Martin-chasseur à poitrine bleue

Halcyon malimbica - Blue-breasted Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Halcyon

  • Espèce
    :

    malimbica

Descripteur

Shaw, 1812

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 66 à 94 g
Distribution

Distribution

Description identification

Sous-espèces (4) : Halcyon malimbica malimbica, espèce type - du Cameroun à l'Ouganda et à la Zambie. Une petite population découverte récemment en Ethiopie appartient vraisemblablement à cette sous-espèce, H.m. torquata - Sénégal, Gambie, Guinée Bissau, bordure ouest du Mali, H.m. forbesi - de la Sierra Leone au Nigeria, présente dans l'île Bioko et sur le mont Cameroun. H.m. dryas - île Principe et autrefois Sao Tome. C'est l'espèce la plus grande (110-130 gr) , elle possède un très grand bec.
L'adulte possède un front gris-brun pâle. Une ligne blanche marque le dessous des lores. Le sommet du crâne est brun foncé. Les lores et un triangle derrière l'œil sont noirs. La nuque, le haut du manteau, les parotiques, les joues et les côtés du cou sont bleus. Le bas du manteau, le haut du dos, les scapulaires et l'avant de l'aile affichent une teinte noire. Le bas du dos et le croupion sont bleu-ciel vif, la queue bleu plus foncé. Les primaires, les secondaires sont bleu vif avec une large bande noire à l'extrémité. Le menton et la gorge forment une petite zone blanche qui surmonte la poitrine bleu verdâtre. Les flancs et les sous-caudales grisâtres bordent le ventre blanc. Le dessous des ailes est blanc, excepté les grandes couvertures primaires noires ainsi que les secondaires et les primaires bordées de gris-noir brillant. Le dessous de la queue est noir luisant. La mandibule supérieure présente une belle teinte rouge vif avec une pointe et un large triangle à la commissure, noirs. La mandibule inférieure est noire. Iris brun foncé, pattes rouge foncé.
Le juvénile diffère de l'adulte par son capuchon teinté de bleu-vert. Le bleu de la tête et du dessous présente une nuance plus verte. Le menton et le ventre sont chamois pâle au lieu de blanc. Les pattes sont brunes avec des doigts rouges. Les très jeunes oiseaux affichent un bec brun rougeâtre avec une pointe pâle.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Halcyon malimbica torquata (Senegal and Gambia to Guinea-Bissau and w Mali)
  • Halcyon malimbica forbesi (Sierra Leone to w Cameroon, Bioko I.)
  • Halcyon malimbica dryas (Príncipe I.. Gulf of Guinea.)
  • Halcyon malimbica malimbica (Cameroon to Uganda amd Zambia)

Noms étrangers

  • Blue-breasted Kingfisher,
  • Alción Pechiazul,
  • Pica-peixe-de-peito-azul,
  • Zügelliest,
  • kékbegyű halcion,
  • Teugelijsvogel,
  • Martin pescatore pettazzurro,
  • Blåbröstad kungsfiskare,
  • Blåbrystisfugl,
  • rybárikovec modroprsý,
  • ledňáček malimbijský,
  • Malimbicaisfugl,
  • sinirintakalastaja,
  • alció de pit blau,
  • łowiec kameruński,
  • Синегрудая альциона,
  • アオムネショウビン,
  • 蓝胸翡翠,
  • 藍胸翡翠,

Voix chant et cris

Les deux partenaires chantent souvent dans la journée, perchés ou parfois en vol au-dessus des arbres. Le chant est un "ti" ou un "tchiou" qui précède une série de sifflements secs qui peuvent durer plus de deux secondes. Les premiers sont brefs et rapides, les suivants plus longs et plus forts '"tchiou pou pou pou pou pou kou kou kou kou". Son cri d'alarme rauque est un "tchoup tchoup tchoup tchoup" qui dure entre une et deux secondes.

Habitat

Le plus grand halcyon africain vit dans un environnement presque exclusivement forestier. Il fréquente les forêts secondaires, les mangroves, les forêts pluviales primaires, les forêts-galeries, les forêts riveraines et les savanes fortement boisées. Il est plus souvent entendu que vu car il se tient bien souvent dans l'ombre épaisse, perché au-dessous de la cime des arbres. On le trouve du niveau de la mer jusqu'à une altitude d'environ 1800 mètres.

Comportement traits de caractère

Le martin-chasseur à poitrine bleue vit en solitaire ou en couple. Sédentaire, toute l'année, il défend un territoire, bien que ce dernier soit plus réduit au cours de la saison sèche. Assez circonspect, il trouve refuge sous le couvert de la forêt s'il est dérangé et il pousse un cri d'alarme. Comme beaucoup de ses congénères, il chasse à l'affût à partir d'une grosse branche située ordinairement à cinq mètres au-dessus du sol. De ce perchoir, il plonge pour capturer ses proies. Il reste parfois un petit moment à terre, mais, en général, il remonte sur le perchoir avec sa victime. Au cours de la parade, cet oiseau se tient perché sur la cime d'un arbre et chante le bec relevé. En même temps, il déploie et ferme ses ailes dans un plan vertical et simultanément il redresse la queue. Dans la même attitude, le mâle offre à la femelle un lézard qui mesure environ 8 cm de long.

Alimentation mode et régime

Contrairement à la plupart des martins-chasseurs, il n'a pas un régime exclusivement carnivore. Il consomme quelques substances végétales telles que les fruits du palmier à huile ainsi que le font quelques rapaces diurnes et certains insectivores. En dehors de cela, il ingurgite surtout des invertébrés : blattes, criquets, termites, guêpes, coléoptères, mantes, araignées, mille-pattes, scorpions-fouets, crabes et mollusques. La liste ne s'arrête pas là. Il consomme également des périophtalmes, des grenouilles, des crapauds, des lézards et des souris.

Reproduction nidification

On a trouvé un petit nombre de nids. La plupart étaient creusés dans une termitière arboricole (généralement des micro-cerotermes), entre 6 et 10 mètres au-dessus du sol. La taille de la ponte est habituellement de deux œufs. La période de nidification varie selon les régions : en août-septembre en Guinée Bissau, mars-avril au Ghana, janvier-juin au Nigeria, août au Cameroun, décembre-juin au Gabon, octobre-décembre à l'île Principe, avril en Ouganda.

Distribution

Son aire de distribution se superpose pratiquement avec la zone de végétation équatoriale en Afrique. Elle commence au Sénégal et se poursuit vers l'est jusqu'à l'extrême sud du Soudan, le sud de l'Ouganda, le nord-ouest du lac Victoria et le nord-ouest de la Tanzanie. Au sud, elle s'étend jusqu'à la rivière Salujinga, au nord-ouest de la Zambie et jusqu'au nord de l'Angola.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net