Martin-pêcheur à tête rousse

Ispidina lecontei - African Dwarf Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Ispidina

  • Espèce
    :

    lecontei

Descripteur

Cassin, 1856

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 9 à 12 g
Distribution

Distribution

Description identification

Martin-pêcheur à tête rousse
adulte

C'est le plus petit martin-pêcheur du monde. Chez l'adulte, les lores et la ligne qui entoure l'oeil sont noirs. Les faces latérales du front sont orange pâle alors que la partie centrale est noire. Le capuchon est roux, avec la pointe des plumes lilas. Les joues et l'arrière du cou affichent une teinte lilas, une grande tache blanche macule le côté du cou. Le manteau, le dos, le croupion et les sus-caudales présentent une couleur bleu-violet foncé qui tranche nettement avec le noir de la queue et des ailes. Les rémiges sont liserées de violet et les couvertures terminées de bleu-outremer vif. Le menton et la gorge sont blancs, le reste du dessous et les sous-alaires roux jaunâtre. Le bec est rouge-orange, l'iris brun foncé. Les pattes présentent exactement la même teinte que le bec.
Les juvéniles possèdent un front noir, une calotte et des sus-alaires noirs avec des extrémités bleues. Le manteau et les scapulaires sont semblables mais la part du bleu est plus importante que celle du noir. Le dos et le croupion sont bleu brillant. Les lores et les parotiques chamois sont soulignées par des moustaches foncées. Le menton et la gorge sont blancs comme l'adulte. La poitrine est roux grisâtre, le ventre chamois. Le bec est noir avec une pointe blanchâtre, la base de la mandibule inférieure rougeâtre. Les pattes sont brunes.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Ispidina lecontei ruficeps (Sierra Leone to Ghana)
  • Ispidina lecontei lecontei (s Nigeria to w South Sudan, Uganda and c DRCongo; c Angola)

Noms étrangers

  • African Dwarf Kingfisher,
  • Martín Pigmeo del Congo,
  • Guarda-rios-anão,
  • Braunkopf-Zwergfischer,
  • kongói törpejégmadár,
  • Bruinkopdwergijsvogel,
  • Martin pescatore nano,
  • Svartpannad pygmékungsfiskare,
  • Knøttisfugl,
  • rybárik trpasličí,
  • ledňáček nejmenší,
  • Sortpandet Dværgisfugl,
  • kääpiökalastaja,
  • blauet pigmeu cap-roig,
  • zimorodek karłowaty,
  • Африканский карликовый лесной зимородок,
  • アオオビカワセミ,
  • 红头小翠鸟,
  • 矮三趾翠鳥,

Habitat

Le martin-pêcheur à tête rousse se tient surtout à l'étage moyen et inférieur de la végétation dans les forêts pluviales sombres mais il fréquente également les sous-bois denses des forêts riveraines ainsi que les peuplements secondaires des lisières et des clairières. On le trouve aussi parfois dans certains types de milieux plus ouverts tels que les plantations très humides de palmiers à huile. Il est sédentaire et présent du niveau de la mer jusqu'à 1400 mètres d'altitude. Cet oiseau est endémique de l'Afrique Occidentale, Equatoriale et Centrale ou son aire de distribution est morcelée en trois pièces bien disjointes. La première, très réduite en Afrique Occidentale, s'étend du mont Nimba au Libéria jusqu'au sud du Ghana. La seconde, en Afrique Equatoriale, démarre du sud-ouest du Nigéria et aboutit dans l'ouest du Gabon. La troisième, la plus vaste, située en Afrique Centrale, s'étend du 16ème degré de latitude est dans le bassin du Zaïre jusqu'à la vallée occidentale du Rift en Ouganda. Presque partout, cette espèce est peu commune et même rare. Cependant , elle est très courante dans certaines forêts au Gabon et en Ouganda.

Comportement traits de caractère

Le martin-pêcheur à tête rousse vit en solitaire ou en couples territoriaux. Il se perche habituellement à un ou deux mètres au-dessus du sol mais il descend quand il est inquiété pour se dissimuler alors dans la végétation basse. Il pousse un cri très aigu qui ressemble à celui d'une chauve-souris. Cet oiseau chasse à l'affût et capture ses proies aussi bien au sol que dans les airs. Dans sa recherche de nourriture, il se déplace parfois en suivant les colonnes de fourmis magnans.

Alimentation mode et régime

Son alimentation n'est pas du tout liée aux milieux aquatiques, ce qui assez surprenant pour un martin-pêcheur. Il consomme des petits insectes, des libellules, des mantes, des coléoptères (larves et adultes) des fourmis, ainsi que des grosses mouches.

Reproduction nidification

La saison de reproduction commence par la parade amoureuse. Lorsqu'ils paradent, les deux partenaires se font face sur un perchoir, à faible distance l'un de l'autre, généralement moins de 50 cm. Ils chantent en duo, le bec en position presque verticale. Le mâle tourne autour de la femelle immobile, s'efforçant de rester en parallèle avec elle. Au bout de quelques tours, il l'encercle très rapidement, se perche et chante à nouveau. Le nid est un terrier creusé dans un talus. Il mesure environ 15 cm et aboutit à une chambre de ponte dont les dimensions atteignent 15 cm de long et 5 cm de haut. Le dépôt des oeufs intervient en février au Cameroun, de novembre à février au Gabon.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/12/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net