Martin-pêcheur géant

Megaceryle maxima - Giant Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Megaceryle

  • Espèce
    :

    maxima

Descripteur

Pallas, 1769

Biométrie
  • Taille
    : 46 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 255 à 426 g
Distribution

Distribution

Description identification

La première chose qui frappe chez le martin-pêcheur géant, c'est sa grande taille. Des 86 espèces de martins-pêcheurs qui peuplent le monde, seul le kookaburra rieur d'Australie s'en approche. Parmi les 17 espèces d'halcyonidés qui vivent en Afrique, il constitue un cas à part, pesant presque cinq fois le poids d'un Alcyon Pie, la seule espèce qui a un marquage vaguement similaire.
Chez le mâle adulte, le front, le sommet du crâne, la nuque et l'arrière du cou sont noirâtres avec des petites taches et stries blanches sur le vertex. Les lores et les joues sont noirs avec, la plupart du temps, une petite tache blanche qui macule l'avant de l'oeil. Le dos est noirâtre, chaque plume qui le compose étant bordé d'une paire de taches blanches, ce qui lui donne l'impression d'être taché ou barré de blanc. La queue noirâtre, assez courte et carrée, est marquée de 6 à 8 étroites barres blanches régulièrement espacées. Le menton blanc est séparé des espaces blancs qui couvrent le dessous des joues et les côtés du cou par deux étroites moustaches noires. La poitrine est brun-roux. Le ventre et les sous-caudales blancs sont recouvertes de barres foncées irrégulières. Le dessous de la queue présente une belle teinte gris argenté barré de blanc. Les couvertures sous-alaires sont blanches. Le bec est noir, les pattes gris foncé ou noirâtres. La femelle se distingue du mâle par l'inversion des couleurs du dessous : poitrine noire ou fortement tachée de noir sur fond blanc ; ventre, flancs, sous-caudales, axilliaires et dessous des ailes brun-roux.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Megaceryle maxima maxima (Senegal and Gambia to Ethiopia and south to South Africa)
  • Megaceryle maxima gigantea (Liberia to n Angola and w Tanzania, Bioko)

Noms étrangers

  • Giant Kingfisher,
  • Martín Gigante Africano,
  • Pica-peixe-gigante,
  • Riesenfischer,
  • óriás halkapó,
  • Afrikaanse Reuzenijsvogel,
  • Martin pescatore gigante,
  • Jättekungsfiskare,
  • Kjempeisfugl,
  • rybárec obrovský,
  • rybařík velký,
  • Kæmpestødfisker,
  • afrikankeisarikalastaja,
  • Reusevisvanger,
  • alció gegant africà,
  • rybaczek wielki,
  • Гигантский пегий зимородок,
  • オオヤマセミ,
  • 大鱼狗,
  • 大魚狗,

Voix chant et cris

Habitat

Le martin-pêcheur géant fréquente une grande variété d'habitat liés aux milieux aquatiques : rivières permanentes aux berges boisées en forêt et dans les savanes, réservoirs, lacs aux rives couvertes de végétation ligneuse, lagunes côtières ou mangroves. Il peut également s'installer dans le lit des cours d'eau asséchés entourés d'arbres et dont il reste quelques mares, sur des rapides, dans des bois inondables, des bassins situés dans des jardins. Sur le littoral, il fréquente aussi bien les côtes rocheuses que les plages de sable, habite les estuaires et peut s'éloigner pour pêcher à une distance de 100 mètres des côtes. Le martin-pêcheur géant est présent dans tous les pays qui bordent l'océan en Afrique Occidentale, de la Sénégambie jusqu'à l'Angola. La limite nord de son aire est constituée par le désert du Sahara. En Afrique Orientale, on le trouve dans l'ouest de l'Ethiopie, au sud-ouest du Kenya, en Ouganda, au Rwanda, Burundi, Zaïre, Tanzanie, Zambie, Malawi, Zimbabwe,et Mozambique. Il est absent de la pointe de l'Afrique, sauf localement en Afrique du Sud. En Afrique Orientale, il peut grimper jusqu'à 2700 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Le martin-pêcheur géant vit en solitaire ou en couples. Il évite de préférence les perchoirs très exposés au soleil et recherche l'abri du feuillage. Cet oiseau utilise d'ailleurs un grand nombre de perchoirs : arbres, rochers, fils électriques, parapets de ponts ou se pose à terre. Dérangé, il pousse son cri d'alarme et file au ras de l'eau ou juste au-dessus de la cîme des arbres.Il pratique parfois le vol stationnaire au-dessus des mares, de grands plans d'eau sans perchoirs et lorsque la marée est basse. Cependant, dans la grande majorité des cas, il se perche sur une branche à une hauteur qui varie de 2 à 4 mètres d'où il pique dès qu'il a repéré une proie. Le martin-pêcheur géant s'immerge totalement dans la plupart des cas. Les crabes qu'il récupère sont emportés sur un perchoir et martelés de droite à gauche jusqu'à ce qu'ils soient amputés de leurs pinces. Les poissons sont, de façon générale, avalés la tête la première. Après une pêche fructueuse, le martin-pêcheur géant rejoint un nouveau perchoir et peut en changer ainsi entre deux et cinq fois dans l'heure. Au cours de la journée, il peut parcourir des distance équivalentes à 8 kilomètres. Après un immersion en eau salée, cet oiseau se baigne dans l'eau douce.

Alimentation mode et régime

Son régime, exclusivement carnivore, varie selon les régions : au Libéria et en Afrique du Sud , il consomme surtout des crabes d'eau douce, au Zaïre, surtout des poissons. Les petits crabes sont avalés entiers, ceux qui possèdent une carapace de 35 à 45 mm sont préalablement déchiquetés avant ingurgitation. Pour compléter son alimentation, le martin-pêcheur se nourrit de proies aussi diverses que des gambusies, petit poissons d'eau douce mesurant de 3 à 7 cm, des grenouilles, des crapauds à griffe tels que les dactylères du Cap. Il prend également parfois des scolopendres et des petits reptiles. Les jeunes sont principalement piscivores : peu de temps avant l'envol, ils reçoivent des poissons pouvant atteindre 18 cm de long.

Reproduction nidification

Le martin-pêcheur est monogame. Pendant 7 jours, le couple creuse une galerie dans une berge située jusqu'à 5 mètres au-dessus du niveau de l'eau. Les deux partenaires utilisent leur bec et leurs pattes qui rejettent les déblais en arrière. L'entrée mesure 11 cm de haut sur 15 cm de large, le tunnel rectiligne qui est long de deux mètres est horizontal ou en plan légèrement incliné. La chambre de ponte est rapidement souillée par les restes d'aliments, les pelotes de réjection et les fientes liquides. Sur trois oeufs pondus, deux éclosent généralement en même temps, le troisième un ou deux jours plus tard. Les deux parents se chargent du ravitaillement des jeunes. Le mâle nourrit la couvée jusqu'au trentième jour, la femelle jusqu'au trente-cinquième. Dans un nid contenant 2 oeufs, un poisson est apporté toutes les 150 minutes. L'envol des jeunes s'effectue aux alentours du trente-septième jour . Même s'ils plongent quelques heures plus tard, il restent sous la dépendance alimentaire de la femelle pendant encore 3 semaines.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net