Kétoupa malais

Ketupa ketupu - Buffy Fish Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Ketupa

  • Espèce
    :

    ketupu

Descripteur

Horsfield, 1821

Biométrie
  • Taille
    : 44 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez ce hibou d'assez grande taille, l'ensemble des plumes qui compose la livrée présente une couleur brun jaunâtre fortement panachée de chamois clair et avec une pointe du fauve sur les extrémités. Les aigrettes qui ornent le sommet du crâne sont très nettement orientées sur les côtés. Une tache blanche éclaire la partie supérieure du visage, le disque facial est très discret, à peine visible. La queue et les ailes sont nettement barrées de jaunâtre et de brun foncé. En vol, les ailes apparaissent très arrondies.
Il y a 3 formes différentes, si bien que les parties inférieures sont brun jaunâtre, chamois éclatant ou fauve selon la catégorie auquel l'oiseau appartient. La poitrine et l'abdomen sont décorées par tout un système complexe de larges motifs sombres et différents : stries longitudinales, barres en croix et vermiculures. Les tarses sont relativement longs et dépourvus de plumes. Les iris sont jaunes.
Le kétoupa malais peut être confondu avec le Kétoupa brun (K. zeylonis) et avec le kétoupa roux (K. flavipes) encore que ce dernier soit d'un roux plus prononcé tirant presque sur l'orangé et qu'il ait une queue plus étroitement barrée. Les kétoupas se distinguent généralement des grands-ducs par leurs tarses non emplumés et des chouettes du genre Strix par leur tête arrondie dépourvue d'aigrettes.
Les poussins des kétoupas malais ont un duvet blanchâtre. Les juvéniles possèdant le mésoptile ont un dessous fauve plus pâle avec des barres plus resserrées et moins de tachetures blanches. La queue possède 5 ou 6 barres fines et irrégulières.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Ketupa ketupu ketupu (ne India through Myanmar to Vietnam and the Malay Pen., Sumatra, Java, Borneo, Bangka and Belitung)
  • Ketupa ketupu minor (Nias I.. w of Sumatra.)

Noms étrangers

  • Buffy Fish Owl,
  • Búho Pescador Malayo,
  • Sundafischuhu,
  • szundai halászbagoly,
  • Maleise Visuil,
  • Gufo pescatore camoscio,
  • Blek fiskuv,
  • Malayfiskeugle,
  • ketupa riečna,
  • ketupa malajská,
  • Malajfiskeugle,
  • sundankalahuuhkaja,
  • duc pescador de Malàisia,
  • ketupa płowa,
  • Малайский рыбный филин,
  • Beluk ketupa,
  • マレーウオミミズク,
  • 马来渔鸮,
  • นกทึดทือพันธุ์มลายู,
  • 馬來漁鴞,

Voix chant et cris

Un "kutook kutook kutook kutook" puissant et grinçant semble être le cri du mâle. Le kétoupa est particulièrement bruyant dans la période qui précède la nidification, les couples donnant libre cours à des duos qui durent plusieurs minutes. Des "pof-pof-pof" sifflants et sonnants ainsi que des "hie-ee-ee-eek-eek" aigus viennent compléter le répertoire.

Habitat

Les kétoupas malais sont relativement courants dans les zones forestières situées à proximité des cours d'eau. On peut ainsi les apercevoir sur les berges des rivières recouvertes de végétation, au bords des lacs et des étangs bien fournis en poissons, le long des rizières. Les kétoupas malais fréquentent souvent les abords des villages et des habitations humaines.
Ces oiseaux vivent aussi dans les forêts de mangroves ainsi que dans les zones du littoral pourvues de bois et de buissons. Ces dernières sont généralement assez délaissées par les humains.
L'habitat de ce kétoupa est réparti du niveau de la mer jusqu'à 1 600 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Pendant la partie diurne de la journée, ce hibou trouve refuge, souvent en solitaire, dans les endroits ombragés tels que les arbres qui ont un feuillage bien dense. Ce lieu de repos est situé généralement à faible distance du site de nidification.
C'est un oiseau extrêmement timide, prêt à jaillir de sa cachette au moindre signe de trouble. En dépit de ces sorties intempestives, il est difficile à apercevoir car, le temps que l'on essaie de le repérer, il est souvent déjà loin.

Alimentation mode et régime

La plus grande partie de son régime alimentaire est composé de poissons. Il est complété avec des crustacés, des reptiles, des grenouilles, des crapauds et des insectes. Les rats, les souris et les gros insectes tels que les coléoptères sont également consommés. Parfois, il capture des chauves-souris et il prélève aussi des carcasses et des charognes. Lorsqu'il digère, le kétoupa ne produit pas de pelotes de réjection, les os des insectes et des grenouilles sont éjectés en morceaux et tombent généralement au pied du lieu de repos. Les reste de nourriture ne se trouvent jamais en-dessous du nid.
Le kétoupa pêche à partir d'un perchoir situé au bord de l'eau ou à partir d'un arbre situé sur une berge. Il plonge et il arrache sa proie de la surface de l'eau grâce à ses griffes, un peu à la manière des pygargues. Autre tactique, il lui arrive de marcher ou de piétiner dans le lit presque asséché des rivières ou des ruisseaux afin d'attraper des crabes, des petits poissons ou des insectes aquatiques.

Reproduction nidification

Les pontes ont lieu généralement de février à avril. Cependant, dans l'ouest de Java, ces oiseaux se reproduisent plus souvent de mars à juillet. Dans la péninsule malaise, il y a deux périodes : avril et septembre-janvier.
Les kétoupas nichent de préférence au sommet des fougères nid-d'oiseau (Asplenium nitidus) mais également à la fourche d'une épaisse branche tapissée de fougères, de mousses ou d'orchidées. Il leur arrive aussi de nicher dans des cavités ou plus rarement dans des grottes ou dans des sites rocheux tels que des chutes d'eau.
Le nid est une simple dépression creusée au centre de la fougère ou dans l'humus formé par les feuilles en décomposition. Il n'a pas de structure particulière et il n'est pas garni. Parfois, le kétoupa malais utilise des anciens nids de rapaces tels que les milans sacrés (Haliaster indiocus).
La ponte ne contient qu'un seul œuf, très rarement 2. Il est de couleur blanche avec un léger lustre et une forme très ovale. Dans le cas où la couvée contient plusieurs œufs, un seul oisillon survit. L'incubation dure 28 ou 29 jours. Les juvéniles quittent leur lieu de naissance au bout de 6 semaines.

Distribution

Comme leur nom l'indique partiellement, les kétoupas malais sont originaires de l'Asie du Sud-Est, du Bangladesh jusqu'à Bornéo en passant par la Thaïlande, l'Indochine et la péninsule malaise : on reconnaît officiellement 4 sous -espèces réparties d'ouest en est de la façon suivante :

K. k. aagaardi - Sud-Assam jusqu'au sud de la Thaïlande et le Vietnam.
K. k. ketupu - péninsule malaise , archipel Riau, Sumatra, Bangka, Belitung, Java, Bali, et Bornéo (excepté le nord-ouest).
K. k. minor - Nias Island, au large de Sumatra.
K. k. pageli - nord-ouest de Bornéo.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cet oiseau de proie est localement commun. Dans les régions où il y a des piscicultures, ces oiseaux sont souvent persécutés car ils représentent un véritable fléau pour les producteurs.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/01/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net