Macreuse à front blanc

Melanitta perspicillata - Surf Scoter

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Melanitta

  • Espèce
    :

    perspicillata

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 55 cm
  • Envergure
    : 78 à 92 cm.
  • Poids
    : 907 à 1000 g
Distribution

Distribution

Description identification

La macreuse à front blanc a approximativement la taille d'une Macreuse noire, avec une tête plus forte et un bec beaucoup plus imposant, ce qui lui confère de près une allure d'eider a duvet. Le mâle ne peut être confondu : il a un plumage noir avec des grandes tâches blanches sur le front et sur la nuque. Ces marques sont visibles de loin et la tête semble alors toute blanche. Dans le courant de l'été et de l'automne, la marque à la nuque s'obscurcit, s'estompe au point de s'éclipser totalement et de ne faire sa réapparition qu'au milieu de l'hiver. Le bec orange, noir et blanc est un critère d'identification absolument indiscutable. La femelle présente un ensemble brun foncé. La tête possède une calotte sombre et des tâches blanches sur le côté rappelant beaucoup celle de la Macreuse brune.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Surf Scoter,
  • Negrón Careto,
  • Negrola-de-lunetas,
  • Brillenente,
  • pápaszemes réce,
  • Brilzee-eend,
  • Orco dagli occhiali,
  • Vitnackad svärta,
  • Brilleand,
  • turpan okuliarnatý,
  • turpan pestrozobý,
  • Brilleand,
  • pilkkaniska,
  • ànec negre frontblanc,
  • Krákönd,
  • uhla pstrodzioba,
  • bangu pīle,
  • očalarka,
  • Пестроносый турпан,
  • アラナミキンクロ,
  • 斑头海番鸭,
  • 斑頭海番鴨,

Voix chant et cris

Macreuse à front blanc
♂ adulte nuptial

Alors que les autres macreuses sont relativement silencieuses, la macreuse à front blanc apporte la démonstration d'une activité vocale assez importante et très diversifiée. Coassements, glouglous ou sifflements peuvent être émis en fonction des évènements et des situations.

Habitat

La macreuse à front blanc, également appelé macreuse à lunettes, niche près des lacs, des mares et des cours d'eau de la toundra. On la retrouve également dans les forêts boréales clairsemées ou dans les zones ouvertes de la taïga. En hiver ou en dehors de la période de reproduction, elle fréquente les eaux côtières et les estuaires abrités. En cours de migration, elle stationne sur les lacs intérieurs.

Comportement traits de caractère

Dans sa façon de pêcher, on observe quelques similitudes et de nombreuses différences avec les autres macreuses. Pour plonger, la macreuse à front blanc a tendance à sauter en avant avec les ailes en partie ouvertes et garde le cou tendu lorsqu'elle bat des ailes pour s'ébrouer. La Macreuse noire procède avec les ailes collées au corps et la tête abaissée. Quant à la Macreuse brune, elle ouvre bien partiellement les ailes mais elle ne saute pas.

Alimentation mode et régime

Comme les autres macreuses, elle est principalement carnivore. Son régime se compose de mollusques, de crustacés, d'insectes lacustres et, dans une proportion plus modeste, de graines et de plantes aquatiques.

Reproduction nidification

La macreuse n'atteint pas la maturité sexuelle avant l'âge de deux ans. Bien dissimulé sous les arbustes ou dans les herbes hautes près de l'eau, le nid est aménagé dans une cavité naturelle et tapissé de brindilles et de duvet. La femelle y pond 5 à 7 oeufs chamois-crème. L'incubation dont elle assure la seule responsabilité dure environ 27 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/05/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net