Martin-chasseur à tête brune

Halcyon albiventris - Brown-hooded Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Halcyon

  • Espèce
    :

    albiventris

Descripteur

Scopoli, 1786

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 48 à 58 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, le capuchon et la nuque présentent une belle teinte marron clair avec des fines stries noires. Le manteau et les scapulaires noirs constrastent avec la gorge et le dessous blanc pur jusqu'àux sous-caudales. La poitrine et les flancs portent de fines marques longitudinales crème plus ou moins perceptibles selon les individus. La partie inférieure du dos, le croupion, les rémiges secondaires et le dessus de la queue sont bleus. Les primaires affichent une fine bordure noire. Le bec (avec parfois une petite tâche noire à la pointe) et les tarses sont rouges. La femelle est un peu plus grande que le mâle et en diffère également par sa coloration : chez elle, le dos est brun et non pas noir , alors que le croupion, les ailes et la queue sont plus ternes et nuancés de verdâtre. Les juvéniles ressemblent aux femelles. Ils ont un plumage assez terne et les fines marques sur le capuchon, la poitrine et les flancs sont absentes.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Halcyon albiventris albiventris (s South Africa)
  • Halcyon albiventris orientalis (Somalia to Botswana and Mozambique)
  • Halcyon albiventris prentissgrayi (se Kenya to Congo, DRCongo, Angola and Zambia)
  • Halcyon albiventris vociferans (Zimbabwe and s Mozambique to ne South Africa)

Noms étrangers

  • Brown-hooded Kingfisher,
  • Alción Cabecipardo,
  • Pica-peixe-de-barrete-castanho,
  • Braunkopfliest,
  • barnafejű halkapó,
  • Bruinkapijsvogel,
  • Martin pescatore monaco,
  • Brunhuvad kungsfiskare,
  • Kafferisfugl,
  • rybárikovec čiarkový,
  • ledňáček kápový,
  • Brunskuldret Isfugl,
  • savupääkalastaja,
  • Bruinkopvisvanger,
  • alció capbrú,
  • łowiec brązowogłowy,
  • Буроголовая альциона,
  • チャガシラショウビン,
  • 褐头翡翠,
  • 褐頭翡翠,

Voix chant et cris

Habitat

Malgré sa silhouette de martin-pêcheur, cet oiseau est franchement terrestre, il fréquente toutes sortes de paysages à distance de l'eau. Ainsi le voit-on dans les jardins, dans les plantations de cocotiers et de manguiers, les zones boisées, à la lisière des forêts sempervirentes. Le martin-chasseur à tête brune est une espèce endémique de l'Afrique, au sud du Sahara, du Gabon jusqu'en Afrique du Sud. Il est présent en Afrique Septentrionale, dans l'ex-Zaïre, en Somalie et au Kenya. En Afrique Australe où il est commun, il est extrêmement rare dans les highvelds (étendues herbeuses sèches situées en altitude) et totalement absent dans les régions arides et sableuses du Kalahari.
Sous-espèces (4) : Halcyon albiventris albiventris, race type, résidente dans la province du Natal et du Cap, courte migration au sud du Zimbabwe - Halcyon a. orientalis, côtes en lisière de plaines, de la Somalie jusqu'au Mozambique, intérieur du Malawi, Sud de la Zambie, Zimbabwe et nord du Botswana - Halcyon a. prentissgrayii, est du Gabon, sud du Congo, sud-ouest du Zaïre, ouest de l'Angola et sud du Kenya, centre de la Tanzanie et nord de la Zambie - Halcyon a. vociferans, est du Botswana, est et sud du Mozambique, sud de l'Etat libre d'Orange, Natal.

Comportement traits de caractère

Le martin-chasseur vit en solitaire ou en couple. Ses cris, sa hardiesse et ses vives couleurs attirent l'attention. Il ne tolère pas la présence d'autres oiseaux sur son petit terrain de chasse, occupé momentanément, et fonce sur eux tout en criant pour les mettre en fuite. Au repos, l'oiseau a l'habitude d'agiter continuellement la tête de haut en bas. La plupart des populations sont sédentaires bien que l'on assiste à des courts déplacements saisonniers, notamment au Zimbabwe et au Kenya. Cependant, dans le nord-est, en Somalie, les oiseaux sont migrateurs et prennent la direction du sud pendant l'été austral.

Alimentation mode et régime

Il se perche volontiers à faible hauteur, sur les branches, les poteaux télégraphiques, d'où il surveille les environs, à la recherche d'une proie. Son régime, assez varié, comporte des insectes (coléoptères, criquets), des lézards, des petits rongeurs, des oisillons, et même des petits serpents. Au bord de l'eau, il capture des crabes. Il plonge parfois à la recherche de poissons, mais il se montre moins expert que la plupart des martins-pêcheurs.

Reproduction nidification

La nidification a été observée entre les mois de septembre et décembre. Le nid est situé à l'extrémité d'une galerie atteignant un mètre de long et creusée dans un talus. La femelle y dépose 4 à 5 oeufs dont les dimensions sont de 27,5 sur 24 millimètres et dont l'incubation dure 14 jours. A la fin de l'élevage des jeunes, c'est un véritable cloaque car les nombreux débris de nourriture y attirent les larves de mouches.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/09/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net