Martin-chasseur strié

Halcyon chelicuti - Striped Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Halcyon

  • Espèce
    :

    chelicuti

Descripteur

Stanley, 1814

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 30 à 50 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le martin-chasseur strié se distingue principalement par son front et sa calotte fortement striés de brun, de noirâtre et de blanc chamoisé en proportions presque égales. Les stries sont longues et presque continues. Les lores, la zone orbitale et la bande oculaire sont noirs. Les joues, les parotiques et le cou sont crème, blanc-gris ou blanc chamoisé avec de fines stries foncées. Le manteau et les scapulaires présentent une belle teinte brun foncé, contrastant avec le dos, le croupion et les sus-caudales bleu-ciel. La queue est gris-bleu verdâtre, les couvertures sus-alaires brun foncé bordées de blanc. Les tertiaires et les secondaires sont bleues, les primaires brun foncé devenant grises à la pointe. L'ensemble du dessous (menton, gorge, ventre, sous-caudales) est blanc. La poitrine est blanc-chamois avec des stries foncées surtout au bord. Les flancs blanc chamois sont fortement striés de brun. Le dessous des ailes est blanc avec un grand espace foncé près du poignet. Le dessous de la queue est gris-argent.
La mandibule supérieure est violette ou brun-rouge, l'inférieure rouge à pointe brune. Iris brun foncé, pattes rouge foncé terne.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Halcyon chelicuti eremogiton (c Mali to c Sudan)
  • Halcyon chelicuti chelicuti (s Mauritania, Senegal and Gambia to Ethiopia and South Africa)

Noms étrangers

  • Striped Kingfisher,
  • Alción Estriado,
  • Pica-peixe-riscado,
  • Streifenliest,
  • szürke erdei halkapó,
  • Gestreepte IJsvogel,
  • Martin pescatore striato,
  • Strimkungsfiskare,
  • Savanneisfugl,
  • rybárikovec pásikavý,
  • ledňáček žíhaný,
  • Stribet Isfugl,
  • viirukalastaja,
  • Gestreepte Visvanger,
  • alció estriat,
  • łowiec kreskowany,
  • Полосатая альциона,
  • タテフコショウビン,
  • 斑纹翡翠,
  • 斑紋翡翠,

Voix chant et cris

Le martin-chasseur strié émét un 'kiip-kiiir' aigu et sonore pendant une ou deux secondes. Ce cri est moins bi-syllabique dans l'est que dans le sud et l'ouest de l'Afrique. Le chant qu'il produit au sommet des arbres est un 'pii-hii' suivi de plusieurs trilles qui durent une demi-seconde avec des pauses de même longueur.

Habitat

Le martin-chasseur fréquente les milieux boisés secs et les broussailles dans presque toute l'Afrique au sud du Sahara. Il évite les zones cultivées de façon intensive et il n'est pas dépendant des milieux aquatiques. On le trouve du niveau de la mer jusqu'à 2300 mètres.
Espèce endémique à l'Afrique. Au nord, son aire s'étend en Mauritanie et au Soudan jusqu'à 17° de latitude nord. Au sud, elle se prolonge jusqu'à 16° de latitude sud sur les côtes du Mozambique et au Natal. Entre ces deux limites, le martin-chasseur strié est présent dans les forêts pluviales d'Afrique Occidentale, le bassin du Zaïre, en Ethiopie et au Kenya, ainsi que dans les îles de Zanzibar et de Mafia.

Comportement traits de caractère

Le martin-chasseur strié vit en solitaire, en couple ou en trio. Il développe un comportement très agressif et ne manque pas d'expulser de son territoire, les pies-grièches, tourterelles ou rolliers qui s'y introduisent. Un territoire de trois hectares comprend une centaine de grands arbres et son titulaire chante habituellement dans la cime, parfois à la limite du feuillage. Son chant commence avant le lever du soleil et se poursuit de temps à autre jusqu'au début de l'après-midi.
La technique de chasse est assez semblable à celle des autres Halcyons africains : le martin-chasseur strié chasse à l'affût du haut d'un perchoir, vers trois mètres au dessus du sol. Il se nourrit à terre et, avant de piquer au sol, il change plusieurs fois de position ou hoche la tête. 80% de ses attaques sont fructueuses et il peut ainsi capturer jusqu'à 10 proies dans la minute. Les proies capturées sont rapportées au perchoir ; les petites sont directement englouties, les grosses sont frappées rudement à droite et à gauche avant d'être ingurgitées. Le martins-pêcheurs striés capturent parfois les termites en vol.

Alimentation mode et régime

Cette espèce de martin-chasseur se nourrit principalement de criquets. Mais elle consomme aussi des coléoptères, des papillons, des mantes, des cigales, des termites, des petits lézards et des serpents. Des rongeurs sont également pris à l'occasion.

Reproduction nidification

Au cours de la parade nuptiale, le mâle apporte à la femelle une proie qu'il ne lache pas et que sa partenaire met en morceaux. Les partenaires d'un couple paradent face à face à la cime d'un arbre. Dressés, ils relèvent la queue, chantent et entrouvrent rapidement les ailes. Les mouvements ne sont pas synchronisés avec le chant. Les deux oiseaux peuvent commencer ensemble et finir en alternance. La femelle pond ses oeufs dans un ancien nid de pic ou de barbu, à grande hauteur dans un arbre. L'espèce est généralement monogame, cependant, au Kenya, quatre territoires sur vingt sont occupés par une femelle et deux mâles qui s'accouplent avec elle et participent à l'éducation des jeunes. En effet, le martin-chasseur strié adopte un mode de reproduction coopératif comme de nombreux autres martins-chasseurs et guêpiers. Les deux sexes se relaient pour couver dans la journée, mais la femelle couve seule la nuit. Au cours de la période de nidification, le couple mène à terme deux nichées. Au Kenya, environ 25% des nids sont parasités par les indicateurs.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net