Hirondelle des torrents

Atticora melanoleuca - Black-collared Swallow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Atticora

  • Espèce
    :

    melanoleuca

Descripteur

zu Wied-Neuwied, 1820

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 10 à 12 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cette petite hirondelle, les parties supérieures, comprenant également les scapulaires, les côtés de la tête et le cou, sont bleu-noir avec des reflets métalliques. Les couvertures alaires sont plus ternes, le lustre étant concentré sur les petites et moyennes couvertures. Les lores donnent l'impression de velours noir. Les couvertures auriculaires sont bleu-noir.
Les parties inférieures sont majoritairement blanc pur, mais une étroite bande bleu-noir orne la poitrine. Les sous-caudales sont également bleu-noir. Quelques plumes bleu-noir se développent parfois à partir de la bande pectorale et se dirigent vers le bas de la poitrine. Les côtés de la poitrine sont noir grisâtre.
Les couvertures sous-alaires et les axillaires sont noir brunâtre avec un peu de blanc près du bord de l'aile. Les primaires, les secondaires et les rectrices sont noirâtres. La queue est longue et fourchue. Les iris, le bec, les pattes et les pieds sont tous noirs. Les sexes sont identiques et il n'y a pas de variations géographiques.
Les juvéniles sont plus ternes que les adultes. Leurs parties supérieures et leur bande pectorale sont brun-souris. Les parties inférieures sont blanc sale. La queue est moins fourchue que chez les parents.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-collared Swallow,
  • Golondrina Acollarada,
  • Andorinha-de-coleira,
  • Halsbandschwalbe,
  • Zwartkraagzwaluw,
  • Rondine collare nero,
  • Forssvala,
  • Fossesvale,
  • lastovička perejová,
  • vlaštovka límcová,
  • Halsbåndsvale,
  • mustavyöpääsky,
  • oreneta de collar negre,
  • jaskółeczka obrożna,
  • Черноошейниковая амазонская ласточка,
  • クロオビツバメ,
  • 黑领燕,
  • 黑領燕,

Voix chant et cris

Aucune information disponible. Aucun cri ni aucun chant n'ont été répertoriés. Dans son livre sur "les oiseaux du Venezuela" Steve Hilty signale tout de même un "jtt" bourdonnant.

Habitat

L'habitat préféré de cet oiseau est assez semblable à celui de l'Hirondelle à ceinture blanche (Atticora fasciata). Toutefois, l'hirondelle des torrents peut être observée à une plus grande proximité des larges rivières de plaine, surtout lorsque le cours de celles-ci traverse des escarpements rocheux ou est parsemé de chutes d'eau et de cascades. Elle marque une nette préférence pour les cours d'eau dont le lit est plus large et dont les rives sont plus dégagées. Elle apprécie plus les rochers saillants que sa congénère. L'hirondelle des torrents vit à des altitudes de 250 mètres en Colombie et de 300 mètres au Venezuela.

Comportement traits de caractère

Le peu de choses que l'on connaît sur les mœurs de cet oiseau confirme qu'il a une activité assez proche de celle de l'Hirondelle à ceinture blanche. Néanmoins, les hirondelles des torrents volent souvent plus haut, planant au-dessus des rivières et des forêts voisines, quelquefois en compagnie d'autres espèces d'hirondelles. Ils sont également capables de voler très bas, zigzagant à très faible hauteur au-dessus de l'eau quand ils chassent des insectes. Ils se perchent en petits groupes sur les rochers ou sur les berges sableuses. L'hirondelle des torrents niche en couple isolé ou en petite colonie éparse.

Alimentation mode et régime

Le menu est composé de coléoptères de la famille des ipidés et des staphylinidés. Les hyménoptères tels que les fourmis et les guêpes parasitoïdes de la famille des chalcidés sont également très appréciés. Les cicadelles de la familles des jassidés, les mouches du genre Brachycera ou Nematocera complètent la diète. La liste n'est pas exhaustive.

Reproduction nidification

Dans la région de l'Orénoque, la période de nidification se déroule de février à mars, ce qui correspond à la saison sèche. Des juvéniles à l'envol ont été signalés en août au Suriname. Les détails des mœurs reproductives de cet oiseau ne sont pas bien connus. L'hirondelle des torrents utilise des crevasses dans des rochers situés environ 2 mètres au-dessus de la surface de l'eau. Elle ne dédaigne pas les cavités creusées dans les berges sableuses des rivières.
Le nid est une simple coupe peu profonde construite avec des herbes sèches et garnie avec quelques plumes. La ponte comprend habituellement 3 œufs de couleur blanche. Ces derniers mesurent en moyenne 18 millimètres sur 13. Les durées d'incubation et de séjour des jeunes au nids sont inconnues pour l'instant.

Distribution

Comme l'Hirondelle à ceinture blanche, cette espèce est confinée au bassin amazonien. Son aire de répartition est cependant mal définie, surtout au Brésil. Elle couvre le sud-ouest de la Colombie, le sud du Venezuela, les Guyanes, le nord et l'est du Brésil. Dans ce dernier pays, la limite sud de l'aire, quoiqu'imprécise, se situe vraisemblablement au niveau du Rio Guapore, des sources du Rio Xingu, du Rio Tocantins et du Rio Belmonte (Bahia). On a trouvé quelques individus dans l'extrême nord de l'Argentine, près des chutes d'Iguazù. Malgré la grande superficie de son territoire, l'hirondelle des torrents est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces. Cet oiseau est sédentaire.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Il n'y a pas de mesures exactes concernant les effectifs de cette espèce, mais en Colombie et au Suriname ; elle est relativement commune, du moins localement le long des rivières rocheuses ou des cascades. D'après certains observateurs, elle est aussi courante au Brésil. Les hirondelles des torrents utilisent exclusivement le milieu naturel. Pour nicher, elles refusent généralement les structures artificielles bâties par les humains. D'après Birdlife, la superficie de leur aire est supérieure à 2 millions de kilomètres carrés. L'espèce est classée comme de préocupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Hirondelle des torrentsFiche créée le 29/01/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net