Martin-pêcheur nain

Chloroceryle aenea - American Pygmy Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Chloroceryle

  • Espèce
    :

    aenea

Descripteur

Pallas, 1764

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 10 à 16 g
Distribution

Distribution

Description identification

Bien que ce dernier soit 4 fois plus lourd, le martin-pêcheur nain peut-être confondu à distance avec l'Alcyon bicolore (chloroceryle inda). Chez le mâle adulte, le dessus est vert foncé brillant avec des reflets dorés. La queue est plus bleu-vert. Les lores noirs sont surmontés d'un trait frontal roux, une courte ligne blanche marque le dessous de l'oeil. Un étroit collier roux forme un ensemble uni avec la gorge et le manteau de même couleur. Les sus-alaires et les tertiaires sont bordées de jaune d'or. Les couvertures des secondaires et les secondaires internes portent chacune trois petites taches dorées. La poitrine et les flancs présentent une teinte rousse, contrastant avec le milieu du ventre et les sous-caudales blancs. Les sous-alaires affichent une nuance chamois orangé. Le bec est noir avec la base de la mandibule inférieure jaunâtre. L'iris est brun foncé, les pattes gris foncé.

La femelle adulte diffère du mâle par sa large bande pectorale vert foncé aux plumes terminées de blanc. Les juvéniles sont plus pâles et plus ternes que les adultes. Les ailes portent des taches chamois plus nombreuses. Les jeunes mâles affichent des stries vert noirâtre sur la poitrine et sur les flancs. Les jeunes femelles portent une bande pectorale plus étroite que les adultes, souvent discontinue.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Chloroceryle aenea stictoptera (s Mexico to c Costa Rica)
  • Chloroceryle aenea aenea (c Costa Rica to n Bolivia, Paraguay, sc Brazil and n Argentina)

Noms étrangers

  • American Pygmy Kingfisher,
  • Martín Pescador Enano,
  • Martinho,
  • Erzfischer,
  • amerikai törpejégmadár,
  • Groene Dwergijsvogel,
  • Martin pescatore pigmeo americano,
  • Amerikansk pygmékungsfiskare,
  • Bronseisfugl,
  • rybárec malý,
  • rybařík kovový,
  • Dværgstødfisker,
  • pikkuviherkalastaja,
  • alció verd pigmeu,
  • rybaczek mały,
  • Карликовый зелёный зимородок,
  • コミドリヤマセミ,
  • 侏绿鱼狗,
  • 侏綠魚狗,

Voix chant et cris

Habitat

Le martin-pêcheur nain fréquente les ruisseaux et les mares des forêts épaisses, les rivières surplombées par une végétation ligneuse touffue, les mangroves et les forêts-galeries. De manière générale, il est assez répandu quoique que sa répartition et sa densité soient très inégales sur l'ensemble de son aire. Cet oiseau sédentaire peut être observé jusqu'à 1800 mètres d'altitude. En Amérique Centrale, il est présent de Puebla jusqu'à la Sierra Madre del Sur au Mexique, dans le Yucatan, au Guatemala, Honduras, Nicaragua, Costa Rica et Panama.On le trouve également en Colombie, près du golfe de Guayaquil en Equateur et le long du littoral,à l'est de la cordillière des Andes. Au nord de l'Amérique du Sud, sa présence est avérée jusqu'en Bolivie, dans le Minas Gerais et à Rio de Janeiro au Brésil. On peut aussi l'observer à Trinidad-et-Tobago.

Comportement traits de caractère

C'est une espèce peu bruyante comme beaucoup de petits oiseaux des forêts. Son cri est un 'tiik' ou un 'dzit' de faible intensité et souvent répété. Il émet également un 'tsouik' grinçant ou un 'tcht-tcht' sec. On peut aussi parfois entendre un jacassement faible et descendant. En raison de cette grande discrétion, le martin-pêcheur nain est relativement moins fréquent et plus difficilement observable que les autres espèces. Il vit généralement en solitaire ou en couple le long des cours d'eau forestiers calmes et les mangroves lorsque la salinité n'y est pas trop importante. Il évite soigneusement les eaux polluées. C'est un oiseau discret tranquille et peu farouche. Cependant, il peut être remuant et changer très souvent de perchoir.

Alimentation mode et régime

Perché au-dessus de l'eau, le martin-pêcheur nain pratique sa technique favorite qui est la chasse à l'affût. Il capture ainsi de petits poissons (mesurant entre 8 et 37 mm) en plongeant profondément dans l'eau mais sans effectuer de vol stationnaire préalable comme peuvent le faire d'autres espèces de martins-pêcheurs. Son long bec lui est alors très précieux pour harponner ses proies. Sous l'eau, il utilise ses ailes comme aviron. A défaut de poissons ou de tétards, notamment lorsque l'eau est trouble et l'empêche de repérer ses proies, cet oiseau se contente d'insectes aquatiques qui volent ou qui flottent à la surface.

Reproduction nidification

Le couple creuse généralement une galerie de 30-40 cm de long dans une berge, une sablière ou un talus mais le nid peut être également parfois élire domicile dans une termitière arboricole. La ponte intervient en mai au Salvador et au Surinam, de mai à août ou septembre à Trinidad.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/11/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net