Loriot à gorge noire

Oriolus xanthonotus - Dark-throated Oriole

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Oriolidés

  • Genre
    :

    Oriolus

  • Espèce
    :

    xanthonotus

Descripteur

Horsfield, 1821

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 30 à 48 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle de la race nominale, la tête, le cou, le haut du manteau et la poitrine forment un ensemble entièrement noir, le reste du manteau jusqu'aux couvertures sus-caudales est jaune doré. Le dessus des ailes est noir mais les primaires ont d'étroits liserés blanchâtres et les secondaires sont indistinctement bordées de jaune. La queue est totalement noire, excepté les rectrices centrales qui ont des taches terminales jaunes sur les vexilles internes. A la lisière de la poitrine noire, il ya un peu de jaune sur les côtés. Le ventre blanc-crème est abondamment recouvert de stries sombres. Les sous-caudales sont jaune doré.
Les iris sont rouge sanguin. Le bec varie de l'orange terne au rouge ou au brun-rouge. Les pattes affichent une couleur bleu-gris.
La femelle est différente de son partenaire : elle a un capuchon olive légèrement strié de gris. Le manteau est olive jaunâtre et le croupion est plus franchement jaune. Le dessus de la queue est vert-olive. Les ailes sont sombres avec les primaires bordées de blancs alors que les secondaires, les tertiaires et les couverture alaires sont olive terne avec des bordures olive plus brillantes. Le dessous est blanc ou crème, la gorge et la poitrine sont infiltrées de gris foncé, le ventre est fortement strié de brun. Le dessous de la queue est semblable à celui du mâle. Les immatures ressemblent à la femelle, mais ils ont une gorge blanche à peine striée. Il y a des bordures rousses aux grandes couvertures. Les iris sont rosâtres.
La race mentawi est plus petite que la nominale, la femelle a un capuchon plus sombre. La race consobrinus est plus grande, le mâle a un dessus plus vert. Les bordures jaunes sur les côtés de la poitrine sont absentes. Chez la femelle la calotte gris-vert contraste plus fortement avec le manteau. La race persuasus est identique à la précédente en ce qui concerne les côtés de la poitrine, mais les parties inférieures sont plus grisâtres (et non pas blanc-crème).

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Oriolus xanthonotus xanthonotus (Malay Pen., Sumatra, Java and sw Borneo)
  • Oriolus xanthonotus mentawi (w Sumatran islands)
  • Oriolus xanthonotus consobrinus (n,c,e Borneo and offlying islets)
  • Oriolus xanthonotus persuasus (sw Philippines)

Noms étrangers

  • Dark-throated Oriole,
  • Oropéndola gorjinegra,
  • Gelbmantelpirol,
  • Geelrugwielewaal,
  • Oriolo golascura,
  • Strimgylling,
  • Stripepirol,
  • vlha čiernohrdlá,
  • žluva černohlavá,
  • Hvidbuget Pirol,
  • pikkukuhankeittäjä,
  • oriol golanegre,
  • wilga kreskobrzucha,
  • Пестробокая иволга,
  • Kepudang hutan,
  • ムナフコウライウグイス,
  • 黑喉黄鹂,
  • นกขมิ้นหัวดำเล็ก,
  • 黑喉黃鸝,

Voix chant et cris

Le chant est un "tu-u-liu" mélodieux et musical avec une légère inflexion vers le haut pour la dernière note. Le loriot à gorge noire émet aussi un "peu-peu-peu-poh" dont les 3 premières notes sont liquides, musicales et d'égale hauteur alors que la dernière est nasale et descendante. On peut également entendre des "eeeeee-yopp" ou "kou-wit" qui sont répétés toutes les 2 à 4 secondes. Ils durent parfois plusieurs minutes et ils sont accompagnés de petites pitchenettes de la queue. Le cri est un "pheeu" descendant.

