20 oiseaux. Le statut de cet oiseau est donc incertain, mais d'après Angela Turner, il n'est pas suffisamment rare pour être classé comme menacé. D'après Birdlife, son aire de répartition mesure 8 100 Kilomètres carrés et la population globale est estimée entre 1 000 et 2 500 individus adultes. Son avis est différent de celui de Turner, il classe cet oiseau comme en danger.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Hirondelle des BahamasFiche créée le 15/01/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net