Irène vierge

Irena puella - Asian Fairy-bluebird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Irénidés

  • Genre
    :

    Irena

  • Espèce
    :

    puella

Descripteur

Latham, 1790

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 52 à 76 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle présente des parties supérieures bleu-outremer avec des reflets lilas du capuchon jusqu'au sus-caudales. Les petites couvertures sont également bleues mais la grande majorité des ailes et la queue sont noir de jais. Les côtés de la face et le dessous affichent un magnifique velours noir, cependant les sous-caudales sont bleues avec des reflets irisés. La femelle est entièrement bleu-vert terne hormis les lores qui sont noirs. Chez les adultes, les iris sont rouge cramoisi, les sourcils sont rosâtres. Le bec, les pattes et les griffes sont noires. Le pourtour de la bouche est rose grisâtre ou couleur chair.
Les juvéniles sont de ternes répliques des femelles. Les jeunes mâles acquièrent leur plumage définitif au mois de mars. Cette transformation s'effectue par étapes successives et sans qu'il n'y ait de mue. Les plumes des parties supérieures sont d'abord bordées de bleu brillant, puis les rectrices changent. Les changements sur les parties inférieures constituent l'étape terminale. De ce fait, les jeunes oiseaux avec un dessous qui affiche un mélange de bleu et de noir sont souvent visibles.
Il existe des variations géographiques. Les différentes races se distinguent surtout par leur taille et non par leur plumage qui est sensiblement équivalent. Les populations tropicales de la race nominale sont souvent plus grandes alors que les sous-espèces équatoriales (crinigera) tendent à avoir un corps légèrement plus réduit. Les oiseaux des îles Andamans ont une queue plus longue et un bec plus trapu.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Irena puella puella (India and e Nepal to Indochina)
  • Irena puella andamanica (Andaman and Nicobar Is.)
  • Irena puella malayensis (Malay Pen.)
  • Irena puella crinigera (Sumatra, Borneo and nearby islands)
  • Irena puella turcosa (Java)
  • Irena puella tweeddalii (w Philippines)

Noms étrangers

  • Asian Fairy-bluebird,
  • Irena Dorsiazul,
  • Irena-de-dorso-azul,
  • Türkisfeenvogel,
  • tündérkék madár,
  • Indische Blauwrug,
  • Irena asiatica,
  • Indisk Blåfågel,
  • Blåalvefugl,
  • irena fialová,
  • irena tyrkysová,
  • Indisk Blåfugl,
  • sini-irena,
  • irena asiàtica,
  • turkuśnik indyjski,
  • Голубая ирена,
  • Kecembang gadung,
  • ルリコノハドリ,
  • 和平鸟,
  • นกเขียวคราม,
  • 和平鳥,

Voix chant et cris

Irène vierge
adulte

Lorsqu'ils se glissent entre les arbres, les irènes émettent des notes caractéristiques, liquides et percutantes qui peuvent être retranscrites de la façon suivante "weet weet, be-quick, peepit, what's it". Elles sont répétées après une brève pause. Le mâle délivre un sifflement explosif, liquide et bouillonnant de 2 notes "whit-tu, whit-tu, whit-tu" et quand il chante, sa queue remonte brusquement vers le haut. En vol, les irènes lancent des "chichichichick" à intervalles réguliers.

Habitat

Les irènes vierges fréquentent principalement les forêts humides d'arbres à feuilles caduques ou à feuilles permanentes. On peut les observer également dans les sholas qui sont des parcelles de forêts que l'on trouve dans les vallées et qui sont séparées entre elles par des prairies de montagne fortement accidentées. Elles occupent aussi les plantations de café et les zones de jungle épaisse. Sur le sous-continent indien, les irènes vierges sont confinés aux forêts de collines et de plaines pourvues d'arbres à feuilles permanentes, alors qu'ailleurs en Asie, ils s'installent dans des habitats plus variés constitués d'arbres à feuilles caduques, à des altitudes qui peuvent atteindre parfois jusqu'à 1600 mètres.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de nidification, les irènes vierges se rassemblent en petites bandes de 6 à 8 individus, rarement plus. Ils se tiennent habituellement au sommet des arbres mais ils n'hésitent pas à descendre dans les buissons quands ils sont attirés par de la nourriture. Ces oiseaux sont toujours en activité et en mouvement, sautillant de branches en branches ou se déplaçant d'arbres en arbres. Lorsqu'ils se déplacent, ils lancent leur traditionnel cri distinctif. Dans la journée, quand la chaleur est au plus fort, les irènes vierges descendent souvent en bandes pour se baigner dans les courants.

