Ibis rouge

Eudocimus ruber - Scarlet Ibis

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Threskiornithidés

  • Genre
    :

    Eudocimus

  • Espèce
    :

    ruber

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 61 cm
  • Envergure
    : 101 cm.
  • Poids
    : 772 à 935 g
Longévité

16 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Les ibis rouges ont des pieds légèrement palmés et un fin bec incurvé vers le bas. Son caractère le plus remarquable demeure cependant son magnifique plumage presque entièrement rouge, hormis l'extrémité bleu-noir lustré des ailes. La couleur varie du rouge écarlate au rose orangé selon la population, la saison et la nourriture. La coloration spectaculaire de l'ibis rouge est due à la présence de caroténoïdes, pigments contenus dans son alimentation et notamment les crevettes. Certains oiseaux captifs dans les zoos affichent des couleurs fanées en raison d'une alimentation déficitaire en protéines. Si les deux sexes présentent un plumage identique, le mâle est toutefois légèrement plus grand que la femelle. Alors que les adultes présentent des couleurs resplendissantes, les immatures s'en distinguent nettement par leurs couleurs ternes : ils ont une tête et un dos brun, un ventre blanc. Des taches rouges apparaissent au fur et à mesure de la croissance mais ce n'est qu'au bout de 2 ans que le jeune acquiert totalement le plumage adulte.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Scarlet Ibis,
  • Corocoro Rojo,
  • Guará,
  • Scharlachsichler,
  • Skarlátbatla,
  • Rode Ibis,
  • Ibis scarlatto,
  • Röd ibis,
  • Rødibis,
  • kvara červená,
  • ibis rudý,
  • Rød Ibis,
  • rubiini-iibis,
  • ibis escarlata,
  • ibis szkarłatny,
  • sarkanais ibiss,
  • Красный ибис,
  • ショウジョウトキ,
  • 美洲红鹮,
  • 紅鹮,

Habitat

Compte tenu de la grande superficie de son aire de répartition, cet oiseau fréquente une grande variété d'habitats, toujours très fortement liés aux milieux aquatiques. Dans certaines régions, l'ibis rouge se rencontre presque exclusivement sur les vasières, les lagunes littorales et les mangroves de front de mer. Il est présent pratiquement dans tous les estuaires et à proximité de l'embouchure de tous les grands cours d'eau. Dans d'autres endroits de son aire de distribution, il affectionne plus particulièrement les zones marécageuses à l'intérieur des terres . Il a tendance à nicher dans les îles pourvues d'une couverture dense de broussailles. L'espèce est nomadique et entreprend des courtes migrations entre ses emplacement du littoral et les zones humides de l'intérieur.
L'ibis rouge est présent du sud-est des Etats-Unis au sud-est du Brésil, en passant par le littoral Pacifique de l'Amérique Centrale et les Grandes Antilles. Il existe en fait deux sous-espèces : l'espèce nominale type (Eudocimus ruber ruber ) n'est présente que dans la partie méridionale de son aire : le nord de l'Amérique du Sud, du Vénézuéla au sud-est du Brésil. L'autre sous-espèce, Eudocimus ruber albus, reconnaissable à sa livrée blanche immaculée, n'est présente que dans la partie nordique de son aire : sud des Etats-Unis (notamment Floride et Louisiane), Amérique Centrale et Cuba.

Comportement traits de caractère

Les ibis rouges sont très grégaires. Ce comportement hautement social s'exprime surtout pendant la période de nidification et les moments où ils recherchent leur nourriture. Ils volent en grands groupes entre les dortoirs et les zones de nourrissage. En vol, ces oiseaux volent à haute altitude et peuvent atteindre de grandes vitesses. Lorsqu'ils sont dérangés, tous les oiseaux d'un même site de nidification s'envolent en même temps. Les querelles territoriales entre mâles sont assez nombreuses.

Alimentation mode et régime

Les zones de nourrissage se situent principalement dans les immenses bancs de vase du littoral baignés par les marées ou les eaux de fleuves, ainsi que dans les marais. Les ibis rouges y recherchent leur nourriture en fouillant la vase ou les mares peu profondes avec leur long bec recourbé. Leur régime est constitué principalement de crustacés et d'invertébrés aquatiques : crevettes, petits crabes, insectes aquatiques et leurs larves. Grenouilles, divers mollusques, petits serpents et petits poissons complètent avantageusement son menu.

Reproduction nidification

Les ibis rouges nichent en colonies. Ces oiseaux construisent leurs nids à proximité les uns des autres (plusieurs nids par arbres) dans le but évident de réduire la prédation. La parade des mâles est constituée d'envols, de lissages de plumes, de frottements de têtes et de mouvements de balancement pour attirer les femelles. Pendant cette période, une femelle doit rester très circonspecte quand elle s'approche d'un mâle, car elle peut réellement subir une de ses attaques si elle s'avise de quitter l'intérieur de son aire de parade. Les ibis rouges sont polygames et les mâles déploient tous leurs artifices pour essayer de conquérir plusieurs partenaires.
Les ibis rouges commencent à s'installer sur les sites de nidification à la mi-septembre mais la ponte n'intervient qu'à partir du début novembre et jusqu'à la fin décembre. Le premier oeuf est déposé 5 à 6 jours après la copulation et chaque nid contient généralement 3 à 5 oeufs non lustrés mais lisses. L'incubation dure 19 à 23 jours et les jeunes prennent leur envol au bout de 35 jours après l'éclosion. Ils sont complètement indépendants à l'âge de 75 jours.
Les deux adultes partagent la responsabilité des soins et de l'éducation des jeunes. Tous deux couvent à tour de rôle, se chargent du nourrissage et montent une garde vigilante contre les prédateurs. Quand ils naissent, les poussins sont totalement impuissants et incapables de soutenir leur tête. Pour nourrir leurs rejetons, les adultes se saisissent du bec du jeune, ce qui l'oblige à relever la tête si bien que le nourrisseur n'a plus qu'à régurgiter les aliments à l'intérieur de sa bouche. Les jeunes grandissent vite, ce qui les autorise à effectuer les premières sorties au bout de 15 jours. Cependant, ils n'acquièrent totalement les mécanismes du vol que plus tard (35 jours).

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net