Martin-chasseur pailleté

Dacelo tyro - Spangled Kookaburra

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Dacelo

  • Espèce
    :

    tyro

Descripteur

Gray, GR, 1858

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 128 à 165 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les deux partenaires sont identiques. Les plumes de la tête (excepté celles du menton et de la gorge) et de la nuque sont jaune chamois pâle avec des liserés noirs. Le front et le manteau sont chamois marqué de noir. Le sommet du crâne noir est festonné de chamois. La plupart du temps, une ligne chamois part des lores jusqu'au-dessous des yeux. Le dos, les scapulaires et les tertiaires présentent une teinte noir uni. Le croupion et les sus-caudales affichent une belle couleur bleu cobalt vif. La queue est bleu-noir, plus bleue vers la base et sur les côtés. Les primaires sont noires.

Le menton et la gorge sont blanchâtres. La poitrine et le ventre sont jaune chamois chaud, les flancs et les sous-caudales orangés. Le dessous des ailes présentent les mêmes couleurs que le ventre et la poitrine; le dessous de la queue est noirâtre. La mandibule supérieure est noire, l'inférieure corne pâle avec une base plus foncée. Iris brun foncé, pattes grises ou gris verdâtre. Les juveniles se distinguent des adultes par des couleurs plus ternes, une tête plus foncée, un manteau nettement plus marqué de noir . Les plumes de la gorge et de la poitrine possèdent des bordures noires.

Il existent des variations géographiques. L'espèce type qui vit aux îles Aru est bien plus foncée dessous. Chez celle qui vit en Nouvelle Guinée, le bleu et le chamois du dessus sont plus pâles, le dessous est en grande partie blanchâtre. Autres différences, les sous-caudales sont chamois, les plumes de la gorge sont parfois teintées de chamois.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Dacelo tyro tyro (Aru Is.. se of New Guinea.)
  • Dacelo tyro archboldi (s New Guinea)

Noms étrangers

  • Spangled Kookaburra,
  • Cucaburra Escamosa,
  • Aruliest,
  • gyöngyös kokabura,
  • Aru-kookaburra,
  • Kookaburra picchiettato,
  • Glanskookaburra,
  • Fregnekokaburra,
  • kukabura šupinatá,
  • ledňák aruský,
  • Perlehovedet Latterfugl,
  • arunnauraja,
  • cucaburra escatós,
  • kukabura łuskowana,
  • Аруанская кукабара,
  • Kukabura aru,
  • アルーワライカワセミ,
  • 披肩笑翠鸟,
  • 披肩笑翠鳥,

Habitat

Son habitat comporte une forte prédominence de milieux boisés : forêts riveraines, mosaïque de forêts de mousson, bois de feuillus clairs , broussailles et savanes boisées de melaleucas. Il est aussi formé de savanes sèches, de buissons dans les plaines ou de fourrés au bord des marais. Cet oiseau passe la majeure partie de son temps dans les sous-bois, bien qu'il se perche plus souvent à découvert que le kookaburra à ailes bleues. Même s'il n'est pas dépendant des milieux aquatiques, on l'observe la plupart du temps à une distance inférieure à 50 km des côtes.
Son aire de distribution est identique à celle du Martin-chasseur menu, tanysiptera hydrocharis : Il est endémique des Îles Aru, proches de la pointe occidentale de la Nouvelle Guinée. Une sous-espèce, Dacelo tyro archboldi, est présente le long de la côte méridionale de la Nouvelle Guinée, proche du Golfe de Papouasie, de l'embouchure de la Fly River jusqu'à Dimississi.

Comportement traits de caractère

Il n'est pas réputé pour ses moeurs grégaires : comme le kookaburra à ailes bleues, il adopte un mode de vie solitaire ou il forme des petits groupes de cinq individus au maximum. Comme les autres martins-chasseurs, il chasse à l'affût, se perchant à une hauteur qui varie entre un et quatre mètres et surveillant les environs. Il reste pratiquement immobile, remue seulement la tête et relève parfois la queue. Dès qu'il a repétré une proie, il descend à terre, la saisit et remonte dans un autre perchoir. Il peut utiliser une autre stratégie : il lui arrive parfois de voltiger à proximité d'un arbre où il capture des fourmis volantes ou posées sur les feuilles. Compte tenu de son mode de rassemblement, on pense qu'il possède un comportement social aussi complexe que celui des kookaburras australiens. D'ailleurs, il forme souvent des groupes mixtes avec les kookaburras à ailes bleues et crie avec eux. Leurs cris sont assez semblables et peuvent être définis comme une série de 'kourk' sonores et gutturaux.

Alimentation mode et régime

Son régime est exclusivement carnivore. Le kookaburra tyro (autre nom qu'on lui donne parfois) se nourrit principalement d'insectes, y compris les coléoptères. Les fourmis et les phasmes (ces derniers peuvent parfois atteindre douze centimètres) ont également un grand succès.

Reproduction nidification

On ne connait pratiquement rien sur la biologie reproductive de cet oiseau. Les deux nids qui ont été découverts étaient creusés dans des termitières arboricoles hémisphériques mesurant de 45 à 60 centimètres de diamètre. Ils étaient placés à environ 5 mètres de hauteur, l'un dans un acacia, l'autre dans un alstonia des écoliers. La période de nidification et la taille de la ponte n'étaient pas précisés.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Martin-chasseur pailletéFiche créée le 28/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net