Les irènes vierges sont sédentaires mais ils sont parfois sujets à des mouvements erratiques en dehors de la saison de nidification car leur régime quasiment exclusif les rend dépendants du mûrissement des fruits.

Alimentation mode et régime

Les irènes vierges ont un menu végétarien, ils consomment des fruits, des baies et du nectar. Ils sont particulièrement friants des différentes variétés de figues sauvages. Ils prospectent dans les fleurs des Erythrina et des Grevillea pour y prélever du nectar. Quelques insectes sont également ingurgités.

Reproduction nidification

La saison de nidifiation s'étale du mois de janvier au mois de juin, mais la période des nids bat son plein surtout entre février et avril. Contrairement à la plupart des oiseaux forestiers qui installent leurs sites dans des clairières ouvertes ou au bord des cours d'eau, les irènes vierges préfèrent nicher au coeur des forêts les plus épaisses et dans les lieux qui emmagasinent le plus d'humidité. Les nids sont très caractéristiques et ne ressemblent à ceux d'aucune autre espèce. Il s'agit d'une plate-forme assez sommaire construite avec des morceaux de bois mort relativement épais et mesurant entre 16 et 19 centimètres de longueur. Ces longs bâtonnets qui servent à la structure ont souvent un diamètre supérieur à 5 millimètres. Ils sont recouverts par une couche de mousses vertes et reliés entre eux par quelques radicelles et des squelettes de feuilles. Le nid est placé sur la fourche d'une branche, bien à l'intérieur d'un feuillage épais et ombragé, à 5 mètres au-dessus du sol. Exceptionnellement on peut le trouver à la base d'un buisson, aussi bas que 1 mètre. La femelle se charge entièrement de la construction. Le mâle monte la surveillance, marquant sa présence par des cris puissants.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs de couleur gris-olive ou blanc verdâtre avec d'irrégulières taches brunes en forme de stries réparties de façon clairsemée sur l'ensemble de la coquille mais concentrées sur la partie la plus large où elles constituent une sorte d'anneau. Ces œufs mesurent en moyenne 28 millimètres sur 20. La femelle couve seule et ne reçoit aucune assistance de son partenaire pour réchauffer les oisillons. Par contre, les 2 parents unissent leurs efforts pour nourrir la nichée. Les petits sont recouverts d'un épais duvet brun et ébouriffé.

Distribution

Les irènes vierges sont originaires du continent asiatique, du sud-ouest de l'Inde jusqu'au grandes îles de la Sonde. Leur aire de distribution est clairement scindée en deux parties bien distinctes : une première, au sud-ouest de l'Inde (région des Ghâts Occidentaux) à laquelle on peut relier les petites populations du Dekkan ; une seconde, beaucoup plus étendue, couvrant l'Asie du Sud-Est, du nord-est de l'Inde (contreforts de l' Himalaya) au sud de la Chine, à l'Indochine et à la péninsule malaise ainsi qu' aux grandes îles de la Sonde (Sumatra, Java, Bornéo) et à l'extrême ouest des Philippines (Palawan). Sur ce territoire assez vaste et morcelé, on reconnaît officiellement 6 sous-espèces : Irena puella puella (sud-ouest et sud de l'Inde, nord-est du sous-continent indien, Myanmar, sud de la Chine (Yunnan), Indochine, Thaïlande excepté la region de Bangkok, nord de la péninsule malaise) - Irena puella andamanica (îles Andaman et Nicobar) - Irena puella malayensis (sud de la péninsule malaise) - Irena puella crinigera (Sumatra, Bangka, Belintung et Bornéo) - Irena puella turcosa (Java) - Irena puella tweeddalei (ouest des Philippines (Calamians, Palawan, Balabac)) . Les irènes vierges ont disparu du Sri Lanka et d'une grande partie du plateau central de l'Inde depuis la fin du XIXème siècle.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce a une très vaste aire de distribution proche des 4 millions de kilomètres carrés. La population globale n'a jamais été quantifiée mais on estime généralement que cette espèce est assez commune sur l'ensemble de son territoire. Elle est sans doute en déclin pour 2 raisons principales : la dégradation continuelle de son habitat et sa fragmentation, la persécution par les humains et la pression exercée par la chasse. En dépit de ces menaces, les irènes vierges sont classés comme ne posant pas de problème majeur.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/05/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net