Lophophore de Sclater

Lophophorus sclateri - Sclater's Monal

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Lophophorus

  • Espèce
    :

    sclateri

Descripteur

Jerdon, 1870

Biométrie
  • Taille
    : 68 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 2126 g
Distribution

Distribution

Description identification

Il est légèrement plus petit que l'impeyanus. A la différence des deux autres espèces de Monal, la crête du mâle de Sclater n'est pas évidente et beaucoup plus courte. Le capuchon de la tête est vert bleuâtre, les faces latérales du cou sont rouges avec des reflets métalliques bronze. La peau faciale est bleue. Le dispositif le plus apparent est le dos et le croupion blanc qui se prolongent par une large bande châtaigne sur la queue. Le reste des parties supérieures sont vert métallique, bleu et noir. Le dessous (menton, gorge, poitrine et abdomen) est entièrement noir. Les mâles de la sous-espèce Orientalis ont une bande caudale plus étroite . Bien que globalement dans les mêmes teintes, les femelles sont plus sombres que les autres espèces de lophophore et elles n'ont pas de crête. Leur queue est plus courte avec une pointe blanche. L'ensemble de leur livrée est brune avec de fines stries brun foncé et chamois sur la poitrine.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Lophophorus sclateri arunachalensis (Arunachal Pradesh. ne India.)
  • Lophophorus sclateri sclateri (ne India, s Tibet, n Myanmar)
  • Lophophorus sclateri orientalis (ne Myanmar, w Yunnan. s China.)

Noms étrangers

  • Sclater's Monal,
  • Monal Coliblanco,
  • Monal-de-rabo-branco,
  • Weißschwanzmonal,
  • fehérfarkú fényfácán,
  • Witstaartglansfazant,
  • Monal di Sclater,
  • Vitstjärtad monal,
  • Bronsefasan,
  • monal bielochvostý,
  • bažant Sclaterův,
  • Hvidhalet Glansfasan,
  • loistofasaani,
  • monal cuablanc,
  • olśniak białosterny,
  • baltastes monals,
  • Белохвостый монал,
  • オジロニジキジ,
  • 白尾梢虹雉,
  • 白尾梢虹雉,

Habitat

Cette espèce typique de montagne vit à une altitude élevée entre 2500 et 4000 mètres pendant la période de reproduction. En hiver, elle descend jusqu'à 2150 mètres. En Chine, son principal pays d'adoption, on peut la rencontrer dans les forêts moussues, les plantations d'azalées ou de cèdres, à la lisière des massifs de bambous. Elle a été egalement observé à proximité d'étendues de chênes et de rhododendrons, de petites clairières recouvertes d'herbes courtes et où affleurent des rochers tapissés de mousses et de lichens, en fait une diversité d'endroits où abonde la matière végétale.

Comportement traits de caractère

Le lophophore de Scalter est classé parmi les espèces en danger. L'un des principaux dangers qui le guette est bien entendu la déforestation qui entrainerait une perte ou une dégradation de son habitat. Heureusement, les principales cultures menées par les différentes tribus d'Inde ou de Chine se situent à une altitude inférieure à 2000 mètres, ce qui les place en dehors de sa zone de répartition. Un danger plus réel, plus pertinent et plus immédiat est constitué par la chasse. On a retrouvé un grand nombre de plumes caudales, servant à fabriquer des éventails, dans certaines région du nord-est de l'Inde, ce qui tend à suggérer que la pression de la chasse demeure importante.

Alimentation mode et régime

On connait peu de choses sur les habitudes alimentaires du lophophore de Scalter. Il est majoritairement végétarien. Graines, chardons, feuilles de bambous et autres espèces de feuilles constituent la plus grande part de sa diète. On peut penser, qu'à l'image des autres lophophores, son menu est complété par divers petits invertébrés (mollusques ou insectes).

Reproduction nidification

Il n'existe aucun rapport concernant la reproduction de cet oiseau en activité. Les informations concernant cet évènement en milieu naturel sont fragmentaires. La période de reproduction se déroule entre fin avril et mi-juin . Le nid est construit dans une excavation de rocher. La ponte moyenne semble être de 5 oeufs, certains rapports mentionnant des couvées pouvant atteindre jusqu'à 12 oeufs semblant exagérés ou erronés

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 21/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net