Lori réticulé

Eos reticulata - Blue-streaked Lory

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittaculidés

  • Genre
    :

    Eos

  • Espèce
    :

    reticulata

Descripteur

Müller, S, 1841

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 145 à 155 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Comme toutes les espèces du genre Eos, le lori réticulé affiche un beau plumage à dominante rouge. Chez les adultes, une large bande bleu-violet traverse la région de l'œil et se poursuit sur les couvertures auriculaires jusqu'aux côtés du cou. La partie basse de la nuque et le manteau sont recouverts de longues stries bleu-violet. Le dos et le croupion sont rouges avec plus ou moins de stries bleues. Les rémiges et les grandes couvertures ont de larges terminaisons noires bien visibles en toutes circonstances. Les primaires sont presque entièrement noires. La queue est noir brunâtre dessus et rouge terne dessous. Le dessous des ailes présente un bord de traîne et des pointes sombres. Les cuisses et les flancs sont entièrement rouges. Le bec est rouge-corail, les iris rouge-orange. Les pattes sont grises.

Chez les juvéniles, les plumes des parties inférieures sont variablement bordées de bleu-noir. Le manteau est recouvert de mouchetures bleues au lieu de stries. Le bec est orange brunâtre. Les iris sont bruns.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Blue-streaked Lory,
  • Lori de las Tanimbar,
  • Lóris-de-crista-azul,
  • Strichellori,
  • csíkos lóri,
  • Blauwgestreepte Lori,
  • Lori strieblu,
  • Blåstreckad lorikit,
  • Blåstripelori,
  • lori škvrnitý,
  • lori čárkovaný,
  • Blåstreget Lori,
  • tanimbarinluri,
  • lori de les illes Tanimbar,
  • lora kreskowana,
  • Синеухий красный лори,
  • Nuri tanimbar,
  • アオスジヒインコ,
  • 蓝纹鹦鹉,
  • 藍紋吸蜜鸚鵡,

Voix chant et cris

Le lori réticulé délivre occasionnellement un cri perçant et nasal qui se prolonge. En vol, il lance également des séries de cris perçants qu'il mêle volontiers avec un "kshk" plus sec et plus tranchant. Son répertoire est assez varié et on peut également entendre des bavardages et des sifflements proches de ceux des oiseaux de la famille des étourneaux. Le lori réticulé émet parfois un sifflement très aigu.

Habitat

Les loris réticulés fréquentent la plupart des zones boisées, y compris les forêts primaires et les forêts secondaires. On les trouve également dans les plantations de cocotiers et de palmiers sagos, dans les mangroves et sur les terres cultivées pourvu qu'elles possèdent quelques bouquets d'arbres résiduels. Il semble qu'ils marquent une certaine attirance pour les forêts de mousson relativement ouvertes et situées dans les zones de plaine.

Les loris réticulés sont des oiseaux insulaires. Ils vivent principalement à Yamdena et Larat, aux îles Tanimbar, situées entre la Nouvelle-Guinée et les petites îles de la Sonde. On les trouve également sur l'île de Babar, en Indonésie. Ces oiseaux ont été introduits aux îles Kai et à Damar, mais on ignore leur statut exact dans ces îles.

Comportement traits de caractère

Les loris réticulés vivent en solitaire, en couple ou en petites bandes pouvant compter jusqu'à une dizaine d'individus ou plus. Ce sont des oiseaux plutôt timides et discrets, mais leur présence est souvent trahie par les cris que produisent les bandes en vol. Les loris réticulés ont un vol direct, assez peu rapide et composé de battements d'ailes nombreux. Ils recherchent souvent leur nourriture dans les cocotiers en fleurs et dans les palmiers sagos.

Alimentation mode et régime

Les loris réticulés ont un régime exclusivement végétarien. Ils consomment des fruits, des graines, des bourgeons et des graines pas encore mûres. Leur langue dont l'extrémité est en forme de brosse est spécialisée pour recueillir le nectar et le pollen.

Reproduction nidification

On possède peu de renseignements provenant du milieu naturel. Les loris réticulés pondent généralement 2 ou 3 oeufs qu'ils couvent pendant 24 à 26 jours. Les oisillons sont nidicoles et ne quittent la cavité où est installé le nid qu'au bout de 7 à 8 semaines. Toutefois, même après l'envol, ils y reviennent assez régulièrement pour se reposer quelques instants. Les juvéniles restent au sein de la cellule familiale pendant tout l'été puis ils rejoignent des dortoirs communs où ils continuent leur apprentissage.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les loris réticulés ne sont pas globalement menacés. Ils sont assez répandus le long des côtes. A Babar, en Indonésie, ils étaient initialement assez abondants mais on ne possède pas d'informations récentes sur les populations de cette île. Désormais, il semble que l'île de Yamdena fournisse plus de 55% des effectifs. Les loris réticulés doivent affronter deux menaces principales : l'éclaircissement de leur habitat qui réduit leurs possibilités de nidification et surtout la capture pour le commerce des cages et des volières. Chaque année, entre 1983 et 1989, plus de 3000 oiseaux ont été ponctionnés dans le milieu naturel et vendus dans un but commercial.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/05/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net