Habitat

Les loriots à gorge noire fréquentent les forêts primaires et les boisements secondaires pourvus d'arbres à feuilles permanentes. Ils marquent une nette préférence pour les forêts mixtes de diptérocarpes. On les trouve aussi à la lisière des forêts, dans les parcelles en cours de régénération, les kérangas, les plantations de grands arbres et les forêts marécageuses de tourbe. Ils ne dédaignent pas les grands arbres dans les clairières. Ces oiseaux vivent jusqu'à 1 220 mètres, mais leur habitat préférentiel se situe généralement en-dessous de 300 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les loriots à gorge noire recherchent leur nourriture en solitaire ou en couples. Ils prospectent de l'étage moyen de la végétation jusqu'à la canopée. Il leur arrive d'intégrer les bandes composées de multiples espèces. Ces oiseaux sont présumés sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les loriots à gorge noire consomment des baies et des fruits provenant du jambosier (Syzygium jambos) et du figuier (Ficus). Ils ingurgitent aussi des insectes, c'est à dire des larves de mouche, des larves et des adultes de papillons nocturnes.

Reproduction nidification

Dans l'extrême sud de la Thaïlande, la nidification se déroule en mai. En péninsule malaise, elle a lieu en février et en juin. Dans cette dernière région, les jeunes qui réclament leur pitance sont visibles en août. A Sumatra, la saison des nids intervient en juin. A Bornéo, elle sétend de février à août ou septembre. Aux Philippines, les mâles ont des organes sexuels dilatés en avril et en mai.
Dans le Perak, état du nord de la Malaisie, le nid ressemble à une structure ouverte en forme de coupe profonde, il est construit avec des herbes et des feuilles de bambou. L'édifice est suspendu comme un hamac à une grande hauteur sur la bordure d'une branche. Dans le nord de Bornéo et plus précisement dans la province du Sabah, le nid est bâti avec des brindilles flexibles, des lanières d'écorce fines comme des feuilles de papier et d'autres fibres végétales. L'extérieur est orné avec des plaques de mousse ou de lichens, des cocons d'araignée et des lambeaux de toile. Il est placé à 6 mètres au-dessus du sol sur la fourche extérieure d'un arbre flamboyant (Delonix regia).
La ponte comprend 2 œufs, de couleur blanche ou crème rosâtre avec des taches brun jaunâtre, brun-châtain ou brun violacé concentrées sur la partie la plus obtuse de la coquille. Ces derniers mesurent environ 18 millimètres sur 20. Les 2 parents couvent à tour de rôle. Il n'y a pas d'informations supplémentaires.

Distribution

Les loriots à gorge noire sont originaires du sud-est du continent asiatique, de la Thaïlande et de la péninsule malaise jusqu'aux grandes îles de la Sonde et l'extrême sud des Philippines. 4 sous-espèces sont officiellement reconnues : O. x. xanthonotus - (extrême sud du Myanmar (Sud-Tenasserim), sud de la Thaïlande, péninsule malaise, Sumatra, Bangka, Java et sud-ouest de Bornéo). O. x. mentawi - îles Mentawai (Siberut, Sipura, Pagai Island), au large de l'ouest de Sumatra. O. x. persuasus - îles Culion et Palawan, dans l'ouest des Philippines. O. x. consobrinus - nord, centre-est de Bornéo ainsi que les îles adjacentes.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, son avenir global n'est pas en danger immédiat. Cependant, cette espèce est classée comme presque menacée (NT) bien qu'elle soit relativement commune dans les forêts à feuilles permanentes. En dépit de la grande superficie de son aire de distribution, la perte ou la dégradation de son habitat naturel sont si importantes dans les zones littorales que les forêts y ont pratiquement disparu. Dès lors, ce moyen passereau a trouvé refuge dans les forêts de submontagne et à la lisière des zones boisées où il bénéficie d'une plus grande quiétude.
Malgré cela, l'espèce a pratiquement disparu à Singapour et elle est considérée comme vlunérable dans la péninsule malaise. Elle bénéficie de protection dans les réerves naturelles de Sumatra, de Bornéo et des Philippines.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/02/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net