Hirondelle fanti

Psalidoprocne obscura - Fanti Saw-wing

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Psalidoprocne

  • Espèce
    :

    obscura

Descripteur

Hartlaub, 1855

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 8.8 à 10 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette petite hirondelle est entièrement vert foncé brillant, avec parfois une légère nuance bleuâtre sur les scapulaires, les moyennes, les petites couvertures et les tertiaires. Le croupion et les sus-caudales affichent de nets reflets bleu-vert foncé. Les lores sont noirs, les couvertures auriculaires vert sombre. Les grandes couvertures présentent une teinte brun-noir avec un léger lustre vert. Les primaires et les secondaires sont également brun noirâtre avec des reflets brillants sur les filets extérieurs. La queue est noire avec des reflets verts sur les bordures des rectrices externes et sur toute la surface des rectrices centrales. La queue est très longue et particulièrement fourchue chez les mâles reproducteurs.
Les axillaires et les couvertures sous-alaires sont brun foncé, ternes et sans aucun lustre. Les iris sont bruns. Les pattes, les pieds et le bec sont uniformément noirs. Le mâle et la femelle sont semblables mais cette dernière a une queue plus brève et ne possède pas la légère dentelure que son partenaire présente sur les primaires.
Les juvéniles sont bruns avec plus ou moins de reflets brillants sur les parties supérieures en fonction de l'âge. Les parties lustrées sont très irrégulières. Les rectrices externes sont bien plus courtes que chez les adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Fanti Saw-wing,
  • Golondrina Fanti,
  • Andorinha-riça,
  • Scherenschwanzschwalbe,
  • ollósfarkú fecske,
  • Fantee-kamzwaluw,
  • Rondine serrata di Fanti,
  • Fantikamvingesvala,
  • Vestsagsvale,
  • lastovička zelená,
  • vlaštovka temná,
  • Fantiskovsvale,
  • savanninokipääsky,
  • oreneta fanti,
  • żałobniczka widłosterna,
  • Ножницехвостая африканская ласточка,
  • ミドリクロツバメ,
  • 叉尾锯翅燕,
  • 叉尾凹翅燕,

Voix chant et cris

Le cri le plus courant est un couinement doux. Toutefois, ses vocalisations sont assez réduites et l'hirondelle fanti est le plupart du temps silencieuse.

Habitat

Cette hirondelle est souvent observée à proximité ou au-dessus des étendues d'eau dans des zones boisées ouvertes. On la trouve également à la lisière des forêts, dans les zones de buissons qui repoussent, dans les prairies, dans des zones herbeuses envahies par les crues des rivières et à l'intérieur des villages.

Comportement traits de caractère

Les hirondelles fantis peuvent être observées en solitaire ou en petites bandes. Lorsqu'elles recherchent leur nourriture, elles utilisent souvent un arbre comme base et comme point de départ pour leurs expéditions de chasse. Leur vol est régulier, sans à-coups et élégant. Ces oiseaux s'alimentent au-dessus des étendues d'eau, des prairies et aux alentours des arbres.
Les hirondelles fantis sont partiellement migratrices. Les populations du sud se déplacent vers le nord pendant la saison humide. Elles entreprennent également des mouvements locaux après la période de reproduction. Dans certaines régions, comme à Enugu dans le sud du Nigéria, elles sont sédentaires. En Sierra Leone, des déplacements de faible distance sont visibles, notament en direction de plus hautes altitudes en été. En Côte d'Ivoire, ces oiseaux sont présents surtout d'octobre à mai, mais pendant les pluies, ils envahissent la Guinée voisine. Au Ghana, c'est surtout un visiteur de la saison sèche.

Alimentation mode et régime

Les hirondelles fantis ont un régime presque exclusivement insectivore. Leur menu est composé principalement d'insectes volants , en particulier de petits coléoptères.

Reproduction nidification

Les hirondelles fantis nichent habituellement en petites colonies. Les limites de la saison de nidification ne sont pas bien définies. Cependant, la plupart des rapports la fixe généralement pendant la période des pluies, c'est à dire entre mai et août.
Ces oiseaux sont cavernicoles. Ils creusent des terriers ou des tunnels dans des berges verticales. Ils utilisent également des sites artificiels comme des talus ou des déblais de route ou même des galeries de mines. Le tunnel a un tracé horizontal, mesure environ 60 centimètres de long et se termine par une grande chambre de ponte dans laquelle le nid est installé. Le nid est construit avec des fibres végétales, des brindilles, des petites racines, des morceaux de mousse mais peu ou pas de plumes. La ponte comprend habituellement 2 œufs de couleur blanche dont les dimensions sont 19 millimètres sur 13. Leur poids est à peine supérieur à 1 gramme et demi. Les durées d'incubation et de séjour des jeunes au nid ne sont pas connues.

Distribution

Les hirondelles fantis son originaires de l'ouest de l'Afrique où leur territoire occupe une large bande en bordure de l'océan Atlantique. Leur aire de distribution part du Sénégal et de la Guinée Bissau et se poursuit en direction de l'est jusqu'à l'ouest du Cameroun. Elle passe en revue tous les pays de l'Afrique Occidentale comme la Guinée, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Benin, et le Nigéria. Vers le nord, elle remonte jusqu'à la limite du Sahel sans toutefois y pénétrer.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les hirondelles fantis sont des oiseaux localement communs. Elles sont relativement courantes dans les régions où les sites de nidification, y compris les sites artificiels, sont nombreux et disponibles. D'après Birdlife, leur territoire en Afrique Occidentale mesure 1 220 000 kilomètres carrés, ce qui est assez considérable. La population globale n'est pas quantifiée mais les effectifs semblent stables en l'absence de véritable grosse menace. L'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/04/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net