Hirondelle striolée

Cecropis striolata - Striated Swallow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Cecropis

  • Espèce
    :

    striolata

Descripteur

Schlegel, 1844

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 22 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les hirondelles striolées sont des oiseaux de grande taille. Les plumes des parties supérieures sont bleu métallique ou bleu-vert avec des bases grises. Ces bases ne sont pas visibles en plumage usé. Le croupion est châtain avec de fines stries noires. Les sus-caudales les plus courtes sont également châtain, alors que les plus longues affichent une couleur noire avec des reflets bleus. On peut parfois apercevoir un collier châtain se développant le long de la tête et au dessus de l'œil, mais celui-ci est souvent absent.
Les lores, les joues et les couvertures auriculaires présentent une couleur blanche avec des stries sépia. Les parties inférieures sont entièrement blanches avec de grossières et larges rayures brun noirâtre qui atteignent un belle densité sur le menton et sur la gorge. Certaines plumes des côtés de la poitrine ont des centres noirs, ce qui forme une tache sombre. Les sous-caudales sont brun noirâtre avec un léger lustre verdâtre. Les axillaires et les couvertures sous-alaires sont blanches avec un lavis chamois.
Les couvertures alaires et les ailes sont brun noirâtre avec des reflets bleus plus nets sur les petites couvertures. La queue, qui est très fortement fourchue, présente du brun-noir avec un lustre bleuâtre.
Les iris sont bruns, le bec brun noirâtre, les pattes et les pieds brun sombre. Les sexes sont rigoureusement identiques.
Les juvéniles sont plus bruns et plus ternes que leurs parents, ils ont un croupion, des côtés de la tête et un collier plus pâles. Les rectrices externes sont plus courtes et il y a des terminaisons chamoisées au bout des
couvertures et des tertiaires

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Cecropis striolata striolata (Taiwan and the Philippines to the Greater and Lesser Sundas)
  • Cecropis striolata mayri (ne Bangladesh, ne India, n Myanmar and s China)
  • Cecropis striolata stanfordi (e Myanmar, n Thailand and Indochina)
  • Cecropis striolata vernayi (s Myanmar and w Thailand)

Noms étrangers

  • Striated Swallow,
  • Golondrina Estriada,
  • Strichelschwalbe,
  • Soenda-zwaluw,
  • Rondine striolata,
  • Tempelsvala,
  • Tempelsvale,
  • lastovička čiarková,
  • vlaštovka proužkovaná,
  • Asiatisk Stribsvale,
  • idänruostepääsky,
  • oreneta estriada,
  • jaskółka modrogłowa,
  • Пёстрая (настоящая) ласточка,
  • Layang-layang loreng,
  • オオコシアカツバメ,
  • 斑腰燕,
  • นกนางแอ่นลาย,
  • 赤腰燕,

Voix chant et cris

Le cri de contact est un "pin" ou un "quitsch" qui s'étire en longueur. Le chant est une sorte de gazouillement doux alors que le cri d'alarme est un "chi-chi-chi" maintes fois répété.

Habitat

Les hirondelles striolées fréquentent les paysages ouverts. On les trouve souvent dans les zones de collines qui possèdent des rivières très encaissées et des escarpements rocheux. Toutefois, on peut aussi les observer dans les clairières de forêt, dans les broussailles, près des villages et dans les terres cultivées.
Les hirondelles striolées remplacent les hirondelles à croupion rouge (Hirundo daurica) dans le sud et le sud-est du continent asiatique. 5 sous-espèces sont officiellement reconnues : la race nominale striolata vit à Taïwan, aux Philippines, à Bornéo, Sumatra, Java et les petites îles de la Sonde (Lombok, Flores, Alor, Wetar, Sumba et Timor), la race mayri réside dans le nord-est de l'Inde, au sud du Brahmapoutre, dans les collines du Bangladesh et au nord-ouest de la Birmanie, la race standfordi niche dans le nord-est de la Birmanie, au nord de la Thaïlande, au sud du Yunnan et probablement au nord du Laos, la race vernayi est connue uniquement à la frontière du Tenasserim et dans l'ouest de la Thaïlande, la race badia est sédentaire dans la péninsule malaise, du sud de la Thaïlande jusqu'à l'état de Selangor.

Comportement traits de caractère

Le vol est lent et particulièrement soutenu par rapport à celui de l'hirondelle de cheminée. Ces oiseaux aiment la compagnie des autres espèces d'hirondelles mais ils ne fréquentent pas les dortoirs communs à l'intérieur des villes. Les hirondelles striolées recherchent leur nourriture à faible hauteur au-dessus du sol et elles chassent fréquemment à proximité des falaises où elles sont sûres de trouver des ressources suffisantes.
Ces oiseaux nichent généralement en couples séparés ou en toutes petites colonies, les nids étant habituellement disjoints les uns des autres.
Les hirondelles striolées sont sédentaires dans certaines régions et migratrices dans d'autres. Les populations continentales (Mayri, Sandfordi) sont partiellement migratrices mais n'effectuent pas de longs déplacements. Les formes insulaires (striolata) et la race Badia sont plutôt sédentaires, encore que la race nominale puisse hiverner en Nouvelle-Guinée.

Alimentation mode et régime

Leur régime est composé principalement d'insectes volants tels que les cigales, les moustiques et toutes sortes de mouches.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule principalement d'avril à juillet sur l'ensemble de l'aire de distribution. Les nids sont installés dans les maisons, sous le plafond, sous l'avant-toit d'une véranda ou d'une pagode, sur un pont, à l'intérieur d'un tunnel et même sur le toit d'une grotte calcaire. Ils ont la forme d'une cornue, ils sont fabriqués avec des pelotes de boue et garnis avec des herbes sèches, des fibres végétales et un peu de plumes. Le tunnel d'accès à la chambre de ponte est long, constituant plus d'un tiers de l'édifice. Les nids mettent plusieurs semaines pour être construits, ils sont habituellement accrochés à une paroi horizontale, arrimés à une aspérité ou blottis dans une crevasse ou une fissure.
La ponte comprend généralement 4 œufs de couleur blanche, rarement avec de petites mouchetures brunes sur la partie la plus large de la coquille. La race badia de Malaisie ne pond pas plus de 2 œufs. Ces derniers mesurent environ 20 millimètres sur 15 et pèsent à peine plus de 2 grammes, bien que du point de vue dimension, on assiste à quelques disparités régionales.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'hirondelle striolée est un nicheur commun sur l'ensemble de son aire de distribution. Elle n'est pas dérangée par le développement urbain car elle privilégie les structures artificielles (bâtiments, maisons, vérandas) pour se reproduire.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/07/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net