Lerva des neiges

Lerwa lerwa - Snow Partridge

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Lerwa

  • Espèce
    :

    lerwa

Descripteur

Hodgson, 1833

Biométrie
  • Taille
    : 40 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 454 à 709 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec est rouge-corail chez le mâle, rosâtre ou gris rosé chez la femelle. L'iris est rouge ou brun rougeâtre. Les pattes rouges ou orange-rouge sont relativement courtes et emplumées jusqu'à mi-tarse. Les ailes sont très larges, avec des extrémités très pointues. L'arrière du corps et la queue sont assez longs. Les deux partenaires semblent identiques, cependant la femelle est légèrement plus petite. Le mâle possède un puissant éperon émoussé et parfois un second plus petit. La femelle n'en possède pas.
La face et la gorge sont presque entièrement noirâtres. La tête et l'ensemble des parties inférieures sont étroitement barrés de noir et de blanc, plus finement sur la tête et sur le cou. La queue est barrée. Les couvertures alaires et les secondaires présentent les mêmes dispositions, ces dernières largement bordées de blanc. Les primaires absentes de marquage ont également des extrémités blanches. Quelques-unes des scapulaires sont largement blanches à l'extérieur. Le manteau et les scapulaires supérieures sont lavés de brun grisâtre, devenant roussâtre dans la zone des tertiaires, mais cela est moins évident lorsque le plumage est usé. Des barres blanches marquent l'extérieur de chaque plume, ce qui a pour effet de donner à l'ensemble une apparence plus foncée. La poitrine et le dessous affiche une riche coloration châtain, devenant blanchâtre sur la zone pectorale supérieure et sur la zone anale. Les flancs sont vigoureusement striés de blanc. Les juvéniles sont plus ternes, chamois-brun pâle dessous et paraissant moins rayé dessus.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Snow Partridge,
  • Perdiz Lerwa,
  • Perdiz-das-neves,
  • Haldenhuhn,
  • hófogoly,
  • Sneeuwpatrijs,
  • Pernice delle nevi,
  • Sherpahöna,
  • Sherpahøne,
  • lerva snežná,
  • koroptev sněžní,
  • Snehøne,
  • himalajanpyy,
  • gall nival bec-roig,
  • śnieżnik,
  • Butānas sniegirbe,
  • Снежная куропатка,
  • ユキシャコ,
  • 雪鹑,
  • 雪鶉,

Voix chant et cris

Habitat

Il fréquente les pentes montagneuses au-dessus de la limite des arbres, accordant sa préférence aux versants abrupts pourvus en brousailles éparses et en fougères, parsemés d'éboulis et de plaques neigeuses. Son habitat se situe généralement juste au-dessous de la limite des neiges, à la limite des glaciers, à une altitude qui varie entre 3 000 et 5 500 mètres d'altitude. Il descend rarement au-dessous de 2400 mèttres pendant les périodes de climat rigoureux. Exceptionnellement, en Chine, il ne descend jamais au-dessous de 3800 mètres en hiver.
On peut l'observer dans presque toute la partie la plus élevée de l'Himalaya, de l'extrême nord du Pakistan jusqu'à l'Arunchal Paradesh, dans le nord de l'inde, en passant par le Cachemire, le sud du Tibet , le Népal et le Bhoutan. A l'Est, son aire de distribution s'étend au centre-sud de la Chine, dans l'est du Xizang, à l'ouest et au nord du Sichuan, du nord à l'extrême sud du Gansu, et dans les régions montagneuses de l'extrême nord du Yunnan. Certains scientifiques fixent sa limite occidentale à l'Afghanistan, cependant cette information manque de fondement et semble avoir été retransmise par erreur.

Comportement traits de caractère

Le lerva des neiges déploie son activité principale le matin et en fin d'après-midi. On le rencontre généralement en couples ou en bandes limitées qui vivent sur les pentes escarpées. Cependant, en dehors de la période de reproduction, les groupes s'étoffent et peuvent atteindre entre 20 et 30 individus, surtout dans les endroits privilégiés, et notammant dans les perchoirs communs. En Chine, les territoires de nidification occupent une superficie de 5 hectares. Le lerwa est relativement peu craintif et fait preuve d'une confiance assez importante vis-à-vis des petits groupes d'humains qui fréquentent son aire. Dans la plupart des cas, il adopte même un comportement plein de curiosité, s'exhibant à la vue de tous, sur les affleurements rocheux ou au sommet des crêtes. En cas de danger, il prend un envol bruyant, décollant du sol avec des battements d'ailes vrombissants et volant rapidement en direction de la vallée. Les membres du groupe se dispersent alors dans toutes les directions.

Alimentation mode et régime

Les lervas des neiges se nourrissent de diverses graines, de mousses, de lichens qu'ils prélèvent sur les étendues herbeuses et dans les arbustes. Ils consomment également quelques invertébrés.

Reproduction nidification

Les lervas sont apparemment monogames, le mâle assistant sa partenaire dans l'éducation des jeunes. Le nid est situé sur un versant rocheux abrupt ou à proximité du sommet de la crête. Il s'agit d'une cavité grattée au sol, plus ou moins garnie de mousses et de feuilles et dissimulée sous un rocher, une touffe d'herbe ou un arbuste de petite taille. La taille de la ponte varie de 2 à 5 oeufs, cependant la dimension des groupes familiaux suggère qu'elle peut en atteindre 7. Les oeufs ressemblent à ceux des tétraogalles, mais en plus petit. Ils sont chamois pâle finement tachetés de rougeâtre. La saison de nidification intervient au mois de mai et juin, mais peut se prolonger en cas de conditions atmosphériques favorables. L'incubation est assurée par la femelle seule.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net