Jardinier à huppe orange

Amblyornis subalaris - Streaked Bowerbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Ptilonorhynchidés

  • Genre
    :

    Amblyornis

  • Espèce
    :

    subalaris

Descripteur

Sharpe, 1884

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 95 à 122 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle adulte possède une tête et un dessus entièrement brun-olive foncé, plus sombre sur le front. La large crête érectile est variable en taille et en couleur mais elle est généralement orange doré brillant avec une extrémité et une bordure brun foncé. Le dessous est brun-olive avec des rayures jaune pâle situées principalement sur la poitrine et sur l'abdomen. Les femelles ressembllent assez étroitement à leur partenaires. Cependant, chez elles, la huppe orange est absente et le plumage est légèrement plus pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Streaked Bowerbird,
  • Pergolero estriado,
  • Rothaubengärtner,
  • narancsbóbitás kertészmadár,
  • Oranjekuiftuiniervogel,
  • Uccello giardiniere striato,
  • Orangetofsad lövsalsfågel,
  • Stripegartner,
  • záhradkár ohnivochochlatý,
  • lemčík pruhoprsý,
  • Stribet Løvhyttefugl,
  • pikkulavastaja,
  • arquer de crinera carbassa,
  • ogrodnik krótkoczuby,
  • Оранжевохохлый садовник,
  • アカエボシニワシドリ,
  • 纹园丁鸟,
  • 橙冠園丁鳥,

Habitat

Cette espèce est endémique de la Nouvelle-Guinée, où elle occupe une aire de distribution très restreinte à la pointe sud-est de l'île. Son habitat se situe sur le versant méridional de la chaîne centrale montagneuse, à des altitudes qui varient entre 700 et 1100 mètres. Il est souvent très proche du littoral.

Comportement traits de caractère

Les jardiniers n'atteignent pas la maturité sexuelle avant l'âge de six ans. Pendant leur longue adolescence, ils passent une grande partie de leur temps à observer les adultes construire des berceaux. Leurs premières réalisations sont très rudimentaires et ce n'est qu'après une longue pratique qu'ils deviennent experts dans l'art de bâtir et de décorer leurs constructions. Les oiseaux qui construisent des berceaux s'espionnent régulièrement mais ils ne sont pas agressifs les uns vis-à-vis des autres. Ils peuvent cependant voler les objets qui appartiennent aux collections de leurs rivaux ou se livrer à un pillage en règle de leurs objets les plus précieux en profitant de leur absence. Les femelles qui visitent les berceaux situés sur leur territoire choisissent le berceau qui leur paraît le mieux construit et le mieux décoré. Elles sont particulièrement sensibles aux nouveautés et aux objets originaux qui décorent le berceau, mais elles accordent également une forte prédilection aux mâles qui introduisent des imitations créatives dans leurs chants.
Bien qu'elle ne soit pas une espèce rare, elle demeure une des espèces d'oiseaux à berceau les moins connues et les moins observables dans la nature. Elle remplace le jardinier de McGregor aux basses altitudes. Sa splendide crête de plumes orange est l'objet de nombreuses convoitises de la part des populations indigènes.

Reproduction nidification

C'est une espèce polygame. On ne connaît pas grand choses sur les éléments qui composent le rituel de la parade du mâle. Le berceau est une structure désordonnée en forme de hutte d'environ 60 cm de hauteur, constituée de brindilles prenant appui sur un jeune arbre. La large porte qui s'ouvre en façade débouche sur une piste de danse dont le sol est tapissé de fibres noires provenant de fougères arboricoles sur lesquelles on a répandu en désordre des fleurs, des baies, des feuilles vivement colorées et des enveloppes d'ailes de coléoptères. Après avoir choisi son partenaire et s'être accouplé avec lui, la femelle quitte le berceau et construit à grande hauteur dans les arbres un nid en forme de coupe dans lequel elle dépose un ou deux oeufs, de couleur blanc jaunâtre. Elle couve seule et ne reçoit aucune aide du mâle en ce qui concerne le nourrissage et l'éducation des jeunes. Ce dernier continue à s'occuper d'embellir son berceau, à danser et à émettre des vocalises pour conquérir de nouvelles compagnes.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Jardinier à huppe orangeFiche créée le 06/02/